Littell, Econoclaste, 11 heures, Balafon... (dimanche, 24 octobre 2010)

le temps hoessli veya littel.jpg24 heures par jour, 365 jours par an: pas d'inflation sur le temps. Même si le vélo électrique, le moteur à explosion, l'avion à réaction et twitter ont compressé un peu notre espace-temps, impossible de tout lire, tout suivre. Je ne suis donc pas abonné au Temps, mais je reçois la newsletter. Hier j'ai donc lu l'édito de Johathan Littell, propulsé l'espace de quelques heures rédacteur en chef. Rien que ça! Joli coup du quotidien de la gare Cornavin.

Savoir qui parle! Un édito à lire qui renvoie à un lancinant problème qui suscitent récuremment des billets catégoriques sur la question de l'anonymat. Sans doute, lorsqu'il s'agit de l'information, ce qui est le pain quotidien du quotidien, la connaissance de la source est un élément clé de la crédibilité. Quand il s'agit d'une opinion ou d'une analyse, la connaissance de l'auteur ne s'impose autant.

L'édito est flanqué d'une longue cuaserie entre Eric Hoesli, patron de la Tribune, de 24 Heures et du Matin, et le réd en chef du Temps Pierre Veya intitulé "Le travail journalistique est appelé à prendre de la valeur". Intéressante.

Econoclaste est un blog que me fait signale mercredi 20 octobre, François Brutsch auteur toujours pertinent de l'excellent blog Un Swissroll.

Mercredi c'était la journée mondiale de la statistique, la saint Juda, n'était-il pas cet apôtre, l'intelectuel boursier des douze? L'auteur y lance un appel "aux télévisions, radios, médias français de manière générale, pour la création d'une émission qui serait instructive, amusante, et qui accomplirait une véritable mission d'utilité publique : une émission, ou une chronique hebdomadaire dans une émission, de décodage des nombres qui font l'actualité."

J'avais il y a déjà quelques mois eu des contacts avec la direction de l'OCSTAT à Genève pour que un ou deux ou trois des collaborateurs de la statistique genevoise relève ce défi dans un blog. Sans succès jusqu'à présent. Je vais les relancer.

11 heures. C'est l'heure en principe, à laquelle je suis sensé publier une info originale sur le site internet de la Tribune.

Je signale donc pour ma propre mémoire - mon blog me sert utilement de roue de secours cérébrale - les textes publiés cette semaine: Genève renonce à interdire l'affiche UDC, Francophonie: Manuel Tornare cherche un successeur, CGI: "Il est impossible de construire 2500 logements à Genève".

Le Balafon. C'est un magasin du commerce équitable des organisations tier-mondistes. Je découvre qu'il participe au jubilé de Conforama qui a eu l'idée de verser un total de 35'000 francs pour récompenser les meilleurs projets associatifs. Qu'en pensez-vous?

10:17 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |