mamans de jour

  • Kafka communal chez supernounou

    accueil familial.jpgCroix-de-Rozon, 6h50. Un conseilleiller municipal à l'arrêt de bus de Rozon. Je m'arrête et nous descendons de concert en ville.

    - Tiens, hier soir, nous avons voté une délibération conditionnelle après un long débat sur les mamans de jour.

    - Ah bon!

    - Oui, la nouvelle loi qui professionnalise les mamans de jour doit entrer en vigueur le 1er septembre, mais c'est encore la bouteille à l'encre pour notre région de Genève Sud...

    [Quelques exemples glanés au cours de la conversation: la commune doit débourser 13'000 francs par enfant pour les enfants de 0 à 4 ans (5000 francs à la charge des parents) pour une garde complète, mais rien entre 4 et 12 ans, ce qui veut dire que la garde est entièrement à la charge des parents. Il y a des questions liées à la caisse de retraite qui ne sont pas réglées. Que va subventionner la commune: les enfants ou les mamans domiciliés sur son territoire? Une maman qui décide de ne pas travailler ou de ne travailler qu'à mi-temps et de garder son enfant pourra-t-elle faire partie de la structure et toucher tout ou partie des 13'000 francs de subventions publiques?]

    ... Alors la commission sociale élargie aux autres conseillers municipaux se réunit lundi prochain pour entendre la direction de la nouvelle struture. En fonction des réponses la délibération votée hier soir entrera en force.

    Lire la suite