Pierre Maudet, adjoint de Viola Amherd? (lundi, 10 décembre 2018)

amherd maudet.jpgLes mauvaises langues, qui ne manquent pas à Genève, disent que Pierre Maudet s'accroche à son ministère parce qu'il ne sait rien faire d'autres que la politique. La désignation par défaut de la PDC Viola Amherd au département fédéral de la défense de la protection de la population et des sports (futur département de la sécurité) ouvre une voie royale à notre ex-président du Conseil d'Etat, ex-ministre de la sécurité cantonale, ex-président des directeurs suisses de Justice et Police et, last but not least, lecteur attentif des rapports du Service de renseignement de la Confédération de se refaire une santé et une réputation à Berne. 

Souvenez-vous: c'était le 17 janvier 2011. Le fringuant officier encore comaire de la Ville de Genève publiait le vrai rapport sur la défense nationale*. Selon saint Pierre, "la Suisse est isolée, vulnérable et n'est plus neutre, résumait la RTS. Les principales menaces qui pèsent sur elle sont les cyberattaques, le terrorisme et l'extrémisme ainsi que le crime organisé. Et la seule manière d'y faire face, c'est de créer un Département fédéral de la sécurité, qui regroupe toutes les forces de la Confédération en la matière."

Donc acte!

* je n'ai pas réussi à retrouver ce document sur le site de Pierre Maudet qui n'est plus guère mis à jour depuis l'affaire sauf un renvoi à la page du comité de soutien du magistrat déchu. On lira en dehors de la presse qui s'en fit largement écho à l'époque d'autres commentaires ici,  et

L'ancien chef de l'armée Christophe Keckeis s'était exprimé ainsi à l'issue de la conférence de presse du 17 janvier 2011:

„J’ai relevé

13:58 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook | | | |