Faire poutzer les élèves?

putz.jpg"Pour faire des économies, la ville d'Hildesheim, en Allemagne, a décidé que les écoliers passeraient désormais le balai dans les classes". C'est le gros titre de la page 3 du Monde dans son édition du 31 mars. Polémique ponctue le quotidien parisien.

La polémique viendra-t-elle du fait de se serrer la ceinture ou du retour d'une discipline concourrant à l'instruction publique? Les deux sans doute mon capitaine. La riche canton de Genève et ses communes qui engrangent des millions à ne plus savoir qu'en faire - nombre d'entre elles thésaurisent scandaleusement - ne sont pas dans l'état d'imposer ce genre de service aux élèves.

Au risque de passer pour un barbon, je m'en désole. Si les règles sont claires et les élèves rémunérés individuellement et collectivement, je pense que des activités de nettoyage, comme de sécurité ou de médiation feraient du bien.

Commentaires

  • Plus probable c'est le fonctionnement normal des élèves.
    Si ils payer pour cela que je vais être heureux. Mais je doute.

  • Cela me semble une bonne idée pour apprendre aux jeunes la valeur de l'argent. Et si on faisait un peu poutzer nos trottoirs au bord du lac et les parcs, en indemnisant ensuite les écoliers "bénévoles" par un petit pain et un cervalat. Comme boisson, vu la nocivité du Coca, on pourrait toujours se rabattre sur un bon verre de flotte, millésimé et première qualité du SIG !

    PS. Quant à répondre aux questions, cela ne semble pas être le fort du Monsieur "Vu du Salève"! Est-il trop haut, votre Salève ? Pourquoi ce silence traumatisant ??? Poutze, poutze aussi devant votre porte, pour éviter que la "saletée" s'accumule !!! Bruno Mathis dit: "je crois qu'on s'est compris" ou comme De Gaule "je vous ai compris ...." !
    Bruno Mathis

  • Et la prière à l'école le matin Mabut, pour leur redonner le goût du mystère et du sacré. On va vous enfermer dans le même cage que Jean Romain, vous vous ferez des papouilles...

Les commentaires sont fermés.