Vu du Salève: Genève... - Page 2

  • Tobi or not Tobi?

    fer à cheval.jpgEh voilà! En ce 1er février, j'ai l'avantage de payer mon trajet de bus 2 francs (-30% Unireso). Et de me demander pourquoi les mères célibataires (ou abandonnées), et les chômeurs n'ont pas ce privilège?

    L'abonnement senior (-20%) me vaudra toutes sortes d'avantages aussi. Et je n'ai pas fait le tour de tous ces petits plus, qui, mis bout à bout, allègent le budget des vieux dès lors qu'ils sortent de chez eux. A croire que plus tu consommes, plus tu profites. Qu'en pensent les jeunes adeptes de la sobriété made in XXIe siècle?

    Merci donc à la société pour ces avantages. J'adresse aussi mes remerciements aux actifs qui paient mon AVS (bien que mon statut d'homme marié me vaille une moins-value de 25% sur la rente reçue par rapport à deux vieux faisant ménage commun).

    Lire la suite

  • 33000 paumés à Genève et quelques autres

    curatelle tdg.jpgL'image qui illustre l'article sur la curatelle, publiée par mon quotidien préféré ce jour, est une image qui parle. Mais c'est une aussi une caricature. La caricature d'une administration noyée sous la paperasse alors que le service en question fait de son mieux mais est débordé par les paumés de notre société dont le nombre croissant signale la dislocation du lien social et peut-être aussi l'étatisation croissante d'un système qui se dit libéral que pour mieux se libérer.

    Ils sont 3300 officiellement les paumés pauvres (moins de 50'000 francs de fortune). Vraiment? Ce n'est évidemment qu'une partie de la réalité genevoise. Ces 3300 personnes sous curatelle sont celles que répertorie et dont s'occupe le service cantonal idoine.

    Combien sont-elles, celles dont s'occupent les proches aidants? J'en fus modestement un, trois ans durant, en gérant les affaires de mon oncle, trimbalé d'un EMS à l'autre avec des séjours au pavillon des démences, séniles ou non, à Belle Idée.

    Lire la suite

  • #AffaireMaudet: et s'il démissionnait tous en bloc?

    Pinocchio.jpgVilain petit canard, Pinocchio, tête de mule, l'autruche* (@PitchCommentj'ai-raison-tout-seul... quel que soit le sobriquet que l'on colle au ci-devant ex-président du Conseil d'Etat du Canton et et de la République de Genève, la solution de le déposséder de presque tous ses attributs ne l'empêchera pas:

    • de participer aux séances du gouvernement,
    • de s'inviter à diverses manifestations publiques ou privées, obligeant ses toujours collègues de le marquer à la culotte comme Mitterrand et Chirac au temps de la cohabitation en France (sans doute un meilleur système que l'attribution à un seul du pouvoir)
    • de s'immiscer dans les affaires des autres, vu qu’il aura tout son temps pour potasser les dossiers des six membres-seniors du gouvernement,
    • de réfléchir à la solitude du pouvoir et à l'ingratitude des hommes, ce qu'il ne manquera pas de coucher dans un livre qui sera un succès local de librairie...
    • de faire jouer les relais et ses relais informels qui sont parfois (toujours, souvent, quelquefois, jamais - cochez ce qui convient) plus puissants que la voie de service
    • de ruminer sa vengeance qui, comme chacun sait, est un plat qui se mange froid.

    D'où cette idée que je ne crois pas encore avoir lu: que tous les sept démissionnent!...

    Lire la suite

  • La grève du climat ne fait pas rire les gilets jaunes

    depense energetique aeg 2015 avec suisse.jpgAinsi la grève des cours pour le climat est un succès. Il convient de féliciter ces marcheurs d'une bonne cause. On les attend aussi nombreux et déterminés pour les autres causes: contre la pauvreté, pour la justice, pour l'Europe...

    Pourquoi ont-ils choisi le climat? Comme dirait @BenoitGenecand, on attend de voir si, dans un an, le nombre moyen de kilomètres parcourus en avion par les 18-24 ans ne sera plus de 19'000 km mais 18'0000, ou moins ou plus, et si les Verts seront majoritaires au parlement fédéral cet automne.

    Cependant, il ne suffira pas de raccourcir les voyages aériens. Outre les transports, le gros de notre consommation énergétique tient à notre chauffage en hiver et à la climatisation en été. Evidemment personne ne marche pour réclamer qu'on ne chauffe plus qu'une ou deux pièces par appartement... 

    Lire la suite

  • Le Parti populaire européen section Genève

    ppe logo.jpgLa division du parti libéral radical genevois sera-t-elle vite oubliée ou participe-t-elle du délitement des partis que partout en Europe on observe, de la fatigue de ces regroupements de militants qui ont porté et portent les systèmes démocratiques jusqu’à un niveau de développement remarquable et pour tout dire étonnant dans l'histoire humaine? Déjà des démissions sont annoncées suite à l'affaire Maudet. Où vont-ils donc se réfugier ces OVNI politique (objet votant non identifié)?

    Faut-il comme Pascal Décaillet se réjouir de la déconfiture des partis? je ne le pense pas. Qu'on le veuille ou non, les partis sont, à l'instar de la démocratie, les moins mauvaises structures pour rassembler et forger les opinions, générer et porter les humains d'Etat, marier les avis et créer dans le débat des assemblages et des projets politiques de qualité.

    Lire la suite

  • #Maudet: s'abstenir ce n'est pas accorder sa confiance

    Pierre Maudet n'a pas le soutien de son parti. En effet les 56 PLR, qui se sont abstenus ce soir 15 janvier à l'issue de l'assemblée générale du PLR genevois, n'ont tout simplement pas trouvé les arguments suffisants pour accorder leur confiance à l'enfant prodige du parti, adulé il y a 15 mois quand il se lançait dans la course au Conseil fédéral, déjà désigné comme président du Conseil d'Etat depuis des années.

    Résultat: 312 non + 56 abstentions font une majorité de défiance, bien plus que les 341 partisans, dont certains ont dû se boucher le nez. qui ont glissé un oui - politique, amical, émotionnel, irrationnel - dans l'urne en faveur d'un politicien, devenu champion de la fake news.

    L'incident Maudet n'a que trop duré. Il faut maintenant qu'il en tire les conséquences et libère la République de son poids mort.

    Lire la suite

  • Pourquoi Maudet est prêt à tout

    pierre maudet secret.jpgEn faisant du rangement, je suis retombé sur cette coupure de presse. Elle date de 2010. C'est une page de feu la Vie Protestante (qui a fusionné avec d'autres feuilles romandes pour devenir Réformés). Elle m'apprenait alors un épisode de la vie de notre ex-(futur?) président du Conseil d'Etat, le déjà célèbre Pierre Maudet, le chevalier blanc qui avait de grandes ambitions et n'hésitait déjà pas à donner des leçons à tout le monde, y compris à Ueli Maurer, alors ministre UDC - donc forcément décrié -de la défense nationale, aujourd'hui président de la Confédération. 

    L'affaire remonte à une vingtaine d'années. Une allumette, un tas de lisier et boom!

    Lire la suite

  • Lausanne, Munich, Genève...

    ivan maiski.jpgMardi soir, je suis resté scotché devant une de ces émissions historiques en noir et blanc dont Arte a la spécialité. Il s'agissait du pacte entre Hitler et Staline. On suit - un brin sidéré - le jeu des puissances d'alors au travers d'un relais diplomatique, l'ambassadeur soviétique à Londres, Ivan Maïski, un "petit juif" d'origine polonaise qui, par miracle, échappa aux purges de l'ours rouge, raconta son histoire et mourut dans son lit en 1975 à 91 ans. 

    Avant la signature du Pacte germano-soviétique qui permit au dictateur d'envahir l'Europe étape par étape, on revit l'envahissement du territoire des Sudètes en Tchécoslovaquie et la signature des Accords de Munich, qui l'y autorisait, par le premier ministre britannique Chamberlain. Munich, c'est aujourd'hui, nous dit-on, la honte de l'Europe. 

    Lire la suite