Vu du Salève: Genève... - Page 4

  • La gare de Paris n'a pas séduit les Genevois

    gare de lyon.jpgTout Genevois qui se respecte monte dans la capitale en train, descend à la gare de Lyon, se restaure au mythique Train bleu, prend la ligne de métro numéro 1... Quand les trains roulent évidemment, ce qui, reconnaissons-le, est le cas la majeure partie du temps et à des tarifs bien plus populaires que nos chers CFF.

    Dans le pays de Marianne, la liberté de circuler passe toutefois après le droit de faire la grève. Ce n'est pas un choix politique, c'est un fait, imposé par quelques syndicats adeptes de la démocratie populaire, c'est-à-dire de la dictature de quelques-uns sur le dos de tous. Qu'en pensent les gilets jaunes? Rien, les médias ne relaient pas ou que très rarement les humeurs de la majorité silencieuse.

    Lire la suite

  • Comparer le CEVA au M2 est une fake news

    19h30 ceva.jpg

    Je souhaite sincèrement le succès du CEVA et que Genève et Berne n'aient pas investi 1,7 milliard de francs (sans le coût des rames) dans les quelques kilomètres de voies ferrées d'un réseau - le Léman Express - que nos autorités vendent abusivement comme le plus grand réseau transfrontalier d'Europe. La ligne Bellegarde-Genève a été ouverte en 1858, avant la connexion de Cornavin au réseau suisse... - et celle reliant les Eaux-Vives au réseau savoyard circule depuis 1888.... Le Léman Express, c'est deux nouveaux quartiers connectés: ceux du Bachet-de-Pesay et de Champel, rien de plus.

    Genève n'a même pas été en mesure (ou plutôt n'a pas osé) modifier le tracé du CEVA conçu à la toute fin du XIXe siècle (de peur de donner à Berne l'occasion de rompre le contrat de 1912) pour créer une gare à Vessy, où une petite cité satellite, les Grands Esserts, va voir le jour. Quant à l'infrastructure stratégique de mobilité qui relie la Genève internationale au monde, elle est tout simplement ignorée par le Léman Express.

    Lire la suite

  • Le CEVA est un train du XIXe siècle

    Oui, oui, les rames du Léman Express seront modernes, climatisées, flambant neuves, sorties des ateliers de l'industriel Stalder côté suisse et d'Alstom côté français. Des trains à comparer dès cette fin de semaine. Et peut-être même pas bondées comme le 12 à 18h. Les rails sont neufs aussi, entre Pont Rouge et Annemasse, fixés sur des socles en béton d'un mètre d'épaisseur, munis d'amortisseurs, histoire d'éviter au maximum la propagation des bruits solidiens. Et la cadence sera au quart d'heure d'Annemasse à Coppet. Les gares sont des hangars car on a renoncé aux briques de verre de l'architecte Nouvel, mais on a tout de même conservé celle de Chêne-Bourg en la déplaçant de 33 mètres... Pour tenir le budget nous raconte-t-on dans mon journal préféré ce jour.

    Et combien coûte ce joujou imaginé au XIXe siècle (ici la convention de 1912 et )? Pas un mot dans l'article du jour*. Mais rien de plus pour l'usager puisque les tarifs TPG ne sont pas revus à la hausse. On rase gratis.

    Lire la suite

  • La flèche de vérité

    marmite brisee papillotte.jpg"Quand du lances la flèche de vérité, trempe la pointe dans du miel." En signant mon dernier billet en forme de coup de gueule, je n'ai évidemment pas suivi ce proverbe arabe, lu dans une papillote enveloppée dans les couleurs de Genève en ce temps d’Escalade.

    Si les fonctionnaires genevois sont des privilégiés dans le monde du travail dans ce canton, les véritables privilégiés sont évidemment les héritiers, les doués, les entrepreneurs à succès, les rapides aussi, quoique dans ce monde de héros, tous ne sont pas à la même enseigne. "Le prix du sport", une intéressante série entendue cette semaine dans Vacarme sur la RTS, montre combien d'athlètes d'élite en Suisse peinent à boucler les deux bouts et paient longtemps, y compris pendant leur retraite, les sacrifies consentis pour monter sur des podiums.

    Lire la suite

  • Jour de manif des privilégiés genevois

    cartel photo manif.jpgOk, un syndicat, c'est fait pour défendre ses membres. Ok, une corporation peut s'enferrer dans un combat qui n'est pas forcément celui des individus qui la composent. Ok, les riches sont riches et le dernier numéro de Bilan sur les 300 plus riches de Suisse interpelle. Ok, une certaine gauche rêve de la démocratie socialiste - Piketty, Corbyn, Warren et Cie - qui promet la détestation des surperriches, les 1%, un salaire unique pour tous (alors que la sociale démocratie se contente de prendre un peu aux riches pour le redistribuer et grossir l'appareil d'Etat).

    Ok, Genève a ses pauvres qui échappent au filet social, souvent des paumés, des vagabonds, des décrochés, des accidentés de la vie, mais le canton est aussi un des lieux au monde où l'aide sociale est la plus développée. On peut évidemment encore et toujours faire mieux. 

    Mais le défilé actuel du Cartel intersyndical de la fonction publique genevoise est indécent. 

    Lire la suite

  • Voilà 5 ans déjà que le Léman Express circule

    leman express fiction 2014.jpg

    Le 15 décembre prochain marquera le cinquième anniversaire de l'entrée en service du Léman Express. Souvenez-vous! Voté en 2002, le premier crédit de 970 millions, dont 55% à la charge de la Confédération en raison d'une clé de répartition signée en 1912, a rapidement fait l'objet d'une refonte stratégique initiée par la Berne fédérale.

    Le Conseil fédéral a alors réussi en 2003 à convaincre le canton de l'opportunité de modifier le tracé initial et de coupler cette nouvelle infrastructure ferroviaire reliant les réseaux ferroviaires suisse et haute-savoyard avec deux autres projets attendus par les Genevois depuis longtemps: la traversée autoroutière du lac et la suppression du cul de sac ferroviaire de l'aéroport.

    Pour une fois, les travaux ont été rondement menés. 

    Lire la suite

  • Qui a raison: Zaki ou Lombardi?

    zaki lombardi.jpgIl n'y a rien de nouveau sous le soleil. Les relations entre les journalistes et les politiciens ont toujours été tendus. Que Pascal Broulis ou Pierre Maudet poursuivent un éditeur ou qu'une entreprise envoie une menace de procès si tel article sort n'est pas nouveau. C'est le point de vue de Filippo Lombardi, ex-conseiller aux Etats tessinois et toujours éditeur du Corriere del Ticini et de Teleticino qu'il a fondé. Chacun est dans son rôle et c'est bien ainsi. 

    Pas du tout, les réseaux ont changé la donne. Chacun peut devenir un média à lui tout seul: voyez Trump et ses 65 millions de suiveurs sur Twitter, TéléBlocher ou TéléMélenchon, ou encore ces influenceurs qui diffusent leurs points de vue et leurs bons conseils sans passer par le filtre d'une rédaction qui s'attache en priorité à rechercher la vérité, à éclairer un sujet sous tous les angles, à être impartial dans l'intérêt bien compris du public et de la démocratie. C'est l'avis de Myret Zaki, ex-rédactrice en chef de Bilan, devenue influenceuse.  

    Lire la suite

  • Les Genevois du 24 novembre et Genève 2050

    Coup de frein à l'aéroport et deux non d'extrême justesse au "bétonnage" de deux sites au Petit- et au Grand Saconnex ce 24 novembre à Genève. Que n'aurait-on pas entendu si deux oui d'extrême justesse étaient sortis des urnes? Je parie que les opposants vaincus auraient usé de tous les moyens pour que leur cause l'emporte finalement.

    L'issue des scrutins posent un vrai problème de démocratie. Le génie suisse n'est-il pas en pareil cas de remettre l'ouvrage sur le métier et de trouver un meilleur équilibre?

    Souvenez-vous du 9 février 2014! 

     

     

    Lire la suite