université

  • "Un monde malade"

    yanomani wik.jpgAlors que les églises et les temples sont vides et que les clercs ne sont plus reproduits (c'est surtout vrai en Europe où la cure d'âme est devenue psychothérapie remboursée par la sécurité sociale), France 2 diffuse le dimanche matin, Les chemins de la foi, islam, orthodoxie, judaïsme, bouddhisme, protestantisme, catholicisme, à chacun sa tranche horaire en fonction approximative du poids démographique et culturel de ces traditions.

    Il est 11h, quatre dominicains et autant de laïcs chantent la messe dans l'intimité d'un studio aux allures d'appartement aménagé et la fragilité des voix a capela. Coronna virus oblige, on est loin des cathédrales élancées au-dessus de nos vieilles cités et des orgues orgueilleuses. A plusieurs reprises, le célébrant parle d'un "monde malade".

    Notre monde est-il malade? L'est-il plus qu'autrefois?

    Lire la suite

  • "Les Huguenots" et la messe à Saint-Pierre de Genève

    pain et eau.jpgCe mercredi commence le "Ramadan chrétien", le Carême, un temps de frugalité - c'est très à la mode -, de réconciliation - ça l'est un peu moins - , de pardon - évoque-t-on ce mot libérateur dans l'école genevoise?

    A Genève justement, où la pensée dominante impose une stricte et parfois sourcilleuse séparation des églises et de l'Etat, l'événement prend une tournure historique. Ce mercredi des cendres, selon le rite catholique, où les croyants se souviennent qu'ils sont poussière, de cette poussière que le Créateur a façonnée avec l'eau et le souffle pour faire l'Adam, l'humain premier, homme et femme confondu.e.s, jusqu'à ce que Dieu personnifie le masculin et le féminin, et sans doute tous les genres...

    Ce 26 février, mercredi des cendres, donc, Les Huguenots, le maxi opéra de Meyerbeer, est donné sur la scène du Grand Théâtre de Genève. Un événement. Au Ve acte, ont entend le chœur des meurtriers: « Abjurez, huguenots, le ciel l’ordonne!» C'est le massacre de la Saint-Barthélémy, le 24 août 1572. 

    Samedi 29 février, une messe catholique sera dite en la cathédrale Saint-Pierre de Genève, une première depuis 1535, un "signe de bonne santé œcuménique", lit-on sur le site cath.ch, "ni une défaite ni un triomphe" écrit le professeur Grandjean dans la Tribune.

    Lire la suite

  • Les paradoxes de l'évêque de Genève

    punaise diabolique.jpgL'abbé Pascal Desthieux ne porte pas la mitre (pas encore?), il est tout de même vicaire à Genève, c'est à dire premier lieutenant de l'évêque Morerod. Son heure de gloire sonnera le 29 février prochain quand il dira la messe en la cathédrale Saint-Pierre, une première depuis 1535. L'affaire n'émeut certes qu'une poignée de Genevois - surtout du côté protestant - qui se demandent quelle punaise diabolique a bien pu piquer le président Daniel Pilly et son Conseil de la paroisse, et Emmanuel Rolland, pasteur du temple où Calvin prêcha la Réforme, pour qu'ils lancent pareille invitation aux catholiques, sans au moins réclamer la réciproque à Saint-Pierre de Rome?

    Dans le dernier Courrier pastoral de l'Eglise catholique de Genève, Blaise Menu, ci-devant modérateur de la Compagnie des pasteur, explique le geste prophétique de son Eglise. Sans se mouiller. Il contourne tous les obstacles et autres questions gênantes comme celles qui furent posées à Saint-Pierre de Genève, le 19 janvier dernier, à l'issue de la cérémonie œcuménique annuelle de la Semaine de l'unité des chrétiens: "Mais comment peut-on accueillir ici une église misogyne, homophobe et menteuse?" 

    Lire la suite

  • Le pape est-il trop protestant?

    françois est-il trop protestant.jpgFrançois est-il  trop protestant? Trop tentante la question. Le dernier numéro du magazine français Réforme en fait sa une et conclut que non.

    La question n'est pas née de la décision du pape d'inviter les calvinistes genevois à célébrer un culte à Saint-Pierre de Rome en réciprocité à l'invitation de la paroisse de Saint-Pierre de Genève qui a proposé aux catholiques de la cité laïque de dire une messe le 29 février prochain, mais de la controverse que des hommes mariés, d'âge mûr et respectés dans leur communauté, puissent à titre exceptionnel devenir prêtres de l'église catholique en Amazonie qui manque cruellement de sacrificateurs. 


    A propos de la messe à la cathédrale, ici et


    Lire la suite

  • Pollutions de l'air: Genève n'existe pas

    pollution air suisse.jpgPeut-être êtes-vous déjà tombé sur ce site aqicn.org. Une initiative née en 2007 et basée à Pékin qui fournit en continu pour le monde entier - quelques 12'000 points de mesure - l'état de la pollution de l'air. Genève n'y figure pas.

    Les plus proches stations recensées sont celles de Gaillard et d'Annemasse. Qui ce matin signalaient une situation normale ou modérée. MétéoSuisse annonçant quelques précipitations ce dimanche, on peut parier que le peu de pollution atmosphérique sera lavée. On se demande alors bien pourquoi le Canton de Genève a maintenu jusqu'à lundi soir son dispositif de restriction de circulation aux seuls véhicules arborant le macaron Stick'Air

    Lire la suite

  • jecherchedieu.ch et la messe à la cathédrale de Genève

    messe à la cathedrale ecr.jpgLa première messe catholique depuis 1535 dite à la cathédrale Saint-Pierre de Genève le 29 février prochain - en attendant le premier culte protestant à la cathédrale Saint-Pierre de Rome - sera donc annoncée officiellement urbi et orbi le 19 janvier lors de la cérémonie œcuménique qui ouvre la semaine de l'Unité des chrétiens

    Dans ma quête, j'ai adressé une question à jecherchedieu.ch jecroisendieu.ch et ai reçu une réponse rapide et pleine d'intérêt du pasteur Marc Pernot. On lira plus bas notre échange. 

    Que sera cette cérémonie? Et quel sens lui donner. Je suis par hasard tombé sur le mot réforme dont le sens n'a cessé d'évoluer. A méditer.

    Lire la suite

  • Ave Maria en version protestante

    Après la publication de mon trop long dernier blog Paix aux hommes de bonne volonté, à propos de la messe qui sera dite le 29 février prochain à la cathédrale Saint-Pierre de Genève d'où, après mille ans, elle fut bannie en 1535, je suis allé butiner sur le site jecroisendieu.ch, histoire de mieux connaître le fond de l'âme de mes amis réformés. Et j'ai trouvé entre autres une réponse à cette question

    Lire la suite

  • Paix aux hommes de bonne volonté! Une messe chez les parpaillots

    cathédrale St Pierre.png"Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté!" Les anges sont des coquins. Leur chant de la nuit de Noël, rapporté par Luc, signifie-t-elle guerre aux hommes de mauvaise volonté? Je ne saurais dire. Ne retenons que ceci: tous les saints ont renoncé au glaive pour se faire entendre. La non violence n'a pas été inventée par le très vénérable Gandhi. 

    La guerre, comme la violence, comme la souffrance, comme l'injustice ne peuvent être légitimes. Mais combien de canons ont été et sont encore bénis et le seront encore longtemps? 

    Paix aux hommes de bonne volonté! Ce sera peut-être, je l'espère, l' "Ite missa est" de la messe des catholiques genevois en la cathédrale Saint-Pierre de Genève, le samedi 29 février prochain. Une première depuis 1535. Souhaitons a minima que l'événement contredira le dicton du jour:"Quand février prend un jour, souvent de catastrophes il est lourd"

    Lire la suite