Maudet et Perrin: plus fort que le GSSA! (mardi, 18 janvier 2011)

maudet keckeis.jpgIl a un certain courage Pierre Maudet et/ou un flair politique hors du commun.

Tout seul hier à Berne - les Keckeis et autres Arbenz qui encadraient notre capitaine étaient comme les géraniums sur les balcons de la Berne fédérale, indispensables au cliché d'une Suisse éternelle, caution nécessaire pour que l'idée révolutionnaire du jeune radical genevois bouleverse le pays jusqu'au fin font de ses vallées alpestres.

Maudet, c'est James Fazy ou Guillaume-Henri Dufour?

Ce qui est sûr pour l'heure, comme l'ont titré quelques journaux reprenant une exergue du vrai rapport: "La plus grande menace pour la sécurité de la Suisse, c'est le ministre de la défense UDC Ueli Maurer".

Tout seul donc notre ministre de la sécurité d'une commune au territoire six fois moins grand que celui de la ville de Zurich, mais néanmoins "magistrat de la deuxième ville du pays", a dit que la Suisse devait

  1. abolir le service militaire obligatoire, dernier avatar du hérisson national que les menaces fascites, nazies et soviétiques avaient porté à son paroxysme au XXe siècle,
  2. nouer des accords de défense avec ses voisins de l'Union européenne et
  3. construire des forces nouvelles de défense dignes du XXIe siècle, capables de faire face aux trois menaces actuelles détectées par Maudet:
    - la cybercriminalité,
    - le terrorisme et
    - l'extrémisme.

maudet blog sécurité.jpgCe n'est évidemment pas avec des blindés et des avions de chasse ni avec des troufions l'arme au pied qu'on est le mieux armé face à ces dangers.

Abolir l'armée de milice, c'est au passage aussi dire oui à l'initiative contre les armes et séduire l'électorat féminin qui est en passe de se racheter une conduite après son oui calamiteux à l'abolition des minarets.

Quant à Perrin, le vice-président d'une UDC cacochyme, il n'a rien trouvé de mieux hier soir à Forum que de rappeler la dernière intervention de l'armée comme force de sécurité intérieure. C'était en 1932. "Pierre Maudet ne passe pas ssouvent devant la pierre commémorative en allant à son bureau de la Mairie de Genève", a ironisé le Neuchâtelois, en usant d'un argument cher au GSSA. Le monde à l'envers!

maudet 20 minuten.jpgLe pétard Maudet fera-t-il sauter la Berne fédérale et son ministre de la Défense? La presse alémanique a peu relayé der "wahre Bericht". 20 Minuten, le plus grand journal de Suisse, liquide l'affaire dans une brève de la rubrique 20 secondes. En revanche le Blick consacre une demi page à l'événement et l'accroche en première page de son site internet ce matin. Le Parti radical genevois diffuse sans surprise le "vrai rapport" de son champion. Ce n'est pas (encore?) le cas du site du PLR national.

PLUS:

Lire le "vrai rapport" sur la politique de sécurité. On peut également le trouver sur le site www.pierremaudet.ch.

A lire aussi le billet "La bombe Maudet" de Pascal Décaillet. L'animateur de Genève à chaud a reçu le "vrai rapport" avant tout le monde et compare son auteur à Bonaparte.

 

PS: est-ce qu'un graphologue pourrait commenter la signature de Pierre, son patronyme Maudet n'y apparaît que sous la forme d'un point. Veut-il lui aussi marquer la fin de l'histoire?

maudet sécurité.jpg

 

07:41 | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer | |  Facebook | | | |