Les yoyos du climat

cernes de bois.jpgJe ne suis pas un accro des dinos, mais le docu-feuilleton Jurassic Fight Club que diffuse ces jours Arte en même temps que le 20 heures de TF1 me scotche à l'écran. Certes les Américains en font trop côté animation 3D, surtout qu'on ne voit que des scènes de dévoration à grands coups de gueules bigrement dentées. N'empêche c'est plutôt bien fait, même si la géométrie des articulations surajoutées aux images de synthèse n'ajoutent pas grand chose sinon un vernis scientifiques un peu godiche.

Mais bref. Les dinos ont disparu. On ne sait toujours pas pourquoi. Sans doute un accident climatique, dont ils ne sont pas responsables. Tandis que nous...

Encore que notre part de responsabilité dans le présent réchauffement climatique reste à démontrer. Hier le Figaro a publié un intéressant article sur le climat depuis le XVIIe siècle (cliquer sur l'image pour l'agrandir).

Des chercheurs patients du Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement ont remonté le temps le long des cernes de chêne. Résultat des dents de scie inexpliqués. Notamment la remontée des températures durant presque tout le XVIIe siècle. Et le refroidissmenent ensuite du XVIIe siècle qui a fabriqué nos grands glaciers alpins dont on déplore aujourd'hui le recul. Bref le CO2 y est sûrement pour quelque chose, comme le méthane, la vapeur d'eau, les poussières et mille autres paramètres.

Ce qui ne veut pas dire évidemment qu'il ne faut pas consommer les énergies fossiles plus intelligemment et certainement les renchérir.

Commentaires

  • Aaah ça y est, Mabut est reparti dans son délire négationniste! Allons-y, prenons un article du Figaro sur UN arbre de Fontainebleau et tirons-en des conclusions pour le climat mondial sur la base de cette seule et unique observation! Voilà du travail journalistique rigoureux!

    Vous êtes profondément insultant pour les milliers de climatologues et glaciologues qui travaillent sur ces questions, et qui sont TOUS (sans exception sérieuse!) absolument d'accord pour dire qu'il y a urgence à limiter nos émissions de CO2 de manière drastique, car nous modifions le climat.

    Tout ce que vous faites, c'est comme Claude Allègre, contribuer à instiller un doute qui n'a absolument plus lieu d'être, comme il l'a fait précédemment en niant la dangerosité de l'amiante, en faisant prendre à la France des années de retard dans la prise de conscience nécessaire sur cette question. Ce type, comme d'autres industriels, est donc responsable de la mort de plusieurs centaines de travailleurs. Et personne ne l'a encore traîné en justice.

    Le réchauffement climatique d'origine humaine fait déjà des morts, et il en fera certainement de très nombreux à l'avenir. Si nous ne faisons rien, c'est une bonne partie de l'humanité qui risque de disparaître. Et vous vous amusez à jouer avec ça?

    J'ai honte de partager ce monde avec vous.

  • Les lois physiques qui décrivent l'effet de serre ne sont pas des opinions. Le fait que s'il y moins de chaleur sortante que de chaleur entrante, la température moyenne monte est difficilement discutable.

    Ce qui est discutable, c'est la conséquence précise du réchauffement et les délais pour y arriver. Cette discussion est du même ordre que de savoir si Ayrton Senna était à 324 ou 288 mètres du mur et s'il roulait plutôt à 121 que 164 km/h au moment où la pièce à cassé. Au beau débat qui permet de ne pas parler du mur, ni du principe de rouler à grande vitesse...

  • Documentaires malheureusement gâchés par le nombre de répétitions, d'effets de zoom, certaines interventions grotesques et hystériques, et autres grossièretés de goût que des documentaristes anglo-saxons apparemment sous l'effet de drogues dures ont réussi à imposer. Si on en gardait chaque fois la moitié, ce serait parfait.

  • @Sandro Minimo
    Pourquoi gâcher une intervention intéressante et argumentée par ce cliché final, en forme de coassement de grenouille de bénitier? Ne le prenez pas mal, mais l'émotion n'est pas toujours bonne conseillère de rédaction.

  • ça y est ! Notre Sandro recommence à raconter ses conneries ! Si vous avez honte de partager ce monde avec nous, personne ne vous retient ! Barrez-vous ! Je suppose que vous étiez en pamoison devant "Home" d'Arthus-Bertrand et que vous appréciez les "fabuleux reportages" de Nicolas Hulot ! Vous ne vous êtes jamais demandé, dans votre petite tête de Khmer Vert, quel est le niveau de polution qui a été commise par ces deux personnes ? Vous gueulez contre les pollueurs mais vos copains Khmers Verts polluent encore plus que le citoyen lambda ! Allez, combien d'avions, d'hélicos, de parapentes à moteur, de bateaux à moteur ont été utilisés pas ces producteurs de sensations ? Demandez combien M. Hulot utilise de personnes pour sa sécurité, vous serez surpris. Alors, un bon conseil, remontez sur votre péclot et arrêter de nous emmerder avec vos stupidités ! Je vous souhaite un dimanche pollué !

  • @Octave Vairgebel
    Je n'ose pas vous faire la même remarque qu'à votre ennemi préféré Sandro Minimo: d'abord parce que l'émotion est manifestement un aiguillon sinon nécessaire, du moins fort créateur de votre intervention; ensuite parce que ma frêle carapace psychique ne me permettrait peut-être pas de survivre au genre d'orage titanesque que vous invoquez sur certains de vos contradicteurs. Cela mis à part, les Hulots et autres pourfendeurs de mauvais citoyens vous répondraient peut-être (mais attention, je ne suis pas Nicolas Hulot et même, je bois du Nespresso) que les méfaits des quelques dizaines de pollueurs auxquels il ont recours pour leurs performances ne pèsent pas lourd face aux dizaines ou centaines de milliers de spectateurs dont leurs messages réformnt les comportements.
    Vrai ou non, c'est étrangement aussi la réponse, explicite ou implicite, de tous les révolutionnaires et dictateurs assurés que les sacrifices consentis au nom de leurs messages aussi bien que les cruautés et les injustices commises pour leur avènement, sont rachetés des myriades de fois sous le régime merveilleux qu'ils ont mis, mettent ou ont l'intention de mettre en place.
    Je laisse à chacun la tâche de poursuivre cette réflexion, s'ils la trouvent digne de cet effort ou de ce plaisir et salue tous les hommes de bonne volonté (expression dans laquelle le terme "homme" signifie encore "être humain", la grande réforme de la langue et par conséquent de la pensée et des moeurs lancée par Sandrine Salerno n'ayant pas encore, à ma connaissance, pris force de loi ... mais on frappe à ma porte, me serais-je trompé?)

  • @ Octave : N'importe quoi. Je trouve Hulot, Bertrand, leurs hélicos, leurs sponsors et leur message superficiel détestables! Mais je suis bien plus en rogne contre l'arrogance des négationnistes comme l'auteur de la note ci-dessus.

  • @Sandro Minimo
    J'espère que par "auteur de la note ci-dessus" vous vous référez à M. Mabut et non pas à l'auteur de la note qui précède immédiatement votre dernière intervention. car pour ma part je suis d'accord avec vous sur la réalité et les dangers du réchauffement climatique. Moi-même n'ai fait que vous taquiner sur une question de style, ne vous connaissant pas assez ni pour vous admirer ni pour vous critiquer.

  • Mère, je suis certain que Sandro Super-minimo s'adressait à moi ! Ne vous cassez pas la tête, j'ai l'habitude, pour moi, Sandro est inférieur et vous Mère supérieure ! Amen !
    Bon week-end

  • Sandro est égalemment un négationniste.Vu qu'il refuse toutes recherche qui ne sont pas en phase avec la théorie dominante.Et comme il n'est pas lui même climatologue,il ne fait que de nier sans savoir .Pourtant on ne fait jamais de procès à ceux qui mettent en doute les théories officiélles sur le big banb ou sur la théorie de la relativité.Au contraire on dit que c'est de bonnes guerre.

    Jamais rien n'est vraiment acquis en science.Pour le global Warming,il n'y a que des modèles théorique,car il n'y a jamais eu de précédent,vu que nous sommes la première civilisation industriel.

    Pour l'amiante,je vous rappelle que les morts,sont des travailleurs qui ont eu des contactes avec ce poison,lorsqu'il travaillaient tout les jours sans protection dans les usines de fabrications d'amiante ou les ouvriers du bâtimants qui les manipulaient également sans protection.

    Tandis qu' Allègre,lui ne parle que des habitations,bureaux ou écoles dont les isolations sont faites é base d'amiantes.Etr c'est seulement dans ce domaine qu'il estime que les taux dans l'atmosphère ne sont pas forcément dangereux.

    Il n' jamais été question pour Allègre,de minimiser les fabriques où les ouvriers étaient en permanance en contact avec ce poison.

    D.J

  • @ Sandro...
    allons camarade...ne perds pas ton temps avec tous négationnistes - capitalistes, qui désinforment et manipulent....
    un néo-conservateur calviniste ;O), accompsgné d'un fasciste notoire(Octave),,,
    c'est juste inutile !!

  • Cette culpabilité orchestrée et généralisée se répercute sur le quotidien par une augmentation des taxes et non par sur des projets d'énergie renouvelable notamment en Suisse. On taxe plutôt que de créer de nouveaux champs d'activité qui pourraient contribuer à baisser le CO2.
    L'homme a un effet néfaste sur son environnement mais tout ne lui incombe pas des phénomènes comme El Nino, El Nino, la rotation de la terre, le rayonnement du soleil plus ou moins lui échappent.

  • Sandro : "Vous êtes profondément insultant pour les milliers de climatologues et glaciologues qui travaillent sur ces questions, et qui sont TOUS (sans exception sérieuse!) absolument d'accord pour dire qu'il y a urgence à limiter nos émissions de CO2 de manière drastique, car nous modifions le climat."

    Tous les gens dont vous parlez, ne représentent pas l'ensemble de la climatologie. Ils représentent cette frange, très importante car les crédits qui lui sont alloués sont énormes, qui travaille exclusivement sur le réchauffement climatique. Son but n'est pas de prouver l'origine humaine du réchauffement, mais d'en étudier les effets. Est-ce que vous connaissez beaucoup de monde qui expliqueraient à ceux qui les emploient que leur domaine ne mérite pas qu'on dépense de l'argent pour ? Moi je ne le ferais pas en tout cas...

    Et à part ça, les objections sérieuses se multiplient. Malgré la difficulté à trouver des crédits en climatologie si on ne conduit pas un projet allant dans le sens de la théorie officielle, les articles, revus par des paires donc sérieux, allant dans d'autres directions se multiplient dans les revues scientifiques. Le fait qu'on n'en parle pas dans le Matin ou dans la revue d'information du WWF ne signifie pas qu'ils n'existent pas. Internet est un outil précieux pour multiplier ses sources d'information. Je vous invite à l'utiliser.

    "J'ai honte de partager ce monde avec vous."

    On s'en fout.

    gerardh : "Ce qui est discutable, c'est la conséquence précise du réchauffement et les délais pour y arriver. Cette discussion est du même ordre que de savoir si Ayrton Senna était à 324 ou 288 mètres du mur et s'il roulait plutôt à 121 que 164 km/h au moment où la pièce à cassé. Au beau débat qui permet de ne pas parler du mur, ni du principe de rouler à grande vitesse..."

    Non. Il s'agit de savoir si Ayrton Senna roulait à 250, ce qui le vouait à une mort certaine, ou à 80, ce qui lui aurait permis sans aucun problème de freiner lorsque sa suspension a cassé. On en est là avec le réchauffement. On ne sait pas si on roule à 80 ou à 250.

Les commentaires sont fermés.