Gros remaniement ministériel à Genève: Longchamp reprend les Finances (vendredi, 01 avril 2016)

image.jpegA peine, le Conseil d'Etat avait-il présenté les comptes 2015 et fait disparaître quelques recettes fiscales dans une habile provision en faveur de la fonction publique - non le gouvernement n'achète pas les fonctionnaires - que Carole-Anne Kast, fraîchement réélue à la présidence du Parti socialiste, demandait la tête du ministre des finances et réclamait qu'un autre sage le remplace. Dix jours après ce fait d'arme passė inaperçu car tombé le même jour que les attentats de Bruxelles - chacun a ses priorités - l'information sourd enfin de la Tour Baudet.

Francois Longchamp, le président normal de la République genevoise, qui s'était taillé un cahier des charges à la hauteur de ses ambitions, tire enfin les leçons de l'exercice. Lors du dernier séminaire au blanc dans les Alpes vaudoises, les Genevois avaient invité le duo ministériel du cru Broulis Maillard. Les propos du PLR et du socialistes furent clair comme un matin calme quand le soleil monte du côté de la haute vallée du Rhône et embrase les rives du Lavaux, classé au patrimoine de l'humanité.

"Non seulement vous êtes nuls en finances publiques mais pas meilleurs en gouvernance."

Le choc fut rude pour les nôtres mais salutaire. Après avoir remercié et congédié leurs hôtes, les Genevois, aidés par un coach dont le nom reste inconnu, redessinèrent les contours du gouvernement.

Fini le département présidentiel. Francois Longchamp, tout en demeurant un président durable, mandat constitutionnel oblige, reprend le département des finances réduit aux affaires fiscales et à la direction des finances. Il garde les relations avec la Genève internationale et gagne la direction des Affaires économiques.

Serge Dal Busco conserve les Poursuites et faillites, la direction des bâtiments publics, y compris les écoles primaires et les grands vaisseaux d'importance cantonale voire nationale que sont le Grand Théâtre, le Musée d'art et d'histoire et le stade de Genève. Il assume aussi les relations avec les communes.

Pierre Maudet qui cède l'Economie, garde la police, reprend la direction du personnel de l'Etat et celle, tout autant stratégique, des systèmes d'information, ainsi que les relations avec le Grand Genève et évidemment avec le Palais de Justice.

Pour l'heure, les quatre autres départements ne changent ni leur titulaire ni leurs tâches. Cependant, le Conseil d'Etat dans son remue-méninges récent a esquissé, dit une source proche de la présidence, une autre réforme ambitieuse qui impactera fortement les communes. On parle d'un grand ministère cantonal de la Culture.

A suivre

DERNIERE MINUTE 

on apprend la nomination de deux secretaires d'Etat. Eric Stauffer se voit confier la charge de faire aboutir la traversée du lac et la construction de P+R en Fance voisine en relation avec le CEVA. Par ailleurs, l'architecte Charles Pictet se voit confier une mission pour déplacer à l'horizon 2040 la gare de la Praille au nord de la piste de l'aéroport sur la commune de Bellevue. Plus d'info dans nos prochaines éditions.

19:00 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |