Politique genevoise

  • L1 et L2 enterrées. Dal Busco pourra-t-il faire L3 et L4?

    pneu.jpgSans surprise, une coalition des antibagnoles et des antifrontaliers a forgé une majorité mardi soir au Grand-Conseil pour refuser la création d'une nouvelle route entre le Bachet-de-Pesay et la douane de Pierre-Grand. Dans le climat actuel, on peut comprendre ce vote, même s'il participe d'une vue "Sam suffit" du vivre ensemble. 

    La balle est dans le camp du ministre des infrastructures. On attend avec impatience qu'il mette en oeuvre L3 et ouvre grande et sans délai la porte autoroutière de Genève au niveau de la plateforme douanière de Bardonnex. Et construise des parkings d'échange en grand nombre, aux ports extérieurs d'embarquement des TPG, puisque les Genevois ont refusé de cofinancer des parkings d'échange en France voisine. Et dans la foulée, s'engage dans L4.

    Lire la suite

  • Fiscalité: Fontanet ne sait pas d'où viennent les sociétés à statut

    IMG_6277.JPGLa ministre genevoise des finances, Nathalie Fontanet, n'avait pas de contradicteur hier soir à Compesières dans sa campagne de promotion du projet fiscal fédéral RFFA (réforme de la fiscalité des entreprises et financement de l'AVS) soumis au vote des Suisses le 19 mai prochain et son pendant genevois, la loi sur l’imposition des personnes morales (RFFA). Les quelque 50 personnes présentes, invitées par les PLR des communes de Bardonnex, Troinex et Plan-les-Ouates, étaient largement convaincu de la nécessité de voter oui aux deux projets. 

    Les menaces (évaluées depuis 2015) ont été rappelées et tiennent en deux chiffres pour Genève: 62'000 emplois et 1,1 milliard de francs d'impôt cantonal et communal, un huitième du budget cantonal. (150'000 emplois et 5,6 milliards d'impôt pour la Suisse) 

    Lire la suite

  • L1, L2..., L3: alliance entre les Verts et le MCG

    Ainsi donc la liaison routière entre le Bachet-de-Pesay et la douane de Pierre-Grand (PL12183) - nommée L1 et L2 dans la jargon des politico-administrateurs qui nous gouvernent et dont j'ai été un modeste initiateur (ici et ), lorsque j'étais un adjoint éphémère de Bardonnex, il y a déjà un quart de siècle - est vouée à succomber sous les coups des riverains, antibagnoles, des antifrontaliers et des défenseurs de tout poil, plume et chitine qui vole, court, creuse et batifole dans le nant de la Bistoquette, renaturé il y a 20 ans. Le ruisseau lui aussi éphémère sourd du bois du Milly, un joli bois à ne pas confondre avec une forêt*.

    Mais bonne nouvelle, les Verts et le MCG annoncent une prochaine alliance pour promouvoir L3, soit le doublement des voies de passage à la douane de Bardonnex et la participation genevoise à hauteur de 100 millions en vue de l'élargissement à trois voies de l'autoroute A40 du pied du Salève - qui constitue comme on sait le contournement sud du canton - et, en prime, le maintien de la gratuité de ce tronçon. 

     

    Lire la suite

  • Pourquoi un rentier d'Onex paie deux fois plus qu'un rentier de Genthod?

    centimes additionnels 2019.jpgLa fiscalité des communes genevoises est digne des montres mécaniques à complications multiples que les ateliers genevois taillent dans l'or et le platine et sertissent de diamants pour en faire des compte-temps tout à fait obsolètes et anachroniques à l'heure où l'électronique bat au rythme du quartz ou de l'atome de césium (la seconde est égale à 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de césium 133). 

    Mon journal préféré rappelle ce jour que sur le territoire cantonal genevois, plus petit que la commune de Bagne ou que celle de Davos, 45 municipalités taxent leurs contribuables fort différemment: de 25 centimes par francs d'impôt cantonal à Genthod et 51 centimes à Chancy, 50,5 ct à Onex. 

    Lire la suite

  • On va donc enseigner le fait religieux à Genève

    Calvin dessin laicite à l'école.jpgPourquoi, je suis né ici et maintenant? Pourquoi les gens souffrent? Y a-t-il quelque chose après la mort? Ces questions et quelques autres (pourquoi une bière genevoise s'appelle Calvin?) traversent l'esprit des humains depuis la nuit des temps. Elles n'ont toujours pas trouvé de réponse. Hier, un gosse de 9 ans m'a fait la liste des dieux grecs qu'il a apprise à l'école. Dans l'après-midi, je suis allé rendre visite à un ami de 73 ans frappé de diverses affections graves et qui pourrait mourir tantôt.

    Parmi les réponses forgées ou découvertes par les humains ou qui leur ont été inspirées et transmises depuis la nuit des temps, les croyances figurent parmi les plus puissantes.

    Le vote ce dimanche par les citoyens genevois (qui constitue moins de la moitié de la population du canton) de la loi sur la laïcité ouvre la voie à un enseignement renforcé du fait religieux à l'école publique et laïque de la République. Une Genferei, une de plus

    Lire la suite

  • "En démocratie, avoir la liberté de mentir, c'est avoir le pouvoir de transformer le réel"

    mensonge.jpg"En démocratie, avoir la liberté de mentir, c'est avoir le pouvoir de transformer le réel". En lisant cette aphorisme d'un philosophe de 30 ans que je ne connaissais pas - Manuel Cervera-Marzal - en titre de la rubrique Idée de Libération de ce 7 février, je me suis demandé si le titulaire du nouveau ministère - ni "croupion" ni "mineur" - du Développement économique" de la République et Canton de Genève n'était pas au fond à la fine pointe de la post-vérité.

    La réponse est non. Car son mensonge avoué a voulu préserver, pour une raison toujours inconnue, un prince d'Arabie - pas démocrate pour un sous ni héraut des droits humains - dont on ignore toujours si son amicale libéralité est liée - dans le passé ou dans le futur - à un retour d'ascenseur. Ajoutant l'entêtement, voire le déni, au mensonge, l'ex-enfant prodige de la République, qui n'est au demeurant pas si magnifique ni compétent, abuse effrontément de la patience des Genevois et ne correspond en rien à ce mensonge politique qui ferait bouger les lignes. 

    Lire la suite

  • Loi sur la laïcité: un nouveau Kulturkampf

    meque.jpgJe suis né dans la commune de Bardonnex, qui fut jusqu'en 1851 commune de Compesières (incluant Plan-les-Ouates et Perly). Un fief catholique détaché de la Savoie en 1816 et rattaché à la ville de Genève et à ses mandements - les anciennes propriétés de l'évêque de Genève, nationalisées lorsque les protestants devinrent maître de la cité, la purgeant des catholiques (sauf l'ambassadeur du roi de France, ami des Genevois, qui avait son abbé intra muros)... 

    Ce moment compte dans l'histoire genevoise de la laïcité et dans la loi idoine, soumise au vote ce 10 février, tout comme la prise de pouvoir de James Fazy en 1847, le Kulturkampf, sauce genevoise, de 1870 à 1895, la loi du 15 juin 1907 sur la séparation de l'Etat et des Eglises et la nouvelle constitution de 2012. 

     

    Lire la suite

  • #AffaireMaudet: et s'il démissionnait tous en bloc?

    Pinocchio.jpgVilain petit canard, Pinocchio, tête de mule, l'autruche* (@PitchCommentj'ai-raison-tout-seul... quel que soit le sobriquet que l'on colle au ci-devant ex-président du Conseil d'Etat du Canton et et de la République de Genève, la solution de le déposséder de presque tous ses attributs ne l'empêchera pas:

    • de participer aux séances du gouvernement,
    • de s'inviter à diverses manifestations publiques ou privées, obligeant ses toujours collègues de le marquer à la culotte comme Mitterrand et Chirac au temps de la cohabitation en France (sans doute un meilleur système que l'attribution à un seul du pouvoir)
    • de s'immiscer dans les affaires des autres, vu qu’il aura tout son temps pour potasser les dossiers des six membres-seniors du gouvernement,
    • de réfléchir à la solitude du pouvoir et à l'ingratitude des hommes, ce qu'il ne manquera pas de coucher dans un livre qui sera un succès local de librairie...
    • de faire jouer les relais et ses relais informels qui sont parfois (toujours, souvent, quelquefois, jamais - cochez ce qui convient) plus puissants que la voie de service
    • de ruminer sa vengeance qui, comme chacun sait, est un plat qui se mange froid.

    D'où cette idée que je ne crois pas encore avoir lu: que tous les sept démissionnent!...

    Lire la suite