Virus couronné

  • Appauvrissement, enrichissement viral

    cas covid19 au 24 mars.jpgLe virus est dans les corps et dans les têtes. Il est traqué de toutes parts, étudié, décortiqué, séquencé. Ses victimes sont prises en charge par une armée de soignants. Leur nombre s'affiche sur de multiples tableaux de bord, celui de l'OMS, de Worldometer, de l'université Johns Hopkins. D'autres liens figurent dans un article synthétique fort intéressant publié par le Journal du Geek le 25 mars. La France a aussi son tableau de bord.

    En Suisse, le site www.corona-data.ch, réalisé par un informaticien bernois Daniel Probst (@skepteis) dame le pion à l'OFSP*. Qu'attend le duo fédéral Koch-Berset pour l'intégrer sous mandat durant la pandémie, histoire de faire cesser la controverse sur la qualité de l'information officielle et d'engranger déjà un petit côté positif de la pandémie?

    Lire la suite

  • Covid19: soudain moins de cas en Suisse?

    covid 19 24 mars.jpgJe lis avec attention le rapport de ce mardi 24 mars de l'OFSP sur le covid 19, ce virus qui met en panne le monde, précipitant des millions de travailleurs au chômage technique. A ce jour, en Suisse, le virus n'a pas encore fait autant de victimes que la grippe saisonnière qui, selon les HUG, tuent entre 100 et 400* 400 à 1000 personnes par an. Demain ou d'ici la fin de la semaine, le cap des 100 morts aura été franchi générant des titres en gros caractères dans nos journaux**. 

    Dans le rapport, un graphique retient mon attention (cliquez sur l'image pour l'agrandir). On relève depuis trois jours une forte chute des cas testés positifs. 

    Lire la suite

  • Combien de grippés aurait-on sauvé?

    population mondiale.jpg

    Malgré la vaccination, très recommandée aux personnes à risques dont les vieux, la grippe fait selon l'OMS de 290 à 650'000 morts par année. Combien de victimes de la grippe auraient pu rester en vie si les gestes barrières - et, en cas de maladie, l'auto-isolement et l'auto-quarantaine - étaient monnaie commune depuis longtemps? Ces réflexes responsable sont suffisants à ralentir la propagation du virus sars-cov2, a encore une fois martelé ce midi le Conseil d'Etat genevois, dont la conférence de presse était retransmise en direct sur Léman Bleu - une première qui ne sera sans doute pas une dernière. Et le Conseil fédéral, cet après-midi. Avec raison.

    Les épidémiologistes nous le diront peut-être un jour. Dès l'hiver prochain, sûr que les mesures de confinement des personnes à risques qui présentent des symptômes grippaux seront appliquées strictement, de gré ou de force. 

    Lire la suite

  • Frontaliers, on vous aime!

    HUG urgences nuit.JPGMais que serait le système sanitaire genevois sans ce qu'on appelle hélas des frontaliers mais qui ne sont en fait que des travailleurs pendulaires, des navetteurs, des commuters? Un peu plus d'un soignant sur deux aux HUG habite hors du canton de Genève. 39% habitent en France, dit le rapport d'activités 2018.

    Notre territoire cantonal est minuscule, deux fois plus petit que Lyon Métropole, six fois plus petit que Zurich. Rien d'étonnant donc à ce que ces travailleurs viennent de toute la région, du Grand Genève comme on disait naguère au temps des Babel, des Ducret, des Wellhauser, des Haegi, des Cramer où nos gouvernants avaient une once de politique régionale dans leur boîte à crayons. 

    Travailleurs pendulaires, on vous aime!  [Billet augmenté à 13h]


    A lire aussi: Chers pendulaires, navetteurs, commuters, Pendler... frontaliers


     

    Lire la suite