Vu du Salève: Genève...

  • Bardonnex: marions-là!

    Compesières.jpg

    La Constitution genevoise dit que le Conseil d'Etat encourage la fusion des communes. Sans attendre, Bardonnex devrait sérieusement réfléchir à se remarier avec sa ou ses voisines avec lesquelles, sous la dénomination commune de Compesières, elle faisait ménage commun aux XIXe siècle (Perly-Certoux jusqu'en 1821, Plan-Le s-Ouates jusqu'en 1851)*.

    Est-ce que le plan directeur communal, dont la révision a commencé en 2015 et dont la consultation publique n'a duré qu'un moi, serait différent dans la perspective d'un mariage de raison à l'horizon 2030? Sans doute. Démonstration.

    Lire la suite

  • Un mois pour examiner le PDcom de Bardonnex

    croix de rozon vu de l'ouest google map.jpg

    De qui se moque-t-on? Covid oblige, la commune de Bardonnex, qui a mis quatre ans pour étudier l'objet, s'est finalement résolu à soumettre à ses 2320 habitants la révision de son plan directeur communal (PDcom) en distanciel. Elle nous a accordé généreusement un mois, ce mois de février, pour ingurgiter 154 pages d'un rapport, dont, au bas mot, les deux tiers sont des discours d'urbanistes en chambre, déjà lus à plusieurs reprises, donc des copier coller parfois hors sol, fondés sur des images et des concepts d'urbanisation sans grand rapport avec le terrain et le vécu des propriétaires et des habitants, à ma connaissance jamais consultés.

    Démonstration.

    Lire la suite

  • Bardonnex, commune conviviale?

    Compesières Jelinek.jpeg

    Quel est le village, le quartier, l'immeuble le plus convivial du Grand Genève*?  En faire le palmarès comme naguère celui des balcons fleuris. Une idée pour les journalistes en ces temps où le covid tourne en boucle, oublie les cancereux, les diabétiques, les cardiaques, tous les infirmes que la maladie épuise jusqu'à venir à bout de leurs résistances - et Dieu sait combien ses créatures sont résistantes et résilientes! Je pense à eux à ces humains frappés par l'injustice et les bugs de nos systèmes vitaux. Je pense à Danièle, à Benoît, à Joseph, à ceux que la disparition d'un être cher laisse dans la solitude, à ceux - même des proches - dont les affections ne me sont pas connues et que notre affection ignore...

    A Bardonnex, le village le plus convivial est sans doute Charrot, dont la notice sur Wikpedia est longue quand celle sur La Croix-de-Rozon tient en quatre lignes. Non qu'il ne s'y passe pas des bringues et s'y nouent des inimitiés plus ou moins secrètes, à Charrot, mais ce village de 200 âmes, dont deux agriculteurs autour de la soixantaine, a remplacé le Café des Amis par une une soupe annuelle, une verrée hebdomadaire autour de la fontaine (hors temps de covid évidemment), le feuillu une fois l'an qui annonce le joli mois de mai.

    Lire la suite

  • La burqa et notre aveuglement

    burqa suisse.jpgOn a la liberté en Suisse d'être sous l'emprise de drogues douces et la tolérance prévaut pour les consommateurs de drogues dures - la séquence de Mise au point hier soir sur les ravages des méthamphétamines était glaçante -, mais on n'aura, demain, plus le droit de se voiler le visage, sauf pour des raisons sanitaires ou sécuritaires (casque de ski ou de moto, masque de plongée ou de réalité augmentée ou virtuelle...).

    Les jeunes filles ont le droit de se balader leur joli bourillon à l'air, sans doute pour se le regarder ou pour qu'on les regarde, mais il sera interdit, demain, de se voiler le visage. Quand on a voulu cacher le bourillon des ados par un t-shirt "dit de la honte", peu importe qu'il fasse la promotion d'une marque commerciale, on a crié au scandale et désigné les autorités scolaire audacieuses à la vindicte de la bonne pensée. 

    Ainsi va la Suisse qui, après avoir banni les minarets, va bannir la burqa, qu'impose à certaines une vision dévoyée de l'islam, en acceptant le 7 mars prochain une initiative de la droite nationaliste, soutenue par quelques gauchistes et féministes respectables mais néanmoins égarés.

     

    Lire la suite

  • Thoiry enterre la ligne ferroviaire Nyon Bellegarde

    B39C4DF8-1D3B-48AC-B635-CD74DD926107.pngIl y a belle lurette qu’on ne circule plus en train de Divonne à Bellegarde. La ligne qui serpente dans le Pays de Gex fait pourtant toujours partie des rêves des urbains qui veulent bannir les voitures de leur espace de vie sans égard pour les travailleurs et les chalands qui peuplent leur région.

    Le train, un moyen de transports collectifs du XIXe siècle, reste un must quel que soit son coût et son inaptitude à desservir les localités petites et moyennes. Ainsi Alprail milite toujours pour la réhabilitation de la ligne du Pays de Gex et son raccordement au réseau suisse, via Nyon (raccordement existant de 1905 à 1962) et l’aéroport. 

     

    Lire la suite

  • 2050, Genève, sa croissance zéro, son aéroport, son pont sur le lac, sa dette abyssale

    F260635B-1203-4963-B763-F8380C9ED957.jpeg

    Pierre Maudet, officiellement retenu par sa campagne pour l’élection partielle au gouvernement du Canton de Genève du 7 mars, a snobé le débat organisé par la Tribune de Genève et le Club suisse de la presse. Une absence remarquée sur l’écran Zoom où chacun, candidats et journalistes, est dans sa cage télégénique et le public invisible. Il vrai que Pierre Ruetschi, réd en chef de la Julie au moment où le journal des Genevois a sorti l’affaire Maudet en mai 2018 est aujourd’hui le patron du Club suisse de la presse.

    Le télédébat présente l’indéniable avantage de permettre à tous de le voir en direct ou en différé sans bouger de son fauteuil. Combien de Genevois l’ont-ils visionner? Peut-être plus que l’amphi d’Uni Mail peut contenir d’étudiants. Sans doute moins qu’un débat sur Léman Bleu ou la RTS. Mais l’exercice vaut sans doute d’être répété. Une dizaine de débats devrait suffire pour permettre à la technique et à mes collègues de la presse écrite d’être à la hauteur des enjeux.

    Lire la suite

  • Laschet, un Carolingien du Benelux

    01EA6A6C-25DA-4362-8943-1E90280C1E33.jpegLaschet, ça vous dit quelque chose ? Notre bulle cognitive est d’abord celle de la langue, de la proximité, du cercle professionnel et associatif et du temps énorme que mangent la lecture, les podcast et toutes les occasions de distraction à notre portée. De temps en temps, je fais une excursion ailleurs. La traduction automatique a fait des progrès formidables et fait la nique au mythe de la tour de Babel.

    Que pensent les Russes, que pensent les Chinois, les Coréens, les Indiens? Sans aller jusqu’à ces contrées lointaines, je lis dans ma proximité européenne un article que Die Zeit consacre au possible - quoique pas certain - successeur de Merkel, Armin Laschet, le seul homme politique outre-Rhin, remarque Die Zeit, qui n’a pas commenté la condamnation de l’opposant Navalny.

    Le nouveau patron de la CDU serait selon l’hebdomadaire hambourgeois dans cet article titre Les yeux dans les yeux, un Carolingien du Benelux. Laschet est né à Aix-la-Chapelle, un Lotharongien donc de cette région rhénane qui s’étend de la Flandre à la Lombardie.

    Lire la suite

  • Geneve, version Calvin mais sans la Providence

    097FE2F9-0854-4EA2-85D3-B6849E95E20C.jpegGenève adore les études prospectives. Toutes ces études ont fini dans un tiroir. Sans grands effets. Il en ira sans doute de  même de la dernière perle artificielle pondue par des futurologues lausannois mis au boulot par le ministre vert du minuscule territoire genevois, Antonio Hodgers, qui n’a pas voulu être jusqu’en 2023 ou 2028 le président durable de notre bonne République.

    En 2050 donc, GVA (Geneva Voltaire Airport) sera transformé en champ de patates et en parc éolien, lis-je dans mon journal préféré, qui chronique « Neutralité carbone ». Comme les médias français qui cette semaine ont exposé le scénario le plus extrême, qui prédit une hausse de la température de 4 degrés en 2100 dans l’Hexagone, la Tribune expose le scénario le plus apocalyptique, le seul foi d’experts à atteindre l’objectif fixé.

    Lire la suite

  • Maudet Fischer, pauvre débat

    fischer maudet.jpgPauvres politiques. Plus encore en ces temps de pandémie où la mort rôde, qu'en temps ordinaire - mais le temps n'est pas ordinaire, puisque le réchauffement climatique nous promet une mort infernale - on réclame des surhommes (pardon des surhumains) : dictateurs éclairés mais néanmoins démocrates et à l'écoute, pères de la nations, solides et généreux, mères de la patrie, pragmatiques et consolatrices? Sommes-nous donc tous des enfants, des oisillons, des victimes? 

    Je lis dans le Temps du 31 janvier le compte rendu du face-à-face Fischer-Maudet. Pour l'avoir pratiqué, je sais combien l'exercice est périlleux et frustrant. D'autant qu'il ne s'agit pas d'élire un dictateur le 7 mars, mais un membre d'un gouvernement, qui est lui-même soumis au contrôle d'un parlement de milice, à l'arsenal touffu des lois en vigueur et à des administrations en place mais pas toujours aux ordres (et non soumises à réélection) pour faire avancer la galère genevoise dans une bonne direction.

    Lire la suite

  • Un bruant à calotte blanche à Bardonnex

    4B0C97DD-4FA3-4F59-A48D-1EDDECB4A60D.jpegNous en allant promener sur le coteau des vignes de Landecy, nous croisons une équipe de messieurs harnachés de longues vues et d’appareils photos munis de gros téléobjectifs: des chasseurs d’images? Non une bande d’ornithologues guettant un oiseau de la taille d’un moineau: un bruant à calotte blanche. « On nous l’a signalé hier, avec un peu de patience nous le trouverons», dit l’un des chasseurs.

    La mobilisation des ornithologues tient à la rareté du volatile. Sur le site Ornitho.ch, ils ont déjà signalé sa présence. Rarissime. 

    Lire la suite

  • Bardonnex, un plan directeur: pour quoi faire?

    Capture d’écran 2021-01-29 à 22.22.40.png

    C'est la loi, les communes doivent réviser régulièrement leur plan directeur. Bonne fille Bardonnex est aux ordres. Elle a distribué à ses administrés cette semaine une édition spéciale du bulletin communal. L'ouvrage, remis sur rail en décembre 2015 - 6 ans déjà 1) - par l'élaboration d'un cahier des charges pour 75'000 fr 2), est déjà bien avancé. Il est en consultation jusqu'au 27 février, sans assemblée publique, covid oblige, ni zoom comme le déclassement d'Arare.

    C'est le bureau Urbaplan, qui semble truster toutes les études de la communes, qui est à la manœuvre et a produit un avant-projet de 154 pages. Combien coûte l'opération? Aucun budget n'est mentionné nulle part dans cette brochure illustrée par l'incontournable Marion Jiranek et ses dessins gentiment désuets, genre c'était mieux avant. Aucun immeuble locatif n'a eu l'heur de retenir la plume de l'artiste ou au goût de la Mairie.

    Lire la suite

  • Islam de France: bonne pour tous!

    l'islam pourquoi c'est compliqué.jpgL'inceste est un crime condamné dans la Bible déjà, rappelle Maurice-Ruben Hayoun dans son blog. Et dans toutes les lois. Mais qui se soucie encore de la Bible dans notre société laïque avancée? La loi, c'est la coercition. Il est interdit d'interdire a proclamé la génération de Mai 68. C'est aussi le procès de cette utopie que fait "La familia grande", analyse Jean-Michel Olivier dans son blog. Le temps de la moraline est venu. Le temps est à la dénonciation des crimes anciens: colonies, esclavage, exploitation des pauvres, des femmes, des enfants, des bêtes, de la nature, du climat. Il n'est pas fini le procès de l'homme blanc. On efface tout et on recommence! Cancel culture.

    La mémoire a pourtant cette faculté d'occulter les mauvais souvenirs et de raviver les petits bonheurs des temps passés. C'est sans doute la raison qui nourrit la nostalgie des autrefois chéris, dont on a gommé les vicissitudes, à tort ou à raison. Il y a bien sûr des exceptions. Un cri soudain peut libérer et guérir de douleurs enfouies et indicibles.

    Lire la suite