Commentaires et anonymat: les points sur les "i"

Je viens d'effacer les commentaires de deux internautes. Le premier signe son commentaire Albert Taux, mais ne m'a pas laissé d'adresse e-mail. Le second signe d'un pseudo, mais m'a laissé son adresse.



Hier soir donc à 18h29 Albert Taux a écrit: "Je constate que certains blogueurs bloquent systématiquement tous les commentaires et nous assènent leur seule vérité. En fait l'espace blog, c'est leur PRAVDA à eux." Suit un texte un peu amer mettant en cause des politiciens, grands défenseurs de la liberté d'expression, mais qui refuseraient le dialogue qu'offre le jeu des commentaires. Géo affirme pour sa part que je serais le grand censeur des blogs et des commentaires.



Voilà ma réponse.

Trois précisions tout d'abord:

  • Un blog est un carnet de bord personnel qui a vocation de publier des articles d'information et d'opinion. Les blogeurs sont responsables des billets qu’ils publient et des commentaires qui y sont publiés.
  • La Tribune est un hébergeur qui met tout en œuvre pour que les règles de civilité soient respectées sur les blogs qu’elles hébergent.. (Les internautes sont d'ailleurs invités à alerter l’hébergeur en cliquant sur les mots «Signaler un abus»).
  • S’agissant des commentaires, les blogueurs ont trois possibilités de les gérer: refuser les commentaires, ne publier les commentaires qu’après les avoir validés, publier tous les commentaires aussitôt postés. Malheureusement lorsqu’un blogueur choisit de refuser les commentaires (ce qui est son droit), notre plate-forme actuelle de blogs ne permet pas de signaler clairement ce choix aux internautes. La solution que nous préconisons (déclarer ce choix dans la rubrique «A mon sujet» ou dans un billet rangé dans une rubrique mode d’emploi ou à propos de ce blog) est un pis-aller insuffisant.


Cela dit, le commentaire de M. Taux ne manque pas de pertinence. En effet, tous les blogueurs ne jouent pas le jeu de l'interactivité. A leur décharge, reconnaissons que certains commentaires ne présentent guère d'intérêt, que d'autres sont hosr sujet ou par trop discourtois et que la plupart restent anonymes.

 

Or, contre vents et marées, je lutterai tant que je suis responsable de ce service pour des blogs dont les usagers (auteurs et lecteurs) adoptent cette règle simple mais primodiale en démocratie:

Courtoisie, pertinence, concision et déclaration exacte de son identité
dans les blogs Tribune, à défaut de quoi les internautes sont pleinement légitimés à effacer les textes publiés.

 

En espérant que chacune et chacun pourra faire sien cette recommandation, je souhaite à toutes et tous de joyeuses fêtes.

 

 

Jean-François Mabut
Blogs et wikis sur www.tribune.ch
T: +4122 322 37 10
M: +4179 400 11 18
C: Jf.mabut@edipresse.ch
B: http://jfmabut.blog.tdg.ch

 

11, rue des Rois,

cp 5115, 1211 Genève 11

 

Commentaires

  • Une petite précision concernant votre phrase "Un blog est un espace privé." ... je n'arrive pas à en comprendre le sens ?

    Un blog est un espace rédactionnel sur un media d'accès public (=page Internet) dont le contenu est assumé par une personne précise (le propriétaire du blog = le "rédacteur en chef" du blog ...)

    Bref, je ne comprend pas vraiment ce que vous entendez par "Privé".

    Finalement, pour revenir à l'anonymat, je trouve que la position "On autorise l'anonymat pour les commentaire, mais un rédacteur d'un blog peut se légitimer de l'anonymat d'un commentaire pour le supprimer" un peut paradoxale non ?

    De trois chose l'une :
    - soit votre système permet les commentaires anonymes, et le fait d'être anonyme ne peut être une condition suffisante pour voire son commentaire non publié.
    - soit votre système permet les commentaires anonymes, mais alors on message du type "Votre commentaire a été recu, mais étant donné sa nature anonyme, il se peut que le responsable du blog choisisse de ne pas le publier, quel que soit son contenu"
    - soit votre système n'autorise que les commentaires d'auteurs identifiés, et dans ce cas et la question ne se pose plus ...

  • Encore une petite touche :

    Vous associez démocratie et déclaration d'identité dans les commentaires.

    Dois vous rappellez qu'en démocratie - la vraie, pas celle d'un blog - le vote anonyme est un droit fondamental du citoyen ?

  • Bonjour Dji (pourquoi restez-vous donc anonyme?)

    J'ai écrit personnel plutôt que privé, cela est-il plus clair?
    Le fait que le système permette des commentaires anonymes n'empêche pas que nous édictions la recommandation que les commentaires soient signés.
    Quant à la démocratie, le vote est secret en effet et cela participe d'un droit de l'homme. En revanche les débats dans les assemblées sont publics et se font à visage découvert.
    Bien à vous

  • Bonjour JF (je me permet ceci, nous sommes homoprenonyme, ce qui lève un brin le voile sur mon identitié ;-) )

    Depuis l'affaire des fiches d'il y a quelques années et étant donné que les avancées technologiques permettant un recoupement de donnée à moindre coût, je pense qu'émettre des opinions politiques (par exemple soutenir les squatters) de façon non-anonyme est trop risqué.

    Les fiches, temps révolus me direz vous ? Cela serait faire preuve d'une bien inquiétante naïveté sachant le nombre de politicien et fonctionnaires fédéraux appréciant les idées (bon, "idées", c'est un mot peut être un peu fort) que véhicule l'UDC et qui travaillent à Berne.

    J'ai relu il y a peu 1984 ... cela m'a fait froid dans le dos de me rendre compte que nous en étions si proche ... relisez-le, c'est absolument incroyable !

    Je me permettrai de conclure, que je trouve bien plus dérangeant les commentateurs non-anonyme qui se permettent systématiquement des référénces à des régimmes totalitaire pour dénigrer (et à la limite, cela relève plutot de l'insulte) les gens n'étant pas de leur bord politique.

    J'ai choisi mon camp : je respecte mes adversaires d'idée mais souhaite pouvoir rester anonyme.

    Bien à vous, également.

  • Je suis aussi étonné que Dji ! Le Blog un espace privé !... Un espace privé de droit de réponse ?
    Mais que viennent faire ces jocrisses sur un blog s'ils ne supportent pas la controverse ? Le plus amusant c'est que ce sont des "plumes" connues qui sont le plus frileuses ! On pourrait égratigner leur piédestal !
    N'est-ce pas Monsieur Décaillet ?

    ... Espace privé ! Mais alors appelons cela "journal intime" et il deviendra même très discourtois de le lire sans autorisation expresse.
    De plus, votre idée ne tient pas concernant l'anonymat. Que cela change-t-il si un blogueur signe "La Fouine" ou de son vrai nom de "Trucmuche" ?
    De cette manière, certains blogueurs iraient jusqu'à "liquider" des commentaires de "John le Carré" de son vrai nom John Moore Cornwell.
    Et le plus grave, c'est qu'une très grande partie de ceux qui pratiquent régulièrement la censure n'ont qu'un seul et unique critère: ça va dans le sens qu'il essaient de nous faire "gober", ça les flatte, ils publient. C'est le contraire, ils sabrent !
    Vouloir avoir les avantages du blog sans ses désavantages démontre une étroitesse d'esprit consternante.
    Et les commentaires discourtois ne salissent que ceux qui les écrivent, pour le reste à chaque lecteur d'être juge et de continuer la discussion en ajoutant sa propre prose si il le désire.

  • Les remarques que font Dji sur le caractère anonyme des commentaires ont ceci de pertinent que tout le monde ne peut pas se permettre d'évoluer à visage découvert. J'ai déjà il y a peu déclaré que mon nom est Roland Favre : j'ai un homonyme à Yverdon qui écrit dans le courrier des lecteurs des choses qui ne me ressemblent pas du tout. Rabbit faisait remarquer que ce nom était aussi le nom d'un haut gradé de l'armée suisse. En un mot comme en cent, mon pseudo de Géo est beaucoup plus signifiant que mon véritable nom. Que vous connaissiez ce nom n'a aucune importance pour moi. Ni vous ni aucun de vos lecteurs ne peut me nuire. Ce n'est peut-être pas le cas d'une personne qui doit préserver son identité pour des raisons professionnelles. Vous comme journaliste êtes immédiatement confronté à cette exigence d'identification. Si cela se trouve, Dji ne pourra peut-être plus intervenir si il/elle doit décliner son identité. Qui y perdra ? Tout le monde, vous y compris. Vous allez faire de vos blogs des espaces bien proprets, helvétisés et sans aucun intérêt.
    Regardez l'espace Décaillet. Nul ne peut y pénétrer sans montrer patte blanche. Regardez le décalage entre ce qui est inscrit dans l'espace communautaire en vue d'entrer et ce qui entre réellement. Son blog est devenu bidon. A mon avis, il n'a plus rien à faire ici. Qu'il aille pontifier dans les éditos de la presse écrite, où personne ne peut venir le critiquer, sauf avec trois semaines de retard dans le courrier des lecteurs...

  • Il ne reste plus qu'à être démocratique et, comme pour Blocher, on vote et on vire Décaillet ?

  • Vous tombez dans l'erreur avec une constance qui force l'admiration, BBG.

  • Vous n'avez rien compris, Géo.
    Albert Londres l'a dit bien mieux que je ne pourrai jamais le faire:
    Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie.
    Et dans le cas qui nous occupe vous étiez contre le fait que Blocher ait été éliminé parce qu'il ne "convenait" pas à certains et aujourd'hui, vous demandez qu'il en soit fait de même avec Monsieur Décaillet (A mon avis, il n'a plus rien à faire ici.) parce qu'il ne VOUS "convient" pas.
    Soyez cohérent au moins ! Je sais, c'est difficile !

  • C'est bien ce que je dis : vous êtes constant dans l'erreur. j'ai clairement exprimé que j'étais très content que CB soit éjecté du CF. Etant bien clair que ce n'était que la réparation d'une erreur il y a 4 ans.
    M.Décaillet n'a pas besoin de moi ni de personne pour continuer d'écrire ses éditos, qui ne veulent pas des commentaires de gens comme moi. Ni des vôtres, j'en ai peur.
    Prenez la peine de lire avant de sortir votre artillerie maladroite, BBG.

  • Heuu, a la limite, vous pouvez vous échanger vos mail et continuer en privé, car là on parlait de l'anonymat des commentaires, par de Blocher/Décaillet !

    Siouplait, merci :-)

  • Ben oui mais où est votre problème ? BBG prétend que je voulais éliminer Décaillet, je ne vois pas pourquoi ni comment. Il me mettait en cause, il fallait bien que je réponde, non ?

  • Breaths and beautiful sounds.

    In the amazing
    song of a little
    blackbird chanting
    alone in a beautiful
    dream I hear
    glimmers of magical
    quietness, the love
    for the dark and
    a tender idea
    recalling the silence.

  • Assez d'accord avec J.F. Mabut. Mais il est vrai qu'il est agaçant de constater que l'on tient des blogs en acceptant, au mieux, les commentaires complaisants, sans parler de l'interactivité qui fait défaut. Dès lors, il ne s'agit tout simplement plus d'un espace de dialogue. On pose sa prose et on se fiche éperdument de l'avis des lecteurs. Bref , cela devient un site de propagande, sans plus, payé avec mon abonnement. On pourrait donc partir de l'idée que je dévoile mon identité lorsque mon interlocuteur joue le jeu, sinon, je peux effectivement garder mon anonymat.

  • Personnellement,

    je préfère rester anonyme (mais mon adresse e-mail laisse une petite forme d'identité, quand je réponds ;-) )

    Pourquoi?

    Tout simplement parce que je tiens un blog, qui est mis en lien sur ce blog.

    Et je n'ai pas très envie qu'une simple recherche google avec mon nom puisse tomber rapidement sur mon blog.

    Pourquoi? Par couardise? Non, par discretion: mon blog est complètement séparé de ma vie privée.

    De plus, comme j'exprime des opinions politiques, je n'ai pas envie que si un potentiel employeur me googleise puisse tomber sur mon blog ou sur les commentaires laissés sur différents forums/blogs.

    J'espers que vous comprenez :-)

    Cordialement,

    Luner

  • Ceux qui ne publient pas les commentaires? Je ne lis pas leurs monologues, ce serait une perte de temps.

Les commentaires sont fermés.