Françoise Saudan, la plus branchée!? (vendredi, 27 mars 2009)

saudan françoise.png"Et nous pourrions organiser une consultation par internet comme le font les Estoniens. Je livrerai à cette assemblée une note à ce sujet." Encore une déclaration d'un jeune rêveur qui croit en la démocratie électronique? Point du tout, cette déclaration d'amour pour la démocratie par internet est tombée hier après-midi de la bouche d'une honorable grand-mère.

Une constituante, une ancienne conseillère aux Etats. Françoise Saudan fut la seule en effet a émettre une proposition au cours du débat très prudent  sur la question clé de la consultation de la population pendant les 35 mois que durera la gestation de la nouvelle constitution.

D'autres élus ont évoqué un vote consultatif, des sondages, deux temps morts pour permettre à la Constituante d'organiser officiellement cette auscultation de la vox populi. Françoise Saudan fut la seule à oser une proposition concrète.

Vraiment, Messieurs les constituants, il est temps d'entrer dans le vif du sujet. Les rounds d'observation, les mouinettes verbales, les taquineries procédurales ont assez duré. Saisez au vol la proposition de votre doyenne.

 

Ce même jour, où vous avez courageusement confié à votre Bureau le mandat d'inventer une consultation qui vous sied, qui convienne à l'ordre juridique qui vous gouverne, qui ne soit pas un exercice alibi, qui ne mette pas votre pouvoir en jeu, ce même jour donc, l'homme le plus puissant du monde dialoguait en direct par internet avec des dizaines de milliers de ses concitoyens, les Américains.

Les Genevois ont plébiscité il y a peu le vote par internet. Qu'attendez-vous pour vous saisir de cet instrument et inventer la démocratie du XXIe siècle? Comment! Le vote serait désormais possible par internet, mais il faudrait se priver de cet instrument pour recueillir l'avis des Genevois! C'est un défi, en effet, mais il vous appartient de le relever.

La Constituante fera oeuvre de pionnier si, ne se contentant pas de rédiger la loi fondamentale de ce canton, elle expérimente parallèlement de nouveaux modes de fabrications des lois et du contrôle de leur exécution.

Merci donc à François Saudan d'avoir ouvert la porte de l'innovation démocratique!

Cela dit, ne tombons pas dans le travers béat que l'internet est la panacée à tous nos maux démocratiques.

obama internet.png

07:21 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |