Et de sept! Trois femmes au Conseil fédéral

Chapeau la Suisse! Trois femmes au Conseil fédéral. Voilà qui va faire taire les intellectuels parisiens d'ici et d'ailleurs qui s'interrogeaient sur l'avenir du populisme alpin!

 

Leuthard 160 voix. Dernière élue du collège gouvernemental, la benjamine et toujours rayonnante ministre PDC s'en tire bien. Les UDC se sont abstenus en masse. Mais elle fait un peu mieux que les deux socialistes. Elle paie la "trahison" du PDC qui a osé lâcher Blocher sans lui opposer un candidat de combat. Du grand art tactique. Schwaller et Darbellay ont gagné leur ticket pour l'Exécutif lors de la prochaine vacances. Un sacré combat des chefs en perspective.

 

Le groupe PDC qui fait désormais jeu égal avec les socialistes en nombre d'élus devient plus que jamais le pivot de la politique fédérale. En cette saison où une majorité morale semble se ressaisir, c'est de bon augure. Un temps séduit par l'UDC, les braves gens vont revenir au centre. le Parti radical suisse saura-t-il s'en souvenir?

 

La Suisse se languissait à la recherche de l'honnête homme, la voilà servie. Un gouvernement mixte quatre femmes (en comptant la Chancelière) et quatre hommes gagné sans quotas. Qui dit mieux!


La sortie de Blocher du Conseil fédéral redonne du lustre à ce gouvernement.

Commentaires

  • Président du PDC, Christophe Darbellay affirme avoir "reçu des garanties" de la part de la Grisonne. L'UDC assure au contraire qu'elle refusera une éventuelle élection à la place de Christoph Blocher. C'est un jeu de poker menteur, a relevé à la RSR avant l'élection le vice-président de l'UDC Yvan Perrin. Selon lui, il est de bonne guerre que le PDC et la gauche fassent croire que la personne sur laquelle ils se sont accordés accepte son élection.

Les commentaires sont fermés.