Triple journée: l'avenir de l'info est dans les blogs (mardi, 09 juin 2009)

facebook jf.jpgSur Facebook où je m'aventure peu, j'ai posté ce matin ceci: "Triple journée: les blogs, la page Opinion/Courrier et le grand chef qui va peut-être nous dire à quelle sauce nous allons être mangés...."

Philippe Souaille, Michel Tedeschi, Aurore Bui, Jean-Marc Anderes et Renaud Gautier m'ont laissé un message de soutien. Merci de votre intérêt.

Notre sort - celui de la Tribune - est à peu près celui de toute la presse du monde occidental: chute des recettes publicitaires et baisse continue de l'audience. C'est que la tempête conjoncturelle - du jamais vu de mémoire d'éditeur - s'ajoute à la révolution des TIC. Annoncée depuis plusieurs années, les technologies de l'information et de la communication tsunamisent les rédactions. De nombreux jouraux vont y laisser leur peau. Avant peut-être de renaître sous d'autres formes. Comment?  C'est le désert.

Sur le web? Sûrement, payant ou pas. Encarté dans Migros ou Coop Magazine ou tout autre support d'entreprise? Why not! Livré avec les croissants. C'est le modèle des bistrots. Imprimé à domicile, testé depuis longtemps, ça ne marche pas. Tous les modèles ont peu ou prou été tentés. Sans grand succès.

Les Constituants genevois devraient peut-être se préoccuper de cette question. Quel modèle d'affaires pourra assurer la survie de la partie "service public" des médias?

On imagine bien des modèles pour les paysans devenus des jardiniers du paysage et de la biodiversité, pour les médecins généralistes, trieurs officiels des malades et des hypochondriaques, pour les avocats nommés d'office qui font vivre plus d'une étude, pour les épiceries solidaires - Vernier veut en monter une. L'air pur n'est pas acquis, mais produit à coups d'actions publiques. La presse aussi? La presse s'y essaie. Genève finance Leman bleu sans aucune plus-value journalistique. Et Paris tient les grands quotidiens nationaux sous perfusion à coups de subventions déguisées en publicité générique. Bonjour l'indépendance rédactionnelle! Mais lisez-vous souvent des articles critiques à l'égard de Coop et Migros dans la presse?

Réinventer le quotidien, comme Hayek réinventa la montre dans les années septante. C'est le défi de ce début de XXIe siècle. Merci de faire tourner vos méninges. Un jour peut-être nous n'aurons plus que les blogs pour colporter l'information générale et quelques intégrateurs pour faire le tri et mettre en exergue les contributions citoyennes d'intérêt général.

16:31 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook | | | |