Evian-Genève: une belle équipe, vous ne trouvez pas! (mardi, 20 octobre 2009)

riboud.jpgJe n'ai pas pu m'empêcher d'avoir un sourire ce matin en ouvrant ma Tribune sur le coup de midi. Eh oui, nous autres, qui habitons sur les marges du canton, ne recevons notre Julie que peu avant que le soleil ne touche son zénith. L'objet de mon sourire: une petite annonce en pied de première page et toute une page consacrée au souhait d'ETG FC de jouer à la Praille.

J'espère vivement que Franck Riboud, le tout puissant patron de Danone, des Eaux d'Evian et des ex-Croix-de-Savoie devenus Evian Thonon Gaillard Football Club, obtiendra le feu vert pour jouer au stade de Genève.

J'espère aussi vivement que cette première ouvrira les portes d'un partenariat, puis d'une fusion sportive entre Servette et les roses bleus et blancs de la Haute-Savoie. Si le stade veut vivre, si Servette veut briller en Europe et si Genève veut enfin devenir la capitale naturelle de sa région, il faut travailler au mariage de raison entre le Servette des quartiers populaires et le club non moins populaire fondé à Gaillard, arborant depuis peu le maillot d'Evian et jouant  pour l'heure à Thonon

 

Je me souviens, comme responsable de la locale de mon journal préféré - c'était à la toute fin des années 80 - j'avais concocté un poisson d'avril, annonçant que le Conseil d'Etat avait décidé de construire le stade de Genève en France voisine. Ce coup de maître, écrivais-je alors, donnera un coup de fouet à la collaboration  franco-genevoise, une âme à la région. Il propulsera le club de la Ville dans le championnat de France, seule compétition susceptible de mobiliser les sponsors, alors méchamment atteints par le krach immobilier, qui allait précipiter la fin de la French Geneva County et ses rêves de silicon valley sur le plateau d'Archamps, chers au conseiller d'Etat Alain Borner et au directeur du développment de la Haute Savoie Roland Pascal.

Aujourd'hui encore, je regrette que ce projet ne soit resté qu'un poisson d'avril. Mais les temps changent. Le nième projet d'agglo reste trop techno. Il faut que les habitants de ce pays vibrent de concert. Quoi de mieux que le football, le sport populaire par excellence!

Monsieur Riboud, je compte sur vous!

Lire aussi ici, et

23:46 | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer | |  Facebook | | | |