Faut-il protéger la démocratie? (mardi, 01 décembre 2009)

DSC03319.JPGDSC03323.JPGLes jeunes manifestent leur honte. Les grandes âmes s'émeuvent. Ce matin sur Radio Cité, Yves Laplace s'en prend aux médias, à Infrarouge en particulier, qui donneraient trop souvent la parole à Tarik Ramadan et à Oskar Freysinger, qui ont capté à leur profit la parole de leur communauté. Ainsi, selon l'écrivain qui monte Candide à Montreuil, la presse responsable, celle qui ne courrait pas derrière l'audience, ne devrait pas tourner les projecteurs sur les extrêmistes.

La sagesse serait donc au centre, dans la modération? Interdisons donc aux altermondialistes non seulement le droit de défiler dans la ville mais aussi le droit de manifester. Privatisons la liberté d'expression comme d'aucuns veulent privatiser la liberté de croyance!

Sur la Première de la future RTS, l'homme qui fut à l'origine de l'un des pères de la constituante genevoise, avant de se réfugier en Argovie faute d'avoir obtenu les crédits qu'il réclamait à Genève, le professeur Auer estime qu'il faut réduire les droits démocratiques. Ma consoeur Joelle Kunz, dans le Temps, va dans le même sens et signe un édito où elle demande de "Protéger la démocratie".

Le peuple, trop sensible à l'émotion, facilement manipulable ne serait pas assez mature. Pire, dans l'anonymat des urnes il laisserait exploser ses pires instincts. C'est le point de vue aussi de Philippe Souaille sur son blog La mondialisation humaniste, qui s'en prend à l'anonymat des commentaires.

 

Faut-il revenir à la Landsgemeinde où le vote est public et se retrancher dans ses frontières cantonales, comme le proposent les radicaux en voulant cantonaliser les affaires religieuses?

Quant aux Verts, dont le site internet n'est pas à jour, ils veulent tous simplement faire casser le vote des Suisses par les juges de Strasbourg. Il est vrai que l'interdiction de la construction des minarets est une réelle discrimination d'une communauté. Mais cette interdiction n'atteint que très modestement la liberté religieuse. Faut-il rappeler, que dans ce canton, il y a moins d'un siècle et demi, les catholiques ont été privés de leurs lieux de culte durant près de 20 ans par le régime du radical Carteret? Il n'y avait alors pas de Cour européenne des droits de l'homme.

La démocratie n'est jamais acquise. Elle est toujours en construction. J'ai voté contre l'initiative, mais je pense que le vote contre les minarets peut être triplement salutaire. Elle signale au monde que l'islam reste un mode de pensée global qui ne laisse guère de place à la liberté d'expression, qui tolère la liberté de croyance, sans toutefois traiter également toutes les religions. Elle oblige les Suisses à réfléchir sur la portée de leur vote et leurs élites souvent trop bien pensantes à affronter les problèmes. Elle oblige enfin, ne serait-ce que modestement, les musulmans à s'interroger sur la nature de leur foi et des textes qui la fondent.

Au fond la Réforme protestante est née des excès de l'église romaine, de l'audace de quelques prêtres et théologiens et de l'instrumentalisation du mouvement de contestation par quelques princes et communes qui y ont vu le moyen d'affirmer leurs libertés et d'échapper à la tutelle du monarque.

 

A lire sur notre webzine des blogs, la revue de presse des blogs Tribune.

08:20 | Lien permanent | Commentaires (12) |  Imprimer | |  Facebook | | | |