bilan

  • Immo, euro: à quand le cauchemar?

    euro la fin.jpgBilan sur iPad, vais-je abandonner la revue imprimée dont l'édition de ce jour titre: "Votre enfant: apprenez-lui à devenir riche"? Sans doute. J'attends, comme pour L'Hebdo, l'échéance de mon abo. Mais vaut-il la peine de lire Bilan?

    La lettre d'un lecteur peut en faire douter. Alberto De Pascali s'en prend au bimensuel qu'il accuse d'entretenir le jeu de l'avion immobilier en multipliant depuis ce printemps les Une sur le refrain: est-il encore opportun d'acheter sur l'arc lémanique? Et en faisant répondre les spécialistes du marché par un oui généralement  franc et massif. Dame, avez-vous déjà entendu un boucher restreindre la consommation de viande à ses clients?

    Sur l'euro, c'est pire. La même édition de ce 15 décembre nous propose deux papiers catastrophes à 180 degrés. L'un est repris de The Independent de Londres sous la plume de Sean O'Grady et s'intitule "Scénario catastrophe pour l'euro". L'autre, page suivante, est signé par Stéphane Garelli. Le professeur HEC qui en a marre du coup de rétoviseur sur l'année écoulée - un marronnier - nous propose de revisiter ce qu'il s'est passé en 2011...

    Lire la suite

  • Pourquoi les Genevois paient leur électricité 75% plus cher que les Zurichois?

    électricité ligne à haute tension.jpgJe ne me suis jamais demandé si un impôt caché ne se cachait pas dans les tarifs de l'électricité des Services industriels de Genève. Je suis sûr qu'il s'en cachait un dans les tarifs de l'électricité de Nyon (j'ai étudié la chose dans le cadre d'un cours que je donne aux journalistes stagiaires).

    Jusqu'à la libéralisation du marché de l'électricité - très partielle, très encadrée par les trop nombreuses entreprises publiques et privées - on comparait peu les tarifs dans les différentes villes du pays. Trop confiant dans l'idée que l'Etat et ses agences étaient forcément et tout simplement meilleurs que le secteur privé, le citoyen-consommateur paie sa facture sans rechigner. A Nyon, la Ville empochait 4 millions d'impôts cachés. ça a changé un peu, ça va sans doute changer encore.

    Lire la suite