Europe

  • Jacques Attali est-il surfait?

    carron djemila prix latsis 2017.pngIl fut le conseiller de Mitterrand de 1981 à 1991. Et c'est à lui que Sarkozy avait confié en 2008 la commission pour la libération de la croissance française dont un des secrétaires était Emmanuel Macron... Contrairement à l'homme en marche, l’influenceur n'est pas devenu roi.

    Lee causeur n'en est pas moins recherché. Sous le titre "Attali: hors jeu, la Suisse est en voie de banalisation", mon journal préféré accorde une pleine page au maître de conférence, devenu banquier et auteur à succès, convié à Genève par la Fondation Latsis. A quel prix?

    Je reste cependant songeur à la lecture de cet interview.

    Lire la suite

  • La saga catalano-espagnole, Don Quichotte et le bouc-émissaire

    don quichotte.jpgUn Genevois émigré en Espagne me tient informé de la saga catalano-espagnole, une histoire pas tout à fait donquichottesque quoique l'indépendance comme la nation soient des chimères du XIXe siècle.  

    "Les Espagnols sont des gens formidables, mais comme le disait un ami, amené à s'occuper (lui aussi pour meubler une retraite, hélas trop courte) de travailleurs immigrés en Andalousie, ils sont (je le cite, il était dans mon modeste salon, il cherchait son adjectif) "un peu... bourrus". 

    "Et lorsque j'invoque les mânes de Vaclav Havel, je me heurte à la réponse "oui, mais ici,c'est pas la même chose". Réponse à peu près aussi intelligente que celle-ci, servie en d'autres circonstances: "c'est la faute à l'informatique": en Suisse, je ne sais pas, mais ici, on me l'a encore invoquée il n'y a pas longtemps."

    Cette réflexion, qui pourrait alimenter un blog lui ai-je suggéré, vaut bien une répons. Que voici:

    Lire la suite

  • Macron parle trop et trop vite pour être fraternel

    macron fraternite.pngMacron a beaucoup parlé ce soir sur le petit écran sur Facebook et Youtube. Il a dicté de bout en bout les thèmes abordés. L'ensemble de la séquence com avait une tonalité, un message subliminal, qui était affiché en grandes lettres: fraternité. Le mot liberté n'a pas ou peu été prononcé, le mot égalité pas davantage, le mot fraternité pas du tout, mais c'était pourtant le fil conducteur de ses déclarations à la télévision, la première grande interview présidentielle depuis l'élection de l'homme En Marche. 

    Du coup, il a cru devoir rattraper les premiers mois balbutiants de sa majorité et de ses ministres. Il a beaucoup parlé, très vite, très densément, très techniquement. Une remarquable performance intellectuelle sans doute, mais trop brillante peut-être pour convaincre les Français en ce dimanche d'automne généreusement ensoleillé et chaud. 

    La fraternité, le fil conducteur de son quinquennat? 

    Lire la suite

  • Les géants, le Kosovo, la Catalogne...

    regions europes 2008.pngPourquoi l'humain normal mesure-t-il entre un mètre cinquante et deux mètres? Le Kosovo est-il un Etat légitime? Et la Catalogne a-t-elle droit à un statut national. Ces questions qui n'ont apparemment rien à voir les unes avec les autres surgissent à la lecture de l'édition du Libération des historiens de ce jour. Libé qui n'existe que parce qu'un mécène, sponsor, capitaliste soutient le journal qui fut libertaire, révolutionnaire, anticapitaliste (cochez dans  les deux cas ce qui convient) a des idées et est une marque qui mobilise encore les intellectuels, savants, scientifiques.

    Point d’actualité sous la plume des professeurs mais des analyses qui tentent d'ouvrir des portes avec les clés qui font leurs compétences. 

    Pour revenir aux géants qui ont subjugué les Genevois autour du dimanche sans voiture, on notera que dans l'histoire la terre a porté des dinosaures qui à la mesure de nos crocodiles et de nos oiseaux étaient des géants. Déchus certes mais ils ont peuplé le globe bien plus longtemps que notre espèce.

    Lire la suite

  • Alerte, les Chinois traquent nos vélos

    o-bike.pngAlerte, les Chinois traquent nos vélos. C'est un peu le fond et le ton de l'enquête publiée en première page du Tages Anzeiger ce matin. En cause, la société O-Bike qui, comme son nom ne l'indique pas, est une filiale d'Alibaba, l'Amazon chinois, un mastodonte de la vente en ligne mais aussi de bien d'autres services dans l'empire du milieu et ailleurs aussi. 

    Or donc O-Bike a déployé ses vélos en libre service dans la capitale économique de notre petit pays. Comme dans bientôt 200 autres métropoles du monde. Mais pas encore à Genève malgré que nous sommes, n'est-ce pas, La Capitale des organisations internationales. 

    Prolèmes, le prêt du vélo qui s'opère très simplement en quelques clics via l'ordiphone de chacun, génère toute une série de données qui vont aussitôt se nicher du côté de Pékin ou de Shanghai, bref pas dans nos bunkers suisses à nous.

    Lire la suite

  • La patronne principale de la France et les dragons

    vierge assomption.jpgEn faisant un tour chez Payot Cornavin, j'ai encore une fois constaté la part congrue consacrée au christianisme. Pas un seul livre, sur le plateau dédié aux enfants, n'évoque cette culture qui a forgé l'Europe et sa culture comme une bonne partie du monde. Rien sur l’Assomption de Marie (mère de Dieu, disent les chrétiens), la troisième patronne principale de la France avec Thérèse de Lisieux et la Pucelle d'Orléans.

    Ce n'est pas vraiment nouveau,  me direz-vous, et c'est sans doute le reflet marchand du désintérêt des gens d'ici pour ce type d'édition. Une section est certes consacrée aux religions et à l'ésotérisme. Le XXIe siècle ne sera donc pas religieux comme Malraux l'aurait dit? Il n'est, il est vrai, que commençant, le XXIe.

    Lire la suite

  • Kosovo, Albanie, Monténégro... Suisse

    Une petite quinzaine de jours à travers le Kosovo, la côte albanaise et monténégrine ne donne évidemment qu'un piètre aperçu de l'incroyable millefeuille social, ethnique, religieux, culturel, politique - techtonique même - de ces pays où l'euro est la monnaie d'échange officielle (au Kosovo et au Monténégro et de facto en Albanie même si les commerçants vous rendent la monnaie en leks), démontrant le statut de protectorat ou de bailliage commun dans lequel sont ces confettis à des degrés divers, en attendant une hypothétique immersion dans la fédération des Etats européens. Pour cela, il faudrait que l'Europe fasse sa révolution de 1848. 

    Je ne sais pas encore si l'ouvrage publié fin juin par NZZ-libro «Kleinstaat Schweiz – Auslauf- oder Erfolgsmodell?" (de Jaeger et Hummler) évoque la constitution de la Suisse moderne, qui mit tout de même plus d'un siècle à accorder le droit de vote à ses citoyennes (les radicaux républicains sur ce point ont mit du temps à convaincre les esprits du mâle dominant - c'est dire combien le Kanun (la loi coutumière dans le monde albanophone) a encore de beaux jours devant lui -, mais on comprend à quelques conversations (un ami est un des survivants de l'opération de la police serbe qui tua 52 membres de la famille Jashari dont Adem, un des fondateurs de l'UÇK - son nom est associé à celui de l'aéroport de Pristina-, qui déclencha officiellement la guerre de libération du Kosovo) et à la lecture de Kadaré combien il est difficile voire impossible de recoller ces pays tant les hormes et leurs territoires sont émiettés. Et que seule la liant européen pourra apporter sinon la concorde du moins les instruments d'une pacification durable dans ces régions meurtries et torturées depuis des milliers d'années.

    A suivre

  • Un président français sans majorité

    macron president.jpgLa France est divisée. En quatre camps de poids pratiquement égaux et qui paraissent irréconciliables. Les proeuropéens, de gauche et de droite, et les antieuropéens, de gauche et de droite, d'une part. Les dégagistes et indignés de gauche et de droite, la grande coalition gouvernementale d'autre part, qu'incarne désormais Emmanuel Macron.

    Le nouveau président va sans doute gouverner avec les sociaux-démocrates du parti socialiste, comme Angela Merkel en Allemagne. Combien de militants des Républicains parviendra-t-il à rassembler? C'est une des inconnues de la campagne des Législatives qui s'ouvre et se terminera le 18 juin, le jour de l'appel du général de Gaulle depuis Londres à la France libre...

    Lire la suite