université

  • Emery-Torracinta et l'art de l'école

    151013_Emery_Torracinta_Conseillère_Etat_ 02.JPGTrois chercheurs, employés au Service de la recherche pédagogique, un organisme sous la tutelle de la ministre de l'Instruction publique, Anne Emery-Torracinta (ancienne employée du ministère qu'elle dirige), signent le dernier rapport sur le Cycle d'orientation

    L'institution genevoise, 55 ans cette année, fer de lance de la démocratisation des études, censée faire éclore au mieux les jeunes pousses que sont les ados du canton, démarre à la toute fin des années 50 sous les auspices d'un radical, l'oublié Alfred Borel. Elle fut mise en oeuvre dès 1962 par un socialiste durable (24 ans à la tête du DIP), le très vénéré André Chavanne. Les réformes n'ont pas cessé au CO depuis. Normal, les temps changent et les jeunes du XXIe siècle, asservis plus que de raison, dit-on, à leur smartphone (sauf à l'école où l'objet est banni), n'ont pas grand chose à voir avec leurs aînés des années 60, dont je fus.

    La dernière réforme du Cycle, portée par le socialiste Beer mais imposée par le peuple, rate ses cibles, dit le rapport. Il faut donc réformer, dit la ministre. 

    Lire la suite

  • Sainte Marguerite Bays, ora pro nobis!

    marguerite bays.jpgOra pro nobis! répond-on à l'énoncé du nom des saint.e.s prononcés en ce radieux dimanche 13 octobre à Rome. Deux des cinq humains ajoutés ce jour à la litanie des saints sortent du lot car ils nous sont plus connus et plus proches: un théologien anglican, John Newman(et ), converti et devenu cardinal, et une ouvrière fribourgeoise, Marguerite Bays (et ). 

    Changement d'ère, comme disent les Verts, qui espèrent bien capitaliser dimanche prochain sur la peur du réchauffement climatique. Leur politique? Elle consistera à taxer le carbone, soit à adapter une méthode du marché pour renchérir les carburants à effet de serre, à planter des arbres, ce que la nature fait depuis sa création sur cette terre, à réintroduire un jour sans viande, qui ne sera pas le vendredi trop associé à l'église catholique, à lever des murs douaniers et normés entre les nations. Et quoi encore? A nous rebattre les oreilles de leur catéchisme culpabilisant du XXIe siècle? A sanctifier Greta?... 

    Ce jour, premier de la semaine, François a reconnu saints cinq frères et sœurs. Des modèles, des sages, des pieux, des simples, des engagés. C'est aussi dans le calendrier païen, la journée du hamburger...

    Lire la suite

  • Notre cerveau est plat et nous sommes bêtes

    cerveau.jpgComme des bêtes? Pire! "L'espèce qui fantasme le plus sa vie intérieure, qui est la plus trompée par son esprit, et qui est donc la plus bête... c'est la nôtre!" C'est dit le dossier de Science & Vie d'août 2019 ce qui découle de la théorie en vogue exposée dans un ouvrage du psychologue anglais @NickJChater sous le titre The Mind is Flat (Et si le cerveau était bête) paru en mars 2018. Rien n'existerait dans notre tête - ni moi intérieur ni inconscient ou vérités hardcodées - rien qu'un formidable calculateur tellement rapide qu'il faut 40 minutes à un super ordinateur pour décoder une seconde d'envrion 1% de l'activité cérébrale, lit-on sous la plume de Thomas Cavaillé-Fol.

    Cette rapidité phénoménale, c'est ce qui nous bluffe et nous fait croire que nos pensées, nos déductions, nos choix, nos élans amoureux, nos raisonnements sont le fait de notre personnalité enfouie, de notre libre arbitre. Non, démontre Charter, tout est saisi et interprété dans l'instant, sur l'attention actuelle, forcément sélective et partielle, dans un environnement flou. Bref le contraire du Big Data qui prétend dire la vérité en farfouillant les (nos) données par milliards. 

    Lire la suite

  • En 2050, chaque citoyen genevois sera responsable de sa santé

    sante 5.jpg

    En 2050, chaque citoyen-ne genevois-e sera responsable de sa santé. C'est la proposition 19 sur les cinquante soumises à l'avis de quelque 350 étudiants de la HES/SO Genève.  Cette enquête, ainsi que des interviews ciblées d'une cinquantaine de haut fonctionnaires et des ateliers fondent le rapport 2050. On n'y trouve pas l'avenir du canton, mais des scénarios possibles, d'où découlent des stratégies et des politiques publiques. Bref une mise en branle de l'Etat et des habitants plutôt ébouriffants et très inspirés par l'écologie en vogue, de quoi, espèrent les experts, garder les Genevois éveillés, souples et résilients face à ce Demain, qu'on nous conte paradisiaque et que les hypothèses du projet - largement anonyme lancé par le Conseil d'Etat il y a un an - peignent en noir. 

    sante 6.jpg

    En 2050, chaque citoyen-ne sera tenu-e d’enregistrer quotidiennement ses données personnelles de santé (son activité physique, son régime alimentaire, son état mental etc.) au moyen d’objets connectés

    Florilège de quelques propositions. L'annexe au rapport Genève 2050 présente pour chacun le degré de plausibilité (barre supérieure) et le degré de souhaitabilité (barre inférieure) évaluée par les étudiants. Ainsi l'autotraquage des gens en matière de santé est jugé plausible (par une petite majorité) mais pas souhaitable (par trois quarts des étudiants). 

     

    Lire la suite

  • Genève 2050 et l'espace dans les 50 prochaines années

    the economist lune.jpgThe Economist n'échappe pas à la commémoration: 50 ans qu'on a marché sur la lune. Une sacrée aventure. Jules Vernes, Melies, Hergé et d'autres l'avaient imaginée. Mais qu'un humain puisse arpenter notre satellite boosté jusqu'à sa périphérie par une fusée au principe identique aux pétards du 1er Août ou de la Saint Sylvestre, ça défiait l'entendement.

    Qu'on veuille y retourner dit combien notre époque est hélas grosse de dictateur qui veulent montrer que le leur est la plus grosse. Mais on a les dirigeants qu'on mérite. On ne peut pas se divertir  à tout instant, s’inquiéter de sa santé et traquer le moindre -cide dans son assiette et s'occuper encore des affaires du monde et de la démocratie.

    Lire la suite

  • Qui pollue le Léman de plastique? Et où est la news?

    captage du plastique leman oceaneye.jpgC'est classique. Un journal tombe sur une étude menée par une association militante  - ou cette association a-t-elle privilégié un journal en lui remettant son étude? - bref le scoop est là et le pitch bien ficelé va retenir l'attention du public: le lac Léman est à peine moins pollué que les océans. 14 millions de particules de plastique polluent les eaux du plus grand lac d'Europe occidentale.

    Et sans doute de tous les autres aussi. Aussitôt les médias reprennent l'info en boucle (ici, là, et ). L’actualité est maigre en été. 

    Lire la suite

  • La grève des flemmes

    réformés juin 2019.jpgJe sais, le titre de ce blog va m'attirer des ennuis. Mais je fais sans doute partie des flemmes. Des braves gens qui ne se bougent pas trop pour que les choses changent. Rien à voir avec les femmes qui vont battre le pavé le 14 juin prochain.

    Certes le mouvement a des relents électoralistes. Nous sommes à quatre mois des élections fédérales. Mais la manifestation et les réflexions qui l'entourent dépassent de loin le slogan A travail égal salaire égal. C'est la place des femmes et donc des hommes qui est en cause. Partout. Dans toutes les institutions. Dans toutes les conditions. Aujourd'hui et demain. Toujours.

    Le titre à la une de Réformés, le mensuel des protestants romands, l'explicite parfaitement: Egalité entre hommes et femmes: pourquoi on n'y arrive pas?

    Lire la suite

  • Rebaptiser l'Ascension? Appelons-la fête des libertés!

    ascension bouchons 2.jpg

    Le théologien Sylvain Thévoz, par ailleurs député de notre petit canton de Genève, dont j'apprécie fort les billets de son blog, se demande ce matin d'Ascension, dont il n'est maître en rien, s'il ne faudrait pas rebaptiser ce jour, qui rappelle la montée au ciel de Jésus ressuscité, de fête du collectif, vu que notre bon peuple a voté la loi sur la laïcité.*

    Il est vrai que le christianisme, comme toutes les religions, s'est glissé dans le moule des fêtes antiques, les a rebaptisées et investies d'un sens nouveau. Rien de nouveau donc sous le soleil en notre cité qui ne sait plus trop quelle est son âme ni son Esprit. 

    Lire la suite