La tomate n'a pas fini de nous surprendre (dimanche, 18 juillet 2010)

tomate 17 juillet vidéo.pngBelle affluence à la fête de la tomate, hier à Carouge, entre la Migros Vibert et la Coop du Stade de Genève. L'accès à la manifestation est toujours un peu "graignos". Il faut se faufiler dans la cohue des voitures qui obstruent les giratoires au pied des tours de la cité Sarde. On se demande comment la Migros a bien pu obtenir l'autorisation d'installer son Brico-loisir à cet endroit...

Bon, pour les urbains, un petit train gratuit venait les cueillir à la place du Marché. Une chouette promenade. L'idéal, ce serait vraiment que la fête de la tomate s'installe sous un grand chapiteau sur le ghorr de la Plaine de Pplainpalais.

D'une pierre, trois coups:

  • Les maraîchers retrouveraient l'espace d'une fin de semaine les terres des plantaporêts des bords de l'Arve.
  • Ils pourraient nouer de nouvelles relations contractuelles avec les urbains en mal de campagne.
  • Ils pourraient présenter les nouveaux métiers de la terre que j'ai évoqué dans un précédent billet intitulé Des tomates pour Leuthard.

En attendant. la tomate n'a pas fini de surprendre son monde. Visionnez l'interview vidéo de Jean-Pierre Jaquenoud. C'est l'un des meilleurs spécialistes de la tomate du canton, dont les serres sont depuis peu chauffées au gaz naturel. L'ancien président de l'Union maraîchère de Genève lance une tomate de marque et nous parle avec conviction de l'avenir du fruit des Indiens d'Amérique à Genève.

10:59 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |