Vu du Salève: Genève... - Page 2

  • Bordel géant à Genève pour deux géants havrais

    geants grand mere.pngEvidemment je dois être un vieux con qui s'énerve bêtement parce qu'en ce vendredi 29 septembre baigné par un doux et radieux soleil d'automne, la Ville de Genève a décidé par la grâce de son ministre de la Culture de foutre un bordel géant dans la mobilité locale.

    Deux géants nantais, la petite Géante et La Grand Mère, défilent lentement, très lentement le long d'un parcours enchevêtré. La marche bloque comme jamais les artères de la ville et de sa proche banlieue. Comme si ces artères étaient inutiles à la vie de la cité et qu'on pouvait les thromboser sans problèmes ni conséquences. Monsieur le ministre commandera sans doute un rapport. Ses experts nous expliqueront que la culture, ça rapporte. Toutes autres conclusions leur feraient courir le risque de perdre des mandats publics. 

    Que n'a-t-on pas déclarer ce jour béni jour férié, tout à la gloire de ces poupées maniées à force de grue et d'une multitude de besogneux anonymes qu’enchaînent ces Gulliver.

    Que ne les a-t-on pas associées aux Fêtes de Genève? A moins que la gauche, qui tient Genève, n'ait décidé d'un message subliminal - du genre "Dégage Barthass!" - avec cette géante Critical Mass?

    Lire la suite

  • A Veyrier, «Quelle solidarité avec les migrants ? »

    refugiers sept 2015 reuters.JPGLorsqu'Angela Merkel ouvrit les portes de l'Allemagne, fin août 2015, aux centaines de milliers de migrants qui se pressaient soudain aux marges de l'Europe, pour la plupart des Syriens, des Afghans et quelques autres, des habitants de notre pays se mobilisèrent pour les accueillir.

    Ils ne sont pas venus en Suisse. En nombre du moins. Certes, il a fallu ouvrir quelques abris de protection civile en plus et répondre à la contestation de "No Bunker" (dont l'activité est en berne) et de quelques paroisses en aménageant sur le champ des hébergements hors sol. A Veyrier, l'association Tessera s'est mobilisée pour eux.

    Deux ans plus tard, le centre d'hébergement prévu l'Hospice général sur le territoire communal (aux Grands Esserts,très loin du centre du village) est toujours dans le labyrinthe des administrations communale et cantonale. Nyon a refusé le sien ce dimanche. Ce soir, au premier café philo ou café citoyen mis sur pied par Yves Brun, un octogénaire toujours vert, catholique et solidaire, la représentante de l'Hospice général n'a pas apporté de précisions particulières sur ce dossier.

    Lire la suite

  • Alerte, les Chinois traquent nos vélos

    o-bike.pngAlerte, les Chinois traquent nos vélos. C'est un peu le fond et le ton de l'enquête publiée en première page du Tages Anzeiger ce matin. En cause, la société O-Bike qui, comme son nom ne l'indique pas, est une filiale d'Alibaba, l'Amazon chinois, un mastodonte de la vente en ligne mais aussi de bien d'autres services dans l'empire du milieu et ailleurs aussi. 

    Or donc O-Bike a déployé ses vélos en libre service dans la capitale économique de notre petit pays. Comme dans bientôt 200 autres métropoles du monde. Mais pas encore à Genève malgré que nous sommes, n'est-ce pas, La Capitale des organisations internationales. 

    Prolèmes, le prêt du vélo qui s'opère très simplement en quelques clics via l'ordiphone de chacun, génère toute une série de données qui vont aussitôt se nicher du côté de Pékin ou de Shanghai, bref pas dans nos bunkers suisses à nous.

    Lire la suite

  • La démocratie de concordance bonne à jeter?

    La démocratie de concordance est-elle bonne à jeter à la poubelle de l'histoire, elle qui a fait la Suisse et réussi à coudre ensemble des peuples divers qui avaient une ambition commune: demeurer libres de leur destin. C'est la première idée qui me vient à l'esprit en voyant la claque que les Genevois ont infligée au projet Prévoyance 2020 et les premières tendances qui promettent un enterrement à ce compromis sur les retraites.

    Les vainqueurs sont joyeux, mais ils sont minoritaires. 

    Lire la suite

  • J'aime les élections allemandes...

    Bundestagswahl2005_stimmzettel_small (1).jpgJ'aime les élections allemandes, parce que les citoyens y ont deux voix*, une pour désigner l'élu de leur circonscription, désigné au scrutin majoritaire, ce qui assure son ancrage local, une voix pour désigner un parti politique du Länder, dont le nombre d'élus sera proportionnel au nombre de suffrages qu'il aura reçu au niveau régional. Le parlement allemand est ainsi constitué d'une moitié d'élus géolocalisés et d'une autre moitié politicolocalisés. 

    Ce mode de scrutin pourrait s'appliquer en Suisse. La moitié du Conseil national serait constitué d'élus "régionalisés" et l'autre moitié d'élus désignés par des partis véritablement nationaux. Le débat politique ne serait plus cantonné au canton mais porté davantage par des enjeux suisses et internationaux. En France, Macron pourrait aussi s'en inspirer.

    Ce mode de scrutin est aussi celui que je préconise pour refonder la politique genevoise et transformer les communes en voie de dépérissement. A l'heure où plus personne ne sait à quoi sert un maire genevois et où le canton peine à boucler ses fins de mois alors que les communes font des réserves, il n'est pas inutile de rêver à une gouvernance rénovée.

    Lire la suite

  • Je coûte 11'500 francs à ma caisse maladie par an

    image.jpegJe coûte 11'500 francs à ma caisse maladie par an. Je ne paie donc pas assez de primes maladie. Comment est-ce possible? Selon les statistique de la santé en Suisse, les assurés de plus de 60 paient moins que ce qu'ils touchent.

    Pour que le système reste en équilibre, il faut donc que les moins de 60 ans paient plus que ce qu'ils touchent. Le tableau fourni par l'OFS est éloquent d'une situation qu'on tait dans le débat sur la santė. Les chiffres sont impressionnant et lourd de conséquences. 

    La statistique dit aussi que la dépense moyenne par habitant a passé de quelque 6000 francs par habitant en 2000 à 8500 francs par habitant en 2012: + 50% en 12 ans. Ça ne peut évidemment pas durer.

    J'ai commencé à écrire ce billet en septembre 2015 et l'ai abandonné faute de temps. Sans doute que les derniers chiffres ont augmenté de plusieurs pour cent. 

    La vision du Temps Présent diffusé ce 21 septembre m'a décidé à reprendre ce sujet. Je ne peux que recommander la visualisation du reportage de Steven Artels et Isabelle Ducret *. De l'excellente télévision sur un sujet tabou: quel poids faut-il donner aux coûts dans les choix thérapeutiques et principalement durant la dernière année de vie, dont le coût est en moyenne supérieur aux coûts de toutes les années de vie antérieure?

     

    Lire la suite

  • Maudet plus à gauche que Berset?

    maudet lac.jpgAvec 90 voix, Pierre Maudet a fait le plein des voix de gauche au second tour de l'élection sans suspense du Tessinois Ignazio Cassis au Conseil fédéral. pierremaudet.ch, ministre genevois de la Sécurité et de l'Economie, devrait en bonne logique retrouver son ami PLR lors de la prochaine élection fin 2019 lorsque la brillante Doris Leuthard mais aussi le balbutiant Johann Schneider Ammann et la gentille Somonetta Sommaruga se retireront. Cette prochaine échéance, plus ouverte, plus passionnante, permettra réellement de brasser les cartes. Elle interviendra à l'issue des élections nationales où, espère-t-on, les forces républicaines de ce pays seront renforcées au détriment des nationalistes UDC. 

    Cassis reprendra-t-il le département des Affaires étrangères de Burkhalter? Ce serait dans les règles. Mais, il se pourrait aussi que les quatre bourgois (PLR et l'UDC) y poussent gentiment le Fribourgeois Berset si d'aventure son projet Prévoyance 2020 se casse le nez ce dimanche dans les urnes. 

    Lire la suite

  • Inauguration bon enfant à Bardonnex

    IMG_2483.jpgCe n'est pas tous les jours qu'une petite commune inaugure un bâtiment de 12 millions. Surtout à Bardonnex, 2200 habitants, où la mairie court après la construction d'une nouvelle école... depuis 20 ans.

    A Bardonnex (Bardonnex village), on l'a jouée ce lundi sans tambour ni trompette, en couplant la cérémonie avec l'accueil des nouveaux habitants.

    L'imposante nouvelle halle artisanale, sise à deux pas de la douane autoroutière et de la commune de Perly, a belle allure avec ses colonnes de briques rouges flammées (de Bardonnex?) et ses fenêtres anthracite. Selon le maire, l'espace est déjà loué à 80%, une belle opération s'est réjoui le magistrat. 

    Lire la suite