Fier d'être suisse! (dimanche, 09 février 2014)

Honte d'être suisse? Quelle drôle d'idée! Je reste pour ma part fier du fonctionnement de nos institutions. Peu d'Etats, pour ne pas dire aucun sur la planète, soumettent leurs gouvernants à de tels exercices d'humilité et de remises en question. L'Europe - et aucun de ses membres - n'a sur ce plan de leçons à nous donner. Le verdict populaire est un fait incontournable de la démocratie. C'est sans doute pour respecter si peu ce principe que les institutions politiques finissent par se dévaloriser aux yeux des gens.

En 1992, on nous avait annoncé les pires catastrophes, elles ne sont pas survenues. Aujourd'hui le vote est en fait bien moins important que celui de l'EEE. Dans l'esprit des Suisses, le vote de ce 9 février ne consistait pas à remettre en cause les bilatérales, mais à donner un coup de frein à une de ses conséquences jugée, à tort ou à raison, fâcheuse par une petite majorité: la croissance démographique. Vu d'Inde, ça ne manque pas d'interroger...

Certes la clause guillotine existe dans le traité, mais le risque d'une mise à zéro des relations entre la Suisse et l'Europe est sans doute faible. Beaucoup plus faible que ce que les politiques ont prétendu durant la campagne.

Le peuple suisse est adulte et sait bien qu'en politique rien n'est tout noir ou tout blanc. La nouvelle donne - le vote du bout des lèvre de l'initiative UDC - va certes obliger les diplomates et les politiques à inventer de nouvelles voies, de nouvelles formules pour avancer en douceur et réduire au maximum le coût pour le pays de ce coup de frein. L'Europe elle-même n'a jamais mieux progresser qu'au travers des épreuves et des crises.

"Travailleurs de tous les pays, haissez-vous!" "Dimanche noir." "La Suisse plonge dans l'incertitude." "Blocher doit négocier avec Buxelles..." Sur Twitter, l'issue du vote de ce 9 février déclenche des commentaires que je trouve d'autant plus excessifs ou étonnants que je les lis en Inde, un pays géant, où la corruption est endémique, les partis dévalorisé et qui s'apprête à donner le pouvoir à un Blocher local.

19:03 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |