Bonne fête Benoît!

pape en afrique 2.jpgC'est aujourd'hui la Saint Béni, donc la Saint Benoît, me rappelle Gilbert Salem sur son blog. L'occasion pour mon confrère un peu poète d'évoquer les hirondelles, déjà de retour paraît-il, mais aussi le Nouvel An persan. "Nowrouz est une fête païenne certes, mais intouchable car les nombreux peuples de l'Iran y tiennent comme à la prunelle noir et or de leurs yeux."

Je voudrais pour ma part souhaiter une bonne fête à Benoît XVI. 13 et 3 comme disent les mauvaises langues eu égard à la morale sexuelle du premier des évêques. Il faut un certain courage pour aller contre l'air du temps en ce temps où la meute dicte sa loi.

Son rôle, croit Benoît, n'est pas de promouvoir la capote, ce que font heureusement nombre de bonnes soeurs et de prêtres dans une théologie plus pratique et sans doute plus humaine que la sienne. Le pape en est d'ailleurs bien conscient. Quand se libérera-t-il?

Mais ce qui est frappant dans ce nouvel épisode de la morale républicaine - il est interdit d'interdire le condom - c'est son aveuglement.

Le pape propose une sexualité plus humaine, plus respectueuse des humains, qui implique une nouvelle façon de se comporter l'un envers l'autre. Une sexualité sans doute impossible à la plupart d'entre nous. Mais est-ce une raison pour ne pas l'espérer? Et le don de ses richesses aux pauvres, que Jésus propose au jeune homme riche, combien d'entre nous en sommes capables?

Sur ce plan, personne ne semble s'offusquer que les pays riches, dont la Suisse, n'ont toujours pas atteint l'objectif de consacrer 0,7% de leur PNB aux pays pauvres.

Ce que Benoît XVI doit réformer, ce n'est pas son discours, c'est la tradition qui a fait des institutions religieuses - et pas seulement catholique - des puissances punissantes. Que l'Eglise se mette au diapason du Christ et réaffirme le pardon qui libère.

Sur ce plan, Benoît, y a du boulot!

Et si je peux me permettre un modeste conseil: Benoît, tu devrais relire Saint-Paul. Et mettre de l'eau dans ton vin de messe. Car tes propos suscitent le scandale et ça empêche que le reste de ton discours soit entendu. Et les filles aînées de l'Eglise en profitent pour faire carnaval en plein Carême.

L'Espagne envoie un million de préservatifs en Angola et France 2 affichera le logo de Sidaction pendant la messe télévisée demain. La faim, la malaria et quelques autres maladies oubliées chez nous ou exotiques font plus de victimes en Afrique. Qu'importe! Le Sida, c'est notre lèpre à nous.

sidaction.png

Commentaires

  • Chère Monsieur Mabut,

    il y a quelques semaines une petite fille de 9 ans violée par son beau-père a subi un avortement sur l'instigation de sa mère. Le cardinal du Brésil a immédiatement décidé l'excommunication du médecin et de la mère. On ne sait si la petite finira au couvent pour avoir suscité le pêché de chair chez un homme faillible et qui pourra être sans doute absout pour une faute vénielle. Quelques jours plus tard le successeur de Pierre déclarait sans sourciller que l'usage du préservatif était de nature à empirer l'épidémie. On savait Ben grand théologien mais il est aussi un grand scientifique. Les victimes du SIDA apprécieront, c'est sans doute le prix à payer pour être à contre-courant. Lorsque qu'une religion nie les fondements de sa propre doctrine, foule au pied le coeur de l'humanisme qui avait présidé à son émergence et bien elle est vouée à disparaître. Quant à vous, Monsieur Mabut, on ne sait si c'est votre fanatisme religieux, l'obscurantisme crasse qui vous dévore ou juste le début d'une sénilité mentale mais vos propos sont non seulement ineptes mais sentent aussi le fagot.

  • Cher Anastase, Il me serait agréable de mettre un visage derrière votre pseudo. Merci de me contacter à votre prochaine convenance. Et veillez à ne pas tomber dans ce travers un peu facile qui consiste à tirer sur le peintre, plutôt que de discuter sa peinture. Bonne journée

  • cher M. Mabut, merci de la note réfléchie et intelligente. Merci de l'adresse du Blg Gilbert Salem et même du mien. Vous écrivez: "Il faut un certain courage pour aller contre l'air du temps en ce temps où la meute dicte sa loi." Je suis d'accord. Mais depuis que nous avons connu (j'ai 86 ans avec 34 ans + en Afsud) Joseph Ratzinger, personnellement, ce qu'il clame ne m'étonne pas. Il souffre d'une "blind spot" (en français?), c'est le dogme et l'abstraction généralisée de Dieu. Malheureusement il détient le pire des pouvoirs: le pouvoir religieux. Dans le cadre d'un Etat (Vatican), il semble avoir les média à son service (au moins en Italie).
    Dieu (ou Dieu fait homme si on veut), c'est vous et moi, je crois, et c'est le sidéen, le "HIV positive" le chômeur, tout homme. Nous avons notre conscience qui nous dit "Fais ceci, évite cela". Il quitte l'Afrique, ce matin, c'est un soulagement et endettement financier pour les fidèles pauvres de qui le clergé exigera sa contribution.
    Mais il s'en va dans son Etat, le Vatican. Vide de Jésus. Une chose est vraie: il est resté fidèle à lui-même, c'est-à-dire à Joseph Ratzinger! Et à son intransigeance envers la théologie de la libération, (que nous poursuivons car c'est l'évangile), envers la prise de Parole des petits et des pauvres. Si, au lieu de clamer: "je suis venu vous annoncer...il avait dit: je suis venu vous écouter..." Vous voyez la différence?

  • je vous prie d'accepter mes excuses, j'étais un peu énervé. sans rancune. un conseil cependant. Quittez ce radeau qui coule.Uncle Joe roule à tombeau ouvert en direction du précipice et il klaxonne en plus !!!

Les commentaires sont fermés.