Compesières

  • Le canard du curé de Compesières et les femmes cathos

    canard de bain.jpgCe dimanche, une vingtaine de gamins ont reçu une bible illustrée "Parle Seigneur" des mains de Gilbert Perritaz, curé de Carouge, Veyrier, Troinex et Compesières. En fait, il l'a remise à papa et/ou maman qui l'a déposée dans les mains de leur.s enfant.s, histoire de souligner que la transmission de la foi est d'abord familiale.

    Un geste que les protestants ne renieraient pas, encore qu'il est de tradition dans cette tradition de posséder une bible chez soi et de la lire régulièrement et librement sans la bénédiction d'un pasteur.

    A Compesières, ce dimanche, autour du prêtre étaient des femmes, que des femmes, qui ont lu la bible, dirigé le chant, joué de l'orgue et du piano, donné la communion et fait le catéchisme. 

    Je me suis dit que rien n'était perdu et qu'ici, en un rien de temps - un demi-siècle -, l'église catholique avait fait un grand bond en avant. Dans la semaine, j'avais lu, non sans effarement, dans Le Messager du Genevois du 7 novembre, cette histoire locale que l'école genevoise ne m'avait pas apprise, histoire sans doute de ne pas envenimer le vivre ensemble entre les papistes et les parpaillots: "En 1855, Le calvaire d'un instituteur protestant au coeur du pays du Vuache".

    Lire la suite

  • Refroidissement spirituel

    compesieres entre terre et ciel.jpg

    "On parle de réchauffement climatique, mais qu'en est-il du refroidissement spirituel?" A peine débarqué de sa Guinée natale, l'abbé Elie Maomou, vicaire depuis le 1er septembre des paroisses catholiques de Genève sud (Carouge, Acacias, Veyrier, Troinex et Compesières), a volé dans les plumes du politiquement correct. Il n'a pas raté sa rentrée.

    En ce dimanche de Jeûne genevois, il a drainé septante personnes - ce qui est une bonne assistance -  en l'église Saint-Sylvestre*, dont les archéologues ont déniché des traces dès le VIe siècle, alors que l'empire romain collapçait.

    L'abbé africain, qui avait préparé un texte rédigé, a préféré commenter la Bonne nouvelle de ce 8 septembre. Un texte exigeant pour qui le veut mettre en pratique et qui fait écho à ce mot devenu adage: "Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer au Royaume des cieux." L'abbé Maomou a lui quitté son pays et n'a pas caché que le détachement était douloureux. La météo est maussade et le thermomètre bloqué à 15 degrés.

    Lire la suite

  • Missionnaire à Carouge, Acacias, Veyrier, Troinex, Compesières

    Hirt Maomou et clergé Carouge (2).jpg

    Ce n'est pas le premier, ce n'est sans doute pas le dernier. Jean-Paul Elie Maomou est un jeune prêtre de Guinée Conakry. Il vient de débarquer à Carouge et a intégré l'équipe pastorale de cinq paroisses catholiques de Genève sud: Carouge, Acacias, Veyrier, Troinex et Compesières.

    Ce matin, la messe de rentrée avait attiré de quoi remplir l'église Sainte-Croix. Pas beaucoup plus. C'est dire que sur les quelque 45'000 habitants de cette région, la participation a atteint moins d'un pour cent. Une église en habit d'Arlequin. Où les Genevois - les Sardes à Carouge - ont pu mesurer combien ce coin de terre est peuplé de diversités. 

    Ce matin c'était aussi l'annonce officielles qu'une femme, Isabelle Hirt, avait été nommée répondante de l'Unité pastorale Salève, C'est la première fois à Genève qu'une femme occupe cette fonction. Mais le vicaire Desthieux n'avait pas fait le déplacement. On se demande bien pourquoi. *

    Lire la suite

  • Un gamin sur la route de Compostelle

    IMG_7938.JPEG

    M'en allant, en ce lendemain de 15 août, de Charrot à Compesières par le petit chemin des écoliers, quêter les dernières informations de mon église, je tombe sur un panneau et sur deux pèlerins singuliers. Les deux pèlerins sont arrivés au bout de leur périple. Une marraine et son filleul de 5 ans ont fait la route depuis Bulle. 

    Christine Fornerod Castella est formatrice à l'aumônerie du Cycle d'orientation de Bulle et de Riaz et membre de Formule Jeune. Elle a organisé ce printemps pour un groupe d'une trentaine d'élèves une marche de Compostelle par étapes, de Romanshorn à Compesières. Cette année durant trois jours, les élèves, libérés par le collège de l'encore catholique canton de Fribourg - un ange passe sur le canton de Genève - sont arrivés à Einsiedeln. 

    Lire la suite

  • Séparation de l'église et de l'Etat à Compesières: une nouvelle ère?

    compesières cordon blason.jpgIls avaient tous le nez en l'air les visiteurs du château de Compesières, lundi 13 mai. Conviés par la Mairie de Bardonnex à l'inauguration de ses nouveaux locaux, ils ont pu admirer ce qui se cachait derrière les plâtres de l'ancienne cure de la paroisse. Un curé devait y loger éternellement selon la loi de séparation  des églises et de l'Etat de 1907 et la restitution aux églises des biens immobiliers dits incamérés, saisis au temps du Kulturkampf, 40 ans plus tôt, sous le régime radical et anticlérical d'alors. Toute une histoire que j'ai évoquée ici  et , mais qui fut tue lundi soir.

    Il a fallu beaucoup d'imagination à la centaine de curieux pour se téléporter au XVe siècle quand la maison carrée fut érigée par un preux chevalier de l'ordre hospitalier de Malte, juste en face de la chapelle de Compesières que leur avait donnée l'évêque de Genève en 1270.

    Tue l'histoire des chevaliers à Compesières, tues aussi les raisons qui ont poussé ici à un désenchevêtrement complet des biens de la société Saint Sylvestre et de la commune. Vivra-t-on plus heureux, chacun chez soi? On le croit, on l'espère.

    Lire la suite