Roche renonce à sa tour

tour roche bâles.jpgRoche ne construira pas au bord du Rhin sa tour de 163 mètres imaginée par les célèbres architectes bâlois Herzog et de Meuron. L'entreprise pharmaceutique fait état ce matin dans un communiqué repris par le site internet du Tages Anzeiger de raisons techniques à l'origine de sa décision. La tour - un investissement d'un demi-milliard de francs - devait accueillir quelque 2400 employés à l'horizon 2012: trop chère pour Roche, insuffisamment fonctionnelle et coûteuse à l'usage. De quoi faire réfléchir les investisseurs genevois.

Les commentaires sont fermés.