France

  • Le président Macron ensorcelle-t-il l'Afrique?

    restitution gorgui ndoye.jpg

    Et Genève, où d'importants musées publics et privés exposent des totems, des masques africains, des objets de pouvoir et de culte, et que cachent ses ports francs,  a-t-elle une politique de restitution de ces trésors aux pays spoliés par les colonisateurs, pillés par d'habiles acheteurs, mis sur le marché par des receleurs d'objets arrachés à vil prix à des migrants en quête de l'hypothétique eldorado occidental? 

    La question n'a été posée qu'à la toute fin d'un débat passionné et passionnant organisé au soir du 1er Mai par Gorgui Ndoye, journaliste sénégalais et directeur du site ContinentPremier.com. Personne parmi les quelques 200 personnes n'ont pu répondre. Qu'en pense Sami Kanaan? Le maire et ministre de la Culture de la ville de Genève n'a pas le poids d’Emmanuel Macron. 

    Lire la suite

  • "En démocratie, avoir la liberté de mentir, c'est avoir le pouvoir de transformer le réel"

    mensonge.jpg"En démocratie, avoir la liberté de mentir, c'est avoir le pouvoir de transformer le réel". En lisant cette aphorisme d'un philosophe de 30 ans que je ne connaissais pas - Manuel Cervera-Marzal - en titre de la rubrique Idée de Libération de ce 7 février, je me suis demandé si le titulaire du nouveau ministère - ni "croupion" ni "mineur" - du Développement économique" de la République et Canton de Genève n'était pas au fond à la fine pointe de la post-vérité.

    La réponse est non. Car son mensonge avoué a voulu préserver, pour une raison toujours inconnue, un prince d'Arabie - pas démocrate pour un sous ni héraut des droits humains - dont on ignore toujours si son amicale libéralité est liée - dans le passé ou dans le futur - à un retour d'ascenseur. Ajoutant l'entêtement, voire le déni, au mensonge, l'ex-enfant prodige de la République, qui n'est au demeurant pas si magnifique ni compétent, abuse effrontément de la patience des Genevois et ne correspond en rien à ce mensonge politique qui ferait bouger les lignes. 

    Lire la suite

  • Ne faudrait-il pas décapiter le général Dufour?

    canons restauration.jpgLes canons se sont tus. Ils ont tonné dans le petit matin froid, sous un ciel laiteux, 23 fois je crois, autant que de cantons suisses. La Restauration de la République est la commémoration la plus bruyante de Genève. On fête, dit-on, la libération de l'occupation française. Un jour avant que les troupes autrichiennes ne viennent s'installer, quelques patriciens genevois proclament la République. C'en est fini de Genève, préfecture du Département du Léman, un Grand Genève avant l'heure.

    Les protestants ne profitent de l'aubaine potentielle qui leur est donnée de doter la ville d'un arrière-pays. Ils préfèrent un canton croupion lié à la Suisse. 

    Lire la suite

  • Le RIC, dynamite de la démocratie?

    oui au ric.jpgLe référendum d'initiative citoyenne que les gilets jaunes veulent instaurer en France est une vieille idée, régulièrement jetée aux oubliettes de la République par les corps constitués. En France, le roi, l'Assemblée nationale et, sous la Ve République, le président ont été, sont l'incarnation de l'Etat, le seul, l'unique pouvoir qu'on ne saurait contester, sauf, petite concession au droit divin, à l'heure précise de l'élection, décrétée par la loi ou le roi lui-même.

    Vouloir introduire un pouvoir populaire qui viendrait dicter la loi de la rue relève tout simplement de la subversion. Pire que des manifs circonscrites à quelques giratoires rupestres ou quelques rues de la capitale. A Paris, où tout se fait et se défait, les Jacobins sonnent l'alarme et peignent le diable sur la muraille: Imaginez que le peuple veuille rétablir la peine de mort ou abolir l'impôt sur la fortune... Bref, le RIC c'est de la dynamite. 

    Le 4 mars 2018, les Suisses ont accepté en votation populaire la 9e prolongation de l'impôt fédéral direct qui reste une loi à date de péremption (sunset law). Les Français seraient-ils incapables d'une telle sagesse?

    Lire la suite

  • Les gilets jaunes: Poujade au pouvoir!?

    gilets jaunes carte.jpgIls ne se sont pas encore trouvé un leader, les gilets jaunes, mais leur mobilisation partout en France marque sans doute une nouvelle rupture dans le champ politique hexagonal, de même nature que la déroute des partis traditionnels l'an dernier ou l'échec des syndicats des cheminots ce printemps à barrer la réforme de la SNCF. C'est la première manifestation nationale 3.0, relayée largement, il est vrai, par les radios et les télévisions.

    Eglises, partis, syndicats, les relais institutionnels sont laminés, place à la rue. Qui sera le Poujade des gilets jaunes? Qui sera le Beppe Grillo de ce Mouvement 5 étoiles à la française? (Le Eric Stauffer d'un MCG gaulois?)

    Lire la suite

  • Le Terrestre bouge, bouleversera-t-il la politique?

    poutine libe des ecrivains.jpgIl crachine. Les stations de skis sont pleines de neige mais font grise mine. Mon app Mooncast pousse un cri de louve. C'est, en ce samedi gris, la nouvelle lune, dont une partie des écolos suit le cours sur lequel nous n'avons prise comme sur beaucoup d'autres choses. Je parcours Libé des écrivains, dont le titre en une bâillonne le portait de Poutine.

    The Economist donne à lire quelques portraits de "Puteens" désabusés. La réélection du gamin de Saint-Petersbourg à la tête du Kremlin et d'une puissance que la presse et les élites dominantes d'ici dénoncent - vieille atavisme, dirait Mettan - comme menaçante, mais qui est aux abois. La Russie est confrontée, comme l'Europe sa voisine, au vieillissement, à la dénatalité, à la pression des migrants et aux rêves un peu fous et meurtriers des islamistes, et, plus qu'elle, au défi de fonder sa future prospérité sur les générations montantes, où se concentrent le gros des désœuvrés.

    Lire la suite

  • 1894: Paris-Rouen. 2019 Zurich-Genève

    petit journal 1894.jpgLe mot automobile apparaît dans le Journal de Genève en 1876, mais le vénérable journal, abandonné aux forces du marché par la banquiers genevois, ne dit mot de la mythique course automobile créée en 1894. Elle mit aux prises vingt-et-un concurrents. Les vainqueurs ex-aequo sont les français Panhard & Levassor et les Fils de Peugeot Frères. Ils ont parcouru les 122 kilomètres en un peu moins de 9 heures, en comptant la pause déjeuner obligatoire. The Economist rappelle cette épopée cette semaine dans "Self-driving cars offer huge benefits—but have a dark side". L'hebdomadaire anglais ne cite pas les noms des voitures mais celui du motoriste, l'allemand Daimler qui équipait les deux vainqueurs. 

    Et si Tamedia, le premier éditeur privé de Suisse, qui fête ses 125 ans, lançait l'an prochain, à l'occasion des 140 ans de la Tribune de Genève, la première course de «voitures sans conducteur» de Zurich à Genève avec une arrivée au Salon de l'auto 2019?

    C'est en effet un journaliste du Petit Journal, Pierre Giffard, à qui l'on doit la première concours « Voitures sans chevaux », la première compétition automobile de l'histoire, dit Wikipedia.

     

    Lire la suite

  • Chers pendulaires, navetteurs, commuter, Pendler,... frontaliers

    fiscal 2011 frontaliers.jpgDans toutes les villes du monde, vous allez et venez matin et soir dans le bruit, la poussière, les gaz d'échappement, le stress, la promiscuité des transports publics, sacrifiant des minutes précieuses, parfois des heures, que vous enlevez à votre vie familiale. La ville centre qui vous emploie tire de votre labeur une bonne part de sa prospérité.

    Vous êtes pendulaires, navetteurs, commuter, Pendler, banor i periferisë, viajante habitual, abbonato... A Genève, vous êtes des frontaliers. Parce que vous habitez de l'autre côté d'une frontière fabriquée de toute pièce il y a 200 ans, vous voilà stigmatisés, vilipendés par voie d'affiche et feu de bouche. Vos plaques européennes vous dénoncent. 

    Lire la suite