Suisse: vengeance éternelle

Ainsi les Suisses ont-ils dit oui à l'initiative pour que les actes de pornographie enfantine puissent être poursuivis sans relâche jusqu'à la mort de l'accusé présumé innocent. Belle avancée de la démocratie qui en dit long sur la méconnaissance du peuple des conditions dans lesquelles la justice est rendue. La faute aux juges peut-être qui pourraient être plus pédagogues. La faute à l'air du temps bien sûr qui alourdit la loi dans la croyance vaine que tout malheur peut trouver sa rédemption devant un tribunal. Genève fait bande à part dans ce concert. Tant mieux, même si ce n'est pas de beaucoup. A noter le oui des Avanchets où sévit le virulent comité Alerte.

 

 

Commentaires

  • Bonsoir Jean Francois

    Merci pour le sinfos sur les votations.

    Sur le dernier sujet abordé, je pense que c'est très sensible. Les Genvois ont raison de dire STOP à la violence faite aux enfants. Un adulte devrait être assez responsable pour ne pas abuser d'un môme!!! Parler de vengeance est peut être un peu sévère! Ces enfants victimes des pédophiles sont non seulemenrt violentés mais ils sont en même temps violé dans leur mémoire et leur être.
    Nos sociétés se doivent de protéger les enfants de les chérir et de leur apporter des valeurs humaines nobles.

    Les

  • Le Comité ALERTE a son quartier général au Lignon.
    Ce qui m'étonne dans les chiffres, c'est la pédophilie au bout du vote.
    Dire non, c'est couvrir les pédophiles.

  • Victor, nous ne sommes pas d'accord à ce sujet. Nous avons déjà échangé nos points de vue. Mais affirmer que dire non c'est couvrir les pédophiles est réellement abusif et grave.

    Si l'on va dans ce sens, malgré l'impossibilité de démontrer les faits trop longtemps après, on doit déclarer tout crime ou délit imprescriptible. Car en quoi un meurtre d'enfant ou d'adulte, la tortures, seraient moins grave? Il n'y a plus de raison de hiérarchiser la sanction, sans compter comme dit avant, que le temps efface les éléments de preuve.

  • Cher John,

    Vous voulez faire croire que seuls les genevois ont tout compris et que les autres suisses se sont laissés "piégés" ?

  • Les Suisses ont certainement voté par émotion plus que par raison, ce n'est pas un piège. Mais en effet, les genevois ont peut-être été plus sensibles à la raison. J'espère que vous ne pensez pas que 59% des genevois et 48% des suisses cherchent à couvrir les pédophiles.

  • L'imprescriptibilité présente un signe fort à l'adresse des pédophiles et je suis d'accord que beaucoup, moi y compris, ont voté, comme avec le refus du cannabis, plus par compassion que par raison, car il sera extrêmement difficile de prouver l'acte indélicat. En plus, il faut encore nuancer entre regarder du porno, toucher, maltraîter, violer ...
    Pour rester dans la logique, tout meurtre devrait également être imprescriptible, ne pensez-vous pas, chers politiciens de gauche, de milieu et de droite?

  • Complètement débile cette imprescriptibilité.

    Ca veut dire qu'en 2060, on pourra aller chercher un type qui aura commis un crime en 2008, le mec aura 70 ans... et auvait 20 au moment des faits... 50 ans plus tard, un demi-siècle plus tard, il devra se rendre devant le Tribunal..

    On oublie rien..

    Il faudrait mieux pour lui de tuer des enfants, il y a une prescription de 15 ans pour le meurtre (qui est quand même BEAUCOUP moins grave que la pédophilie...)

  • En effet salut, pile vos propos: Un-e pédophile n'aura plus qu'à tuer systématiquement ses victimes. C'est tellement moins grave...

  • Bon franchement sur ce coup là, j'ai foiré, si vous me permettez l'expression.

    Je vote passablement en avance, et le sujet n'avait quasiment pas été abordé. Je m'informe plus par Internet et la radio que par les brochures fournies.
    J'ai fait comme sans doute de nombreuses personnes, et j'ai l'aissé l'émotionnel décider.

    J'ai mis ma petite enveloppe dans la boîte, et le jour même, une campagne s'est mise en route pour expliquer pourquoi ce n'était pas une bonne chose.

    Je n'ai plus eu qu'à en parler autour de moi, pour que d'autres ne fassent pas la même erreur.

    Avec cette possibilité de vote par correspondance, il est dommage que les campagnes voient le jour guère plus de 10 jours avant les votations.

    Mais je ferai mieux la prochaine fois!!!

  • Pascale, des journalistes ont d'ailleurs relevé avec justesse que la campagne contre l'initiative n'avait pas eu le tonus nécessaire. Votre réaction initiale est compréhensible car ce thème touche bien évidement les gens. Difficile de se départir de l'émotion.

Les commentaires sont fermés.