L'Allemagne (et la Suisse) victime de la bombe D (jeudi, 29 juillet 2010)

vieux marionnettes.jpgOn connaît la bombe A, la bombe B et la bombe C. Toutes trois ont été employées par les hommes. A des échelles différentes, mais avec les conséquences que l'on sait.

La bombe D échappe largement à l'emprise des humains encore que nous en soyons tous ou presque les agents propagateurs. Elle détermine davantage le cours des nations que les trois premières citées. D pour démographie bien sûr. A son évocation, on pense à la Chine, à l'Inde êt à leur milliard et quelques centaines de millions d'habitants.

Le site internet de General Electric (ge.com, rien à voir avec ge.ch), que je découvre au détour d'un gazouillis twittérien, en donne une illustration saisissante pour l'Europe, le Japon et les USA de 1950 à 2050. Toute chose égale par ailleurs, la bombe D promet à la France et aux USA un meilleur avenir qu'à l'Allemagne et au Japon - sans doute à la Suisse aussi. Ces pays-ci ont quelques soucis de vieillissement accélérés et de dépopulation à se faire, à moins que les migrants ne compensent la dénatalité annoncée.

 

En 2050, l'Allemagne sera passée de 82 millions d'habitants actuellement à 71 millions tandis que la France augmentera de 59 à 68 millions d'habitants. L'évolution du Japon sera pire encore que celle de l'Allemagne. Ce qui est très parlant c'est de confronter ces pyramides des âges estimées à celles d'aujourd'hui et à celles des années 50.

La bombe D, je vous disais. Elle éclate lentement, mais on ne peut guère y échapper.

Ces projections que l'on peut suivre année après années sont fondées sur les estimations de l'ONU 2008.
démographie allemagne vs france 2050.png

démographie allemagne vs france 2000.png
démographie allemagne vs france 1950.png

07:25 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |