• Fainéantise et conservatisme

    Un commentaire critique posté par Sandro Minimo sous mon dernier billet m’incite à apporter quelques précisions et un embryon de réflexion quant à la fainéantise supposée des habitants du sud et à leur conservatisme.

    Lire la suite

  • Doha, c'est fini, hélas!

    lamy 2.jpgLes paysans suisses crient victoire et s'économiseront un référendum. Le cycle de négociations multilatéral de Doha, dont la naissance s'opérait aux forceps à Genève est mort né,. La résistance paysanne matinée de guillaumetelisme est de bonne guerre. Comment leur reprocher leur refus de devenir pour la plupart des jardiniers du paysage, des sous-fonctionnaires ou assimilés, dont les modes de production sont et seront de plus en plus réglés par des fonctionnaires qui eux sont grassement payés et ne prennent aucun risques économiques?

    Il serait d'ailleurs intéressant de calculer le taux d'encadrement public ou parapublic de la paysannerie. A Genève, je parie qu'on ne doit pas être très loin d'un fonctionnaire par patron paysan à plein temps.

    N'empêche, l'échec de Doha est une mauvaise nouvelle pour le monde.

    Lire la suite

  • Et si le SIG construisaient une centrale à charbon au Kosovo?

    charbon.jpgA l'heure où le Conseil d'Etat genevois inaugure une série d'augmentations des prix de l'électricité,  Avenir suisse publie une étude qui sacrifie les centrales à gaz, telle celle que les Services industriels se proposent de construire au Lignon, et promeut les centrales nucléaires et les centrales à charbon modernes.

    D'où ma proposition: pourquoi la Suisse et Genève en particulier, qui ont été et sont encore des foyers d'accueil importants pour les réfugiés et les travailleurs du Kosovo et ont noué de profonds liens avec ce nouvel Etat, n'investiraient-ils pas dans une centrale moderne à charbon ou à lignite, dont le pays est particulièrement riche (voir aussi ici, , et )?

    Lire la suite

  • La cuisine comptable genevoise non certifiée

    framboise.jpgNotre ministre des finances David Hiler s'est coulé dans le moule de sa prédécesseuse (selon le code romand du langage épicène) devenue ministre des Affaires étrangères. A ne pas confondre avec le ministère des affaires étranges que chaque ministre administre un jour où l'autre, car Kafka s'immisce toujours dans les rouages de l'Etat. Bref, ce préambule pour vous parler des normes IPSAS, qui sont à la comptablité publique ce que le Guide Michelin est la géographie touristique et les recettes de cuisine sont à la gastronomie: des guide-ânes.

    Lire la suite

  • Violences religieuses en Inde

    P1140258.JPG46 morts dans des attentats à Ahmedabad. (Lire l'AFP et The Hindu) La nouvelle ne fait pas la une des journaux en Europe. Qui sait où se situe la capitale du Gujarat, l'Etat indien (50 millions d'habitants) où est né Gandhi? J'y étais en vacances en janvier à l'occasion de la fête des cerfs-volants. Ahmedabad, une ville bourdonnante dont les quartiers aux ruelles tranquilles sont retranchés derrière les artères bruyantes, congestionnées, proche de la l'asphyxie. Il faut que l'ombre d'Al Quaida rode pour percer la zone rouge des médias. Ce serait semble-t-il le cas en l'occurrence. Mais comment savoir dans ce pays continent aussi peuplé que l'Afrique et l'Amérique du Sud réunies et à peine plus grand que l'Europe, où les attentats sont presque monnaie courante?

    Lire la suite

  • Libéralisation et régulation

    paturage.jpg"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France". L'expression paysanne de Sully, ministre d'Henri IV, vaut-elle toujours? La sécurité alimentaire doit-elle être limitée aux frontières nationales des Etats, héritées souvent du hasard et de la nécessité, de l'ambition des puissants aussi et quelquefois de la volonté, plus ou moins instrumentalisée des peuples? C'est à cette question que l'OMC doit répondre cette semaine à Genève.

    Lire la suite

  • La tomate réussit sa fête 2008 grâce à Tokyo Hotel

    tomates.jpgA la fête de la tomate, organisée cette année une semaine plus tard pour cause de collision avec Tokyo Hotel (prévu à la Praille et qui, entre temps s'est rabattu sur l'Arena), l'ambiance est bon enfant. Un peu comme à la buvette du Grand Conseil. On se mesure, on s'affonte, parfois même on s'invective face à Léman Bleu, puis, à l'abri des caméras, on trinque de bon coeur. On prend des nouvelles des uns des autres. Et on laisse les problèmes et les soucis au vestiaire.

    Lire la suite

  • Surprise écolo à La Chapelle

    P7200096.JPGCe dimanche, nous étions invités chez des amis près de la Chapelle-Saint-Sauveur, un bled de la Bresse profonde, entre Louhans et Pierre-de-Bresse. Un lieu sans relief ou presque, où les clochers des églises n'émergent pas au-dessus des arbres, où les chemins serpentent sans fin dans le bocage, où des poules blanches, formatées poulet de Bresse, passent trois mois dans le bonheur du pré avant d'être avalées dans les usines du label local. Un pays qui ne manque pas de charme et qui nous a réservé une surprise écolo.

    Lire la suite

  • Le Pays de Genève

    Ge armoiries.jpgAu cours des obsèques de Jean-Jacques Marteau, le pasteur Babel a évoqué le pays de Genève que Jean-Jacques comme son illustre homonyme aimait à arpenter goûtant les rêveries du promeneur solitaire. L'expression Pays de Genève est peu usitée au bout du Léman.  Bien moins que chez nos voisins vaudois, où le Pays de Vaud résonne de tous les accents, ondule comme le gros de Vaud, chante comme le pays d'En Haut.

    Lire la suite

  • Tour infernale?

    tour lasvegas.pngQue sera la skyline de Genève dans 20 ans? Une question qui ne préoccupe guère les Genevois. Et pourtant si les conseil municipaux dépensent des millions et même des milliards de francs dans les tuyaux capteurs d'eaux claires et d'eaux usées - oeuvre essentielle s'il en est de salubrité publique comme on disait autrefois, d'écologie urbaine comme on dit aujourd'hui - si donc Genève enterre des milliards de francs ce sont les quelques centaines de millions qu'investiront bientôt des entreprises qui modèleront pour longtemps le visage de la cité.[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

    Lire la suite

  • Une tour maraîchère au coeur du PAV

    tour vivante.pngL'Etat construit la ville sur les meilleures terres maraîchères. Notez que cette propension à manger la terre arable ne date pas d'hier. Au XIXe siècle déjà les plantaporets durent quitter le quartier de Planpalais-Jonction pour s'installer sur les alluvions de La Praille. Au XXe sicèle, l'affectation de cette plaine au rail et à l'industrie les contraignirent à coloniser d'autres terres plus éloignées. Dans les marais de Troinex, dans la région de Gaillard, dans la plaine de l'Aire. Et voilà qu'au XXIe siècle le projet d'agglomération franco-valdo-genevois promet d'édifier la ville jusqu'à Saint-Julien et tout autour d'Annemasse. Où devront migrer les maraîchers? En Andalousie? Au Maroc? Plus au sud encore?

    Lire la suite

  • Les tomates ne sont plus à la fête

    10e fete de la tomate.jpgCe samedi les Genevois feront la fête à la tomate à Carouge. Entre le hangar de l'Union maraîchère, celui du marché de gros et les halles des derniers importateurs genevois de fruits et légumes, la fête de la tomate offrira encore pour son dixième anniversaire son plein de demi-vérités à une population volontiers romantique pour qui la campagne c'est comme "Martine à la ferme": une basse-cour, un cheval, quelques vaches, un chien, un chat, un couple de tourterelles, des blés d'or, une portée de souris et un potager. Sans limaces.

    Lire la suite