wiki, web, bot

  • Aventinus, Longchamp et la nouvelle bière de la presse romande

    longchamp rts aventinus.jpgTapez Aventinus* sur le ouèbe et c'est le non d'une bière bavaroise noire, épicée et alcoolique  qui sort en tête. La fondation Aventinus que préside François Longchamp a-t-elle les mêmes ambitions de corser la production de la presse romande? 

    Qui sera éligible aux millions mis sur la table par Wilsdorf, Leenards, Michalski: renverse.co, LesObservateurs.ch, microjournal.ch, achetezmoins.ch, bonpourlatete.com,  heidi.news, reformes.ch. domainepublic.ch,  lacouleurdesjours.ch,  lacite.info qui annonce son retour en été 2020, domainepublic.ch,... ceux qui sont listés ici?

    Et pourquoi pas quelques blogs ** ou même notre chère RTS qui commence à sentir les effet d'un retrait de la pub, qui longtemps fit le bonheur des éditeurs? Ou tout simplement, comme le suggère le 19:30, d'un rapatriement en terre romande du journal Le Temps, lequel appartient au groupe Ringier/Axel Springer, mais dans les veines duquel coule encore le sang du Journal de Genève et de la Gazette de Lausanne?

    «Nous n’allons pas financer l’existant pour le plaisir», a prévenu l’ex-politicien et ancien journaliste au journal Le Temps.

    Lire la suite

  • Surréaliste

    good bye lenin.jpgAujourd'hui, dimanche, l'App Store a fait la promo de Duolingo, une app d'apprentissage de langues - plus toute jeune puisqu'elle est née en 2009 déjà et revendique rien moins que 99 millions de téléchargements. Go! Je serai le 99'000'001e téléchargeur. Un petit hibou vert se range bien sagement sur l'écran encombré de mon ordiphone. Je teste mes maigres connaissances d'espagnol. L'hibou vert me recale au cours de base.

    Dans la soirée, je suis d'un oeil "Good bye, Lenin" sur Arte et d'un autre je feuillette Bilan de juin qui fait le tour de cent jeunes Suisses qui cartonnent. Les fils et filles de flirtent avec des business qui chiffrent en centaines de millions ou en milliards, tandis que les jeunes pousses tournent, elles, entre 2 et 50 millions. Sauf Rodger, 37 ans, bien sûr.

    Lire la suite

  • Croissance démographique et économique

    L'homme est un prédateur, il met en danger la planète. C'est le discours ambiant. Tant que nous n'étions pas trop nombreux et pas trop riches, cela n'avait pas trop de conséquence. Mais voilà qu'un double emballement s'est mis en branle depuis deux siècles: la croissance démographique et l'enrichissement d'une part croissante des individus. Comment réguler l'un et équilibrer l'autre? Personne à ce jour n'a trouvé de réponses simples. Or, disent les experts, il y a urgence. 

     

    The world's most populous cities between 1500 and 2018 from Visual Capitalist on Vimeo.

    En butinant sur Twittter, je suis tombé sur le graphique ci-dessus qui illustre la croissance démographique des dix premières villes du monde. De quoi réfléchir au lendemain de notre fête nationale. Aucune ville suisse dans ce palmarès évidemment, ce coin de terre, propre en ordre comme une maquette de chemin de fer, échappe au radar.

    Lire la suite

  • Vais-je payer 15 euros par mois à un robot?

    flint benoit raphael.jpgMes lecteurs réguliers, que je profite de remercier (les autres aussi) ;-)), ont sans doute noté que je suis abonné depuis quelque temps à des robots, qui m'adressent chaque jour une sélection d'articles susceptibles de m'intéresser, qu'ils sélectionnent selon des critères que je peux affiner au fil de mes lectures. Ils sont paramétrer les robots pour me proposer aussi des textes en dehors de ma bulle. 

    J'avoue trouver dans cette sélection quotidienne autant de matière à penser que dans les autres newsletters (trop nombreuses, que je reçois, y compris la petite dernière Le point du jour édité par la jeune pousse genevoise Heidi, news.

    Benoît Raphaël qui est un papa de Flint et de Jeff et d'autres avatars qu'on peut "éduquer" à travers une véritable école, m'envoie un long courriel où il explicite sa stratégie de la pousse lente.

    Lire la suite

  • Et pendant ce temps, le robot journaliste Tobi trotte

    cheval de trait tobi.jpgUn tweet  posté dimanche m'alerte sur le dernier labourage de Tobi (ici et et ). En une seconde, le robot journaliste de Tamedia (qui édite la Tribune et 24 Heures) a produit sitôt connus les résultat du premier tour un article détaillant la course en tête de la socialiste Rebceca Ruiz et la dure réalité des urnes pour l'UDC Pascal Dessauges, un article géoréférencé et ma foi assez bien documenté sur Mies, une des 309 communes de ce Pays de Vaud, si proche de nous et si lointain.

    Je vous laisse juge de la performance et tester l'animal en introduisant ici la commune de votre choix. 

    Lire la suite

  • Pas de quoi LOL!

    liberation lol.jpgAinsi donc des journalistes et des communicants - ou des qualifiés comme tels, car ces métiers ne sont guère protégés -, rassemblés dans un boys club, la ligue du LOL (dénoncée par CheckNews.fr de Libération), se sont livrés des années durant, au début du présent millénaire, quand Twitter était encore un réseau de geeks, à des harcèlements en ligne et en règle et des campagnes d'insultes et de dénigrement de la pire espèce. On n'en croit pas ses yeux. 1) 

    La vague #MeToo déferle sur ces comportements qui ne sont tout de même pas communs et qui sont restés longtemps dans le registre du banal, du LOL, du branché, voire carrément de l'art - depuis que l'art rime avec gros lard ou gros land - et gangrène le journalisme, trop souvent art de la dérision. Et tant pis pour les victimes. La riposte promet d'être aussi excessive que l'agression.

    Lire la suite

  • https://www.evote-ch.ch/ge, c'est fini! Un scandale?

    E VOTE IPAD VOTATION.jpgLa commission d'enquête parlementaire qui ne manquera sans doute pas d'être créée dira si l'abandon par l'Etat de Genève de sa plate-forme de vote par Internet www.evote-ch.ch/ge est

    - un scandale, montrant l'incapacité du Conseil d'Etat et du Grand Conseil de piloter un tel projet

    - un gaspillage des deniers publics ou simplement

    - l'aveu, sommes toutes heureux, que l'Etat ne peut pas faire tout tout seul ni réinventer la roue - ce dont les Genevois sont les champions.

    L'échec est retentissant et attendu (lire ici et ). Il dit hélas combien les Etats (mais peut-être n'est-ce que l'Etat de Genève et ses services informatiques) sont distancés en ce domaine comme dans d'autres par les entreprises privées, plus agiles, plus rapides, plus décisionnelles, plus rompues à la concurrence et au monde des TIC (technologie de l'information et de la communication), plus contraintes aussi de garantir la sûreté et la fiabilité au risque d'y laisser leur réputation ou leur peau. 

    Lire la suite

  • Genève et ses "citoyens numériques"

    citoyen numérique emery torracinta 2018.jpgGenève se prépare à former des "citoyens numériques" titre mon journal préféré ce matin, illustrant son propos d'une photo des années 70 où semble rayonner une ministre devant des pc d'un autre âge. C'est inquiétant. A l'heure où tous les métiers sont peu ou prou transformés, sublimés, bouleversés quand ils ne sont pas tout simplement rayés de la carte de l'emploi, la capitaine de l'Instruction publique genevoise tire des plans sur la comète. 

    Evidemment on ne corrige pas des décennies d'errements et moins encore le cour d'un vaisseau dont tous les membres de l'équipage (sans compter les poissons pilotes assis au Grand Conseil ou dans nos facultés, veulent tenir à eux seuls le gouvernail de la pédagogie 3.0) d'un tonitruant "Barre à gauche" ou "Place aux puces" ou tant qu'à faire "Vive les GAFA". Au fait, de quel bord est la révolution numérique?

    Lire la suite