blogs et net

  • Comment les journalistes peuvent-ils regagner la confiance du public?

    irak tirs bagdad.jpgDans Edito, le magazine suisse des médias, Alain Maillard pose une question existentielle: "Comment regagner la confiance du public?"

    "Les "fake news", le "post-truth" ou encore les attaques directes de politiciens s'ajoutent à des sondages montrant que les médias d'information inspirent moins confiance. Faut-il revenir aux bases du métier ou changer nos pratiques?" demande le réd en chef?

    Ces questions m'inquiètent. Les journalistes d'information ont donc eu la confiance du public, naguère (quand l'état des technologies cachaient au commun les rapports des élus)? Nous aurions aussi abandonner les bases du métier. Les journalistes seraient en outre les victimes collatérales des politiciens qui nous entraîneraient dans leur chute de bonnes opinions.

    Lire la suite

  • Be API en 2017?

    IMG_3399.PNGQue sera le journalisme du XXIe siècle? Bien peu peut répondre à cette question. Et ce n'est pas la certitude qu'aucun métier ne va échapper à sa transformation, sous les coups à la fois des réseaux, des données et des APIs, qui permettent de s'y balader et d'en tirer profit (pas aussi aisément toutefois que de chausser une paire de bonnes chaussures pour gravir une montagne, du moins c'est mon cas, to be API est plus facile à dire qu'à faire), ce n'est donc pas cette certitude de la disruption pour tous qui va rassurer les journalistes. 

    Je viens de lire un article sur le sujet (The BBC as a platform? Get ready for APIs from news providers), trouvé via mon Flipboard. Le vaisseau amiral des bonnes rédactions embauche des développeurs d'APIs dans sa chambres de nouvelles (newsroom), l'auteur assénant d'emblée que les rédactions qui ne sauront pas exploiter les legos applicatifs des grands médias pour devenir une base créative de nouveaux contenus seront reléguées au rang des tailleurs de sabots de bois (la langue de bois, elle, se porte bien avec ou sans APIs)

    Lire la suite

  • Le journalisme en 2017? C'est à vous de jouer!

    IMG_3356.PNGNiemanLab publie ces jours une longue série d'articles sur un thème imposé: le journalisme en 2017. En ce temps où La défiance - l'arme de destruction massive la  plus corrosive et la plus sournoise - est à l'œuvre, en ce temps où les hoax (canulars) et les fake (fausses) news ravagent les réseaux sociaux, les journalistes seuls ne parviendront pas à rétablir la qualité de l'information.

    Chacun doit s'y mettre. Nous devons tous avoir le réflexe du journaliste, vérifier les sources, s'assurer de leur indépendance, de leur fiabilité, ne pas transmettre de rumeurs.

    Clic! - c'est si facile de partager, de retweeter - trop tard, nous voilà complice d'une désinformation, d'une manipulation.

    Lire la suite

  • La Tribune en 2017

    game of thrones.jpgAT&T (132 mia, 300'000 emplois) vient de racheter Time Warner (28 mia, 28'000 emplois) pour 86 milliards de dollars. Time Warner, c'est CNN, Time Magazine, The Voice, Game of Thrones entre autres. Entre nous, ça ne me dit rien ces milliards, sauf que le budget annuel de la Confédération atteint 67 milliards de francs).

    C'est un peu comme si Swisscom (11 mia, 21'000 emplois) avalait la SSR (1,6 mia, 6000 emplois). ça ne se fera pas car ces deux entreprises sont en mains publics et bardées de règlements.

    Ce que je retiens à ce stade c'est qu'aux Etats-Unis, les détenteurs des tuyaux achètent des entreprises de contenu pour les remplir, un peu comme jadis les imprimeurs ont édité des journaux pour faire tourner leur rotative.

    Lire la suite

  • Facebook est le Gutenberg du XXIe siècle

    gutenberg zuckerberg.jpgGutenberg a tué les copistes du Moyen Âge et favorisé la réforme protestante en réduisant le coût de production de la bible, en favorisant la diffusion des thèses de Luther, dont on commémorera en 2017 le 500e anniversaire.  En 1814, l'installation au Times de Londres d'une rotative à vapeur inaugura deux siècles de journaux imprimés à toujours plus grande vitesse, très bon marché, soutenant la diffusion de l'information (pas toujours citoyenne) des idées et des opinions (pas toujours républicaines), l'émergence de la démocratie, l'émancipation citoyenne.

    Nous vivons une troisième révolution technologique.

    L'Internet et ses millions de sites, Facebook et ses avatars ont "volé" aux éditeurs des journaux deux de leurs atouts: la lucrative réclame (emploi, immobilier, voitures et petites annonces) et la diffusion - désormais gratuit et instantanée - des idées et des opinions. La transformation s'est passée sous nos yeux.

    Lire la suite