Le MIPIM forge la région

 

 

Assister à la conférence presse des participants du "grand" Genève, pardon du Lake Geneva Region (qui cette année s'étend jusqu'à Lausanne) au prochain MIPIM* est toujours quelque chose de surréaliste et de stimulant. Ladite conférence a eu lieu hier dans les locaux du Credit Suisse à la Praille en présence de Michel Pont, Euro oblige.

 

Surréaliste, car les discours d'expansion, d'accueil souriant, de carrefour du monde, de progrès et de prospérité tenus par les autorités présentes est aux antipodes de ceux que les Genevois moyens entendent et où il est plus souvent question de sécurité, de tranquillité et de muraille électronique contre les importuns, qu'ils soient automobilistes ou mendiants.

 

Stimulant, car le MIPIM est une vitrine européenne qui a pour première vertu, vu du Salève, d'effacer les rivalités régionales, les obstacles frontaliers, les coutures administratives, comme l'écrit joliment Patrice Mugny dans son dernier blog.

 

Un pour tous, tous pour un. Au fond il faudrait plus souvent expédier nos gouvernants aux antipodes, ils reviendraient la tête pleine d'idées neuves et le lacis serrés des frontières intérieures apparaîtraient pour ce qu'elles sont. Une chrysalide anachronique dont Genève doit se libérer pour devenir le papillon admiré qu'elle ambitionne d'être.

 

* Le MIPIM est le Marché International des Professionnels de l’Immobilier qui aura lieu du 11 au 14 mars à Cannes.

 

 

Les commentaires sont fermés.