Mon cher Jean-François, Je vais te révéler où je suis. (dimanche, 15 novembre 2009)

valette mireille.jpgMon amie et ancienne consoeur journaliste Mireille Valette, que j'ai interpellée dans un billet récent à la suite du débat d'Infrarouge sur les minarets, a publié un long commentaire, que je vous livre in extenso. Son propos très fort mérite d'être lu entièrement.

"Je suis du côté de la liberté d'expression qui autorise la critique de toutes les religions et de tous les comportements collectifs. Je suis au côté des caricaturistes danois qui en ont fait usage. Je suis partisane de l'égalité entre hommes et femmes et de la liberté religieuse. Et opposée à Youssef Ibram, imam de la mosquée de Genève, qui a participé à un ouvrage caractérisé par des sommets de misogynie et d'intolérance. Une mosquée qui accueille chaque vendredi 4000 à 5000 personnes....

"Je suis oppposée à la Ligue des musulmans de Neuchâtel (1000 personnes?) qui s'est félicitée de ce même recueil de fatwas. Je suis opposée aux convictions d'un Hani Ramadan, encore plus radical, qui doit bien former 1500 à 2000 musulmans au radicalisme, enfants compris. Je suis contre la complaisance de tous ces journalistes qui savent parfaitement que la liberté de changer de religion pour un musulman n'existe dans aucun pays islamique, est condamnée par tous les textes de l'islam, et qui n'ont jamais dans ce débat demandé à leurs interlocuteurs musulmans ce qu'ils pensent et enseignent à ce propos à leurs croyants.

"Je suis au côté de tous les artistes qui doivent renoncer à une exposition, un livre, une pièce de théâtre parce que des musulmans intégristes les menacent. Ce fut le cas à Rotterdam récemment pour une pièce jouée par des musulmans et déprogrammée suite aux menaces qu'ils ont reçues. Je suis au côté des ces femmes menacées, battues ou assassinées pour avoir été attirée par les valeurs de l'Occident ou simplement par amour d'un non musulman.

"Je suis oppposée à ces centaines d'intégrsites qui ferment des rues de Paris chaque vendredi pour y faire leur prière. Je suis aux côtés de ces filles dont la virginité est soumise à la contrainte et au contrôle, en Suisse aussi, par la délivrance de certificats de virginité ou de réfection d'hymen après avoir goûté à la liberté pour se soumettre à un mariage intégriste. Je m'élève contre ces entreprises qui réservent des salles de prières aux musulmans.

"Je suis sidérée par ce tribunal allemand qui a donné raison à un jeune de 16 ans qui réclamait une telle salle à l'école et je suis opposée à toutes ces salles de prières que des écoles réservent au même usage. Je suis opposée à ces avocats de Rotterdam qui réclament le droit de ne pas se lever lorsque la Cour entre dans le Tribunal sous prétexte que tous les citoyens sont égaux. Et je suis sidérée par l'issue de la procédure déclenchée contre le premier qui ne s'est pas levé et auquel les juges ont donné raison.

"Je suis opposée à ces théâtres de Rotterdam qui réservent des places pour les femmes musulmanes. Je suis opposée au port du voile, symbole de l'oppression des femmes musulmanes, dans des sociétés qui leur accordent des droits qu'aucune société islamique ne leur a jamais donnés. Je suis partisane de toute mon âme de l'interdiction du nikab -ou burka- qui diabolise le corps des femmes. Comme je serais opposée de toute mon âme à ce que des juifs portent l'étoile jaune en expliquant que désormais c'est leur liberté.

"Je suis enfin navrée du niveau de ce débat sur les minarets où les journalistes se contentent de tendre le micro aux uns et aux autres dans la plus grande ignorance de l'extraodinaire avancée intégriste dans le monde d'aujourd'hui et dans nos démocraties. La liste pourrait s'allonger à l'infini. J'espère que ces lignes suffisent à te faire comprendre où je suis. Mireille"

Mireille Vallette.

16:34 | Lien permanent | Commentaires (25) |  Imprimer | |  Facebook | | | |