Médias

  • Johnny, le dernier show de Jean-Philippe

    hallyday 2.jpgL'ampleur des hommages rendus à l'idole des jeunes m'étonne, mais n'est pas étonnante. Le peuple a toujours eu besoin de communier. Le voici dans une grand messe.

    L'émotion est au people ce que la raison est au citoyen. Nous sommes l'un et l'autre. Il faut donc des deux en dose que Dieu, la hasard, la vie ou la mort mesure. Et que le (show-)business, la politique, les médias, les réseaux sociaux, flattent, exploitent, explosent. La France qui fut nagère la fille aînée de l'Eglise ne se sait plus trop ce qu'elle est en ce jour de quasi deuil national, un curieux assemblage de paganisme et de catholicisme.

    Je suis Charly. Je suis Johnny? Non, les premiers sont morts en martyrs du terrorisme islamiste, le chanteur est mort dans son lit, usé au terme d'une vie menée à 100 à l'heure. Charly est le poil à gratter des institutions. Johnny n'a gratté que sa guitare. Remarquablement sans doute, mais pas sans être le soutien d'un camp.

    Lire la suite

  • Le Courrier... de Fribourg?

    motion mettan 2411.jpgLe Courrier a été pendant plus d'un siècle le fer de lance des catholiques à Genève. Il était pour beaucoup le journal du Parti indépendant chrétien social et des Syndicats chrétiens, du Mouvement populaire des familles, bref la voix des migrants économiques (parfois politiques?) qui débarquaient en nombre des cantons catholiques dans la Genève protestante.

    Le prestigieux Journal de Genève était, lui, l'organe inofficiel des libéraux, tout comme la NZZ se réclame aujourd'hui encore du courant de pensée incarné par le PLR. Le journal La Suisse était rouge pas seulement par sa couleur. Quant à la Tribune de Genève, fondée en 1879 par un colonel américain qui voulait donner à la ville un journal non partisan, elle était associée au plus grand parti qui avait fait la république, le parti radical, aujourd'hui disparu, bien qu'un de ses éminents rejetons siège pour quelques mois encore à la présidence du Conseil d'Etat genevois. 

    Hier après-midi, François Longchamp s'est donc fait l'ardent défenseur de la Tribune de Genève et s'est opposé  à la décision entrepreneuriale de son éditeur, le groupe zurichois Tamedia, de délocaliser ses rubriques Monde, Suisse, Economie et Sports à Lausanne. Quatre cinquième du parlement genevois ont voté la motion Mettan (un ancien rédacteur en chef de la Tribune) non sans l'avoir émasculée en commission.

    Ainsi va Genève.

    Lire la suite

  • Une croix en creux à Saint-Pierre

    croix st piere.pngAction. Dans le chœur de Saint-Pierre, deux grandes planches de bois clair, polie, poncée, huilée; entaillée horizontalement au deux tiers de leur hauteur, sont fichées dans un support préparé par une jeune femme au regard franc, un espace vertical les séparent. Aussitôt apparaît l'image d'une croix. En creux.

    Du haut de sa chaire, Blaise Menu, le modérateur de la compagnie des pasteurs de cette année-là, joue l'offusqué. Comment peut-on, au cœur de la Rome protestante, dans l'église de Calvin, tolérer une image, cette image?

    Commence par descendre de ton piédestal, l'invite sa consœur Vanessa Trüb, nous sommes l'église de la réforme. Nous sommes toujours en réforme. 

    Lire la suite

  • Doris, stp, abaisse le prix de ma Tribune!

    doris redevance rts.png

    Doris Leuthard module à la baisse le prix de l'abonnement obligatoire à notre chère Radio Télévision Suisse. A l'avant-veille de la votation sur l'initiative No-Billag, la ministre suisse des Telecom, dont les amis PDC n'ont cessé de truster le fauteuil de la présidence de la SSR, passe donc la note annuelle de 451 à 365 francs par famille. Un discount de 19%.

    "Dis Doris, quand est-ce que tu abaisses le prix de ma Tribune qui me coûte 636 francs par année?"

    La question est au cœur de la votation du 4 mars.

    Lire la suite

  • Les géants, le Kosovo, la Catalogne...

    regions europes 2008.pngPourquoi l'humain normal mesure-t-il entre un mètre cinquante et deux mètres? Le Kosovo est-il un Etat légitime? Et la Catalogne a-t-elle droit à un statut national. Ces questions qui n'ont apparemment rien à voir les unes avec les autres surgissent à la lecture de l'édition du Libération des historiens de ce jour. Libé qui n'existe que parce qu'un mécène, sponsor, capitaliste soutient le journal qui fut libertaire, révolutionnaire, anticapitaliste (cochez dans  les deux cas ce qui convient) a des idées et est une marque qui mobilise encore les intellectuels, savants, scientifiques.

    Point d’actualité sous la plume des professeurs mais des analyses qui tentent d'ouvrir des portes avec les clés qui font leurs compétences. 

    Pour revenir aux géants qui ont subjugué les Genevois autour du dimanche sans voiture, on notera que dans l'histoire la terre a porté des dinosaures qui à la mesure de nos crocodiles et de nos oiseaux étaient des géants. Déchus certes mais ils ont peuplé le globe bien plus longtemps que notre espèce.

    Lire la suite

  • Royal de Luxe: mission réussie!

    geant tete petite keystone.png"Royal de Luxe: mission réussie!", C'est ainsi que la police genevoise titre son communiqué de presse cet après-midi. Elle doit pousser un grand ouf de soulagement que Genève n'ait pas été le théâtre dramatique de quelque individu croyant ou non agir pour leur ("bonne") cause. Mais rien ne transparaît dans les propos du service de presse à ce sujet.

    Sans un mot d'excuse pour les milliers de travailleurs bloqués vendredi autour de la ville (le prix du rêve XXL du ministre de la culture), la police dit qu'elle a justement proportionné son action à l'événement. Vraiment? Comment peut-on justifier le déploiement de 1700 hommes et femmes de sécurité dans la ville pour deux pantins suivis par une foule de moutons émerveillés (850'000 selon une dépêches de l'ATS qui ne cite pas ses sources).

    Lire la suite

  • La Presse un modèle pour la Tribune

    la presse home.pngL'info reste lacunaire. Elle provient principalement de l'entreprise elle-même. Néanmoins, je crois que "La Presse", un journal créé en 1884, cinq ans après la Julie, montre la voie que la Tribune de Genève devrait suivre. Cesser d'imprimer cinq jours par semaine au profit d'une seule édition le vendredi. Et le reste de la semaine? Adopter la maquette du journal montréalais, être un média de référence sur le net et en adopter l'ADN; la gratuité pour les lecteurs.

    La Presse tirait à 180'000 exemplaires quand son éditeur a fait le saut en 2015. Elle semble plutôt bien se porter. Sa maquette sur les tablettes est un modèle du genre, dont les journaux suisses feraient bien de s'inspirer. Une plate-forme de blogueurs et de commentateurs, des chats-conseils, des informations automatiques sur tous les clubs sportifs locaux, tous les conseils, toutes les associations et des lucarnes en diverses langues feraient de ce média une vraie tribune des habitants de et autour de Genève. 

    Lire la suite

  • La Tribune de Genève sera produite à Lausanne

    tamedia t.pngLa presse traditionnelle suisse se souviendra de l'été 2017. Genève a perdu ses rotatives après la déconfiture de La Suisse. La Tribune de Genève va perdre dès 1er janvier 2018 ses rédactions suisse, monde, économie et sport, annonce le groupe Tamedia

    La Tribune de Genève qui avait été rachetée par le groupe lausannois Edipresse au début des années 1990, lequel a été racheté par le groupe zurichois Tamedia en 2011, va au 1er janvier prochain être produite à Lausanne sous la direction d'Ariane Dayer.

    La même centralisation aura lieu en Suisse alémanique avec le maintien toutefois de deux sites, Zurich et Berne. Il n'est pas clairement fait mention d'un échange par dessus de la Sarine via un service de traduction. Ne resteront à Genève que les rubriques locales. 

    Qu'est-ce que ça va changer? Pas grand-chose au début.

    Lire la suite