Politique

  • Le journalisme, c'est d'abord l'art du choix et donc de l'exclusion

    tribune 7 juin 2019.jpgUn ancien réd en chef de passage me fait part de quelques envies d'écriture. L'envie de coucher sur le papier les coulisses des articles. L'information bien sûr, dont nous sommes les curieux et insatiables consommateurs (lecteur ne suffit plus depuis que l'info s'est émancipée de l'écrit et s’ébroue dans de nouveaux formats (lire Les 7 nouvelles formes du journalisme issues du numérique, un article que m'a proposé le robot Flint ce matin), mais aussi tout ce qu'un journaliste cache généralement à ses lecteurs: ses ambitions initiales, ses errements, ses rendez-vous manqué ou avortés, ces sources qui font tout pour ne rien dire, ces lecteurs qu'il faut séduire et parfois caresser dans le sens du poil au risque de n'être pas ou plus lu, ces formules qui font pschitt, ces raccourcis parfois un peu trop synthétiques ou caricaturaux pour raconter l'histoire dans toutes ses vérités... 

    Ma Tribune de ce jour comme tous les jours a sélectionné les nouvelles censées refléter ce que les Genevois doivent savoir. On a donc droit à un énième tour de chauffe sur la grève des femmes, à J-7, avec Ruth Dreifuss, retraitée du Conseil fédéral, qui arbore un fuchsia de circonstance. En page 19, un autre titre retient mon attention: Les retraites risquent d'être amputées de 28%. Diable!

    Lire la suite

  • La France est noir, l'Europe se vit nostalgique à Vienne

    drapeau eurpéen flottant.jpgBelle Europe! Plus de participation, plus de Verts, pas beaucoup plus de brun, des partis au pouvoir naturellement à la peine, mais qui ne s'effondrent pas. Le scrutin proportionnel, qui prévaut pour composer le parlement des 28 pays de l'Union européenne, donne une image contrastée. C'est heureux, l'Europe est pays de contrastes.

    Plus difficile à gouverner qu'hier? Non pas. L'Europe n'a pas attendu le renouvellement de son assemblée, qui a si peu de pouvoir, pour montrer combien sa gouvernance est difficile, délicate même. Mais la presqu'île eurasiatique montre dans l'UE une heureuse résilience. La volonté de vivre ensemble l'emporte, quoiqu'il en soit, contre les périls au moins, au premier rang desquels figurent l'excessive consommation des énergies à effet de serre et les migrations, reflets, pour le premier, de la gourmandise et, pour le second, des déséquilibres démographiques et économiques du globe.

    Ce dimanche 25 mai 2019 n'est pas un dimanche noir. Sauf en France et en Italie. Si la Suisse participait, elle serait aussi en noir. 

    Lire la suite

  • Urbanisme #Genève: Le PAV sera-t-il l'affaire des fonctionnaires?

    cpeg 19 mai.jpgOn parle beaucoup de Genferei ces temps-ci au bout du lac. En vérité, vu du Salève, de bien petites affaires, désagréables certes, mais qui ne mettent en péril la vie de personne et ne portent pas sur des millions. Un peu de mesure, sans rester coi évidemment, serait de bon aloi.

    Une nouvelle Genferei qui n'a pas dit son nom a été tranchée dans les urnes ce 19 mai. Celle du financement des retraites des 72'500 fonctionnaires (dont 24'500 à la retraite) du Canton et de quelques-unes de ses agences. 

    Les citoyens ont donc donné du bout des lèvres l'avantage au projet du syndicat des fonctionnaires, repris par la gauche et le MCG, fidèles défenseurs des agents de l'Etat qui sont, à Genève, les mieux traités et les mieux protégés des travailleurs.

    Ce résultat n'est pas un vote de gauche.

     

     

     

    Lire la suite

  • La méfiance: une arme de destruction massive... des démocraties?

    chips.jpgLa semaine dernière, j'ai accueilli une petite douzaine d'adolescents de l'Instruction publique genevoises venus s'informer sur la fabrication de la Tribune et le métier de journaliste. C'est une classe de l'enseignement spécialisé m'avait prévenu leur professeure, il conviendra d'être simple et concret dans votre présentation. Nous avons longuement parlé d'un paquet de chips et d'une cannette de coca.

    Rien à voir avec la fraude électorale à Genève? Tout au contraire.

    Lire la suite

  • Le RIC sur la culture, c'est la fin des communes genevoises

    aRT GENEVOIS.jpgLes citoyens genevois (220'000 sur 400'000 habitants âgés de plus de 18 ans - vous avez dit démocratie?) sont donc appelés à trancher deux sujets fédéraux et neuf questions cantonales, le 19 mai prochain. Le sujet le moins débattu est l’initiative pour une politique culturelle cohérente dont l'éditorialiste de la Tribune de Genève dit, ce jeudi, que la mollesse de l'opposition devrait lui assurer un succès sans précédent.

    Les Genevois ont-ils conscience que cette initiative signe un peu plus la fin des communes genevoises? Ce qui me réjouit, comme le savent mes lecteurs fidèles que je profite de remercier.

    Lire la suite

  • 1er Mai férié pour toutes et tous!

    muguets.jpgLes syndicats, c'est comme les Verts, les féministes, les traditionalistes, les lobbyistes, les extrémistes et anti-de-tout-poil, les collapsologues et autres  brandisseurs de bannières. C'est essentiel à une bonne et sapide gouvernance. A une condition. 

    Comme le sel et la aromates, point trop n'en faut. Un soupe bien épicée devient vite immangeable. 

     

    Lire la suite

  • Le retour de Bardonnex Alternative?

    badronnex alternative.jpgA moins d'un an des élections municipales du 15 mars 2020, la chasse aux candidats est lancée dans toutes les communes du canton de Genève. La plupart des Partis politiques, Ententes et autres Groupements qui ne disent pas leur couleur espérant ne froisser personne et grappiller large, peinent à boucler leur liste. Serait-ce que l'administration des communes a perdu de son sel?  Serait-ce que les communes n'ont plus de pouvoir?  *)

    Dans ma commune de Bardonnex, le pouvoir semble pourtant à nouveau intéresser les Verts et la gauche, qui se sont volatilisés en 2015, faute de candidats. Ce 30 avril,  au bien nommé Eki-thé, épicerie bistrot bio, à fonctionnement volontaire, Bardonnex Alternative invite les citoyens à débattre (cliquez sur la vignette pour agrandir l'affiche). Sans surprise, l'ordre du jour n'affiche que des sujets où les communes n'ont pas ou que peu de pouvoir.

    Lire la suite

  • L'Europe, continent perdu?

    IMG_3844.jpegÉtrange foisonnement de l'Internet. Je tape "Le continent perdu", titre du dernier ouvrage de Guy Mettan *) dont on peut lire quelques bonnes feuilles sur books.google, et je tombe sur Mu: une Atlantide qui a sombré corps et bien dans le Pacifique il y a 12'000 ans. 

    Mettan ne prédit pas l'engloutissement de l'Europe - quoiqu'on hume ici et là quelques relents de la collapsologie en vogue -  mais il dépeint en noire l'Union européenne, dépourvue d'esprit et de grands hommes, "incarnation momentanée" de la péninsule eurasiatique: 500 millions d'âmes dans un monde qui en comptera, dans 30 ans, 11 ou 12 milliards. 

     

    Lire la suite