"La Cité" disparaît des kiosques en trois jours (vendredi, 25 février 2011)

la cité bd.png"La Cité se vend bien" se réjouit l'équipe du nouveau bimensuel. "Les 2500 exemplaires distribués dans les kiosques Naville-Relay sont partis comme des petits pains, à une vitesse grand V. " Le bimensuel était en vente depuis vendredi 18 février et aurait dû remplir les rayons pour une période de deux semaines, jusqu'au 4 mars.

On félicitera donc les audacieux et courageux journalistes de ce succès, tout en s'étonnant que sur le tirage de 20'000 exemplaires, seuls 12% ont été mis en vente.

Après avoir été victime de l'imprimeur dont la rotative a mangé les lettres au point de rendre la lecture bien difficile, la jeune rédaction a dû se rendre au diktat d'un distributeur trop peureux, qui n'a pas accepté de diffuser plus du quart du volume initialement envisagé. Un réassortiment de 1800 exemplaires est actuellement en cours, assure l'équipe de La Cité dont on comprend le dépit.

Sur le fond, j'ai lu cinq ou six nouveaux articles depuis ma première prise en main et ma rencontre avec le réd en chef.

Les bonnes feuilles d'Info Popcorn, le bouquin de Christian Campiche et Richard Aschinger, ne nous apprennent rien de nouveau. On sourit un peu de l'irrésistible ascension de Philippe Hersant dans la presse romande. Comme si la presse imprimée dominait encore le paysage médiatique. On se demande aussi d'où tombe l'hypothèse d'une revente au fils de Robert Hersant de la Tribune et de 24 Heures en cours d'acquisition par les Zurichois de Tamedia. Et on tourne la page.

Jeux d'hiver, mirage suisse nous entretient des rêves olympiques pour les Jeux de 2022. Un brin prêchi-prêcha - c'est la tonalité générale de ce numéro zéro très gauche caviar bio - l'article fait le tour de la question. Critique avec une grosse louche de principe de précaution l'auteur cite un professeur de Limoges qui constate que les grandes manifestations sportives peuvent aussi générer une dynamique négative: les hooligans du Mondial. A ma connaissance à part l'attentat terroriste de 1068, jamais les JO n'ont eu à faire aux hordes de supporters avinés.

Ces élites qui gouvernent dans l'ombre des élus est peut-être le pire des articles de ce numéro 0. Dans la droite ligne de l'intellectualisme français, on manipule des concepts, on enfile des phrases absconses sur le fil d'un discours très franco-français, au reste rebattu: l'influence de la technocratie administrative et des experts sur le cours des politiques publiques.

Démocrates conservateurs, fin d'une histoire de compromis Je ne connaissais par les chiens bleus, les blue dogs, les démocrates conservateurs faiseurs de compromis, paraît-il avec les républicains, que les dernières élections ont laissé sur le carreau. Pour le reste l'article  navigue dans la politique politicienne de l'Amérique, dont je ne discerne pas vraiment l'intérêt pour la Suisse.

Danger pour la BD indépendante J'apprends des choses dans cette article dont le seul défaut est de s'allonger sur trois quarts de page. Sans doute aurait-on pu en dire autant en un quart.

PS: un petit coup de chapeau au site internet  www.lacite.info où le journal est visible, mais pas encore lisible, ce qui saura peut-être son lieu principal de diffusion.

15:41 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook | | | |