Urbanisme, urbanité - Page 5

  • 500'000 Genevois!

    image.jpegCe dessin m'interpelle. Ce "On est trop" est trop. Certes, il reflète sans doute l'avis d'une majorité de Genevois. Entre les Verts clairs que nous sommes tous peu ou prou, nostalgique d'un paradis perdu où deux goulus nus dominaient les plantes et les bêtes, pas assez pour polluer ni réchauffer la planète ni même se faire la guerre encore que l'histoire de la pomme fut sans doute leur première discorde... entre les Verts clairs donc et les Verts foncés, devenus le premier parti de Suisse et peut-être bien d'Europe, quoique non majoritaire mais capable tout de même de faire et de défaire les gouvernements... entre les Verts clairs donc et les Verts foncés, nous voilà tous à bêler pour une halte à la croissance, voire une décroissance. 

    Ce qui pour les uns est une sagesse me paraît assez égoïste. Depuis les Savoyards du Grand Genève (mes ancêtres), les Valaisans, les Bernois ou autres Fribourgeois, en passant par les Italiens, les Ibériques, les Yougoslaves et autres Balkaniques et tous ceux qui en rêvent, les migrants qui ont choisi Genève ne l'ont pas tous faits de leur plein gré.

    Certes, diront les bonnes âmes, yaka installer les usines et les bureaux, les hôpitaux et les universités, les cantines scolaires et les EMS dans ces contrées périphériques et leurs populations y demeureront, desserrant la cité de ses banlieues qui l'enferment comme des pelures d'oignon.

    Le monde n'est qu'une longue histoire de barbares qui empoisonnent le bourgeois.

    Pour le reste, trois choses m'étonnent:

    1) comment peut-on être 500'000 en 2016 alors que l'OCSTAT évalue la population résidente à 490'000 à la fin 2015?

    2) en fait il y a belle lurette que Genève héberge bien plus de 600'000 personnes de jour et plus de 500'000 la nuit compte tenu des clandestins, des travailleurs nomades et des visiteurs de toutes sortes.

    3) Geneve et sa région bénéficient d'équipements culturels, hospitaliers, de formation digne d'une métropole d'un million d'habitants.

  • Le tunnel du diable

    image.jpegPas un gosse de Suisse à qui l'on n'ait pas raconter l'histoire du pont du Diable. Pour franchir les gorges du Goeschelen, il fallait bien un pacte avec l'esprit du lucre sinon à défaut de sacrifier à bonne fortune. Selon les épiques, c'était l'œuvre des waldstatten ces vaillants paysans guerriers dont l'épopée est au cœur du mythe suisse ou dès même mais financer par les marchands et quelques entrepreneurs du lieu qui pariait sur les bénéfices du passage entre la vallée du Rhin jusqu'à la mer du nord et la plaine lombarde.

    Le second tunnel routier du Gothard est-il le tunnel du Diable?

    Lire la suite

  • Dérapages, violences et l'Appel spirituel de Genève

    mccomish appel geneve 2015.jpgJe n'ai pas participé au Noël 2015 de l'Appel spirituel de Genève. Contre vents et marées et presque contre le cours de l'histoire, une poignée de Genevois, convaincus de l'existence qu'une ou plusieurs puissances divines se sont manifestées aux humains d'une manière ou d'une autre, travaille non pas à la création d'une religion commune ou unique, mais simplement au côtoiement respectueux des uns et des autres, ce qui est déjà ambitieux et pas simple.

    Ils se sont réunis samedi au temple de la Fusterie. Demir Sönmez en donne dans son blog un diaporama et quelques notes.

    Un propos du président sortant de l'Appel de Genève me semble faire écho à la manifestation sauvage* qui devait s'ébranler quelques heures plus tard, enlaidir gravement Genève, laisser de marbre la police "durant une heure trente"**, scandaliser les riches et apeurer les braves gens. William McComish a dénoncé, lis-je, "le mensonge et l'hypocrisie de ceux qui sont à l'origine du chaos dans le monde et la terreur des terroristes qu'ils ont engendré".

    (Cette publiée initialement le 20 décembre a été mise à jour en y introduisant la vidéo de la soirée éditée sur YouTube)

    Lire la suite

  • MoinsESTplus, vraiment?

    image.jpgLa Ville de Genève à Milan, c'est aussi LessISmore, le fruit d'un atelier estival de la Haute école du paysage et de l'architecture. Elle n'était pas installée la semaine passée à l'Expo 2015, mais elle est visible sur internet sous la forme laconique d'une image et d'une légende. Les quarante projets ne sont pas tous utopiques, mais leur présupposé m'interroge. Ils partent de l'idée que les villes de demain, du moins leurs nouveaux quartiers devraient développer l'autosuffisance alimentaire. L'autarcie comme but pourquoi? 

    Parçe qu'il est bon de penser à l'envers du mode de vie actuel? Par simple esprit de contradiction? Parce que le repli est la nouvelle frontière de la nouvelle société idéale, sans échange, sans frontalier, sans étranger? Parce que la campagne doit être livrée à la nature sauvage? Parce que seule la proximité est garante d'une sécurité alimentaire? Parce qu'on astreint ainsi la communauté des habitants à des comportements sociaux dictée par un politburo omniscient... Parce que... Je me perd en conjectures.

    Lire la suite

  • Central Park à Cologny et golf à Compesières

    40 hectares à un taux de 1 soit un mètre carré de logement pour un mètre carré de terrain, (le vieux Carouge et le quartier des tours affichent des taux supérieurs à 1,4, Montchoisy à 2) permettent théoriquement de bâtir 4 à 5000 logements.  Le Parti socialiste en réclame 2000, à ériger sur le golf de Cologny. Gaspillage, pusillanimité?

    L'emplacement est de première qualité. Et l'on voit assez bien quelques audacieuses tours faire écho à celles du quartier Praille Acacias et préserver un maximum de surface verte, de quoi créér a mi-distance entre la ville et l'autoroute du lac un Central Park à la Genevoise.

    Et le golf? Il y en a déjà plusieurs dans le grand Genève et sans doute bien des propriétaires seraient intéresser. J'en verrais bien un à Compesières ou ailleurs qui marierait production agricole locale et greens délicats. Vue imprenable sur Genève, le lac et le Salève et en prime une maison forte qui a appartenu à l'ordre de Malte. 

    http://www.urbaplan.ch/blog/wp-content/uploads/2015/01/densite_web2.pdf

    http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/socialistes-veulent-2000-logements-golf-cologny/story/13698096

    Lire la suite

  • La grande traversée de la Fumisterie

    500m ville en plus.pngToutes les initiatives cantonales n'ont pas l'honneur du prime time et d'une présentation contradictoire. Celle de la traversée du lac à Geneve si. Hier soir, la télévision publique, après avoir tendu le micro au président du PLR, qui avait convoqué la presse au restaurant de la Fumisterie, tout proche du service des votations (pourquoi ne pas ne pas avoir déposé cette initiative à l'Hôtel-de-Ville?), crut bon de relayer l'avis forcément critique de la présidente des Verts conviée, elle, par la RTS, à l'exprimer sur le pont Wilsdorf, que son parti avait combattu... 

    N'ayant pris le risque ni d'arrêter un tracé précis ni de trancher entre le pont suspendu ou le tunnel pour cette grande traversée, les initiants, qui ont eu bien de la peine à recueillir un peu plus de 11'000 signatures, devraient obtenir un modeste succès en 2016 devant le peuple. L'honneur sera sauf, mais la traversée du lac ne sera sans doute pas construite avant 2040.

    Si elle l'est. Tout dépend de Berne dont ce n'est pas la priorité. Et que l'on ne nous parle pas d'un péage! On ne voit pas pourquoi les Zurichois pourront rejoindre leurs résidences secondaires au Tessin ou en Toscane en train ou en voiture sans payer davantage, alors que les Genevois devraient débourser 8 francs pour traverser le lac.

    Lire la suite

  • Les locataires gagnent, les retraités trinquent. Où est le scandale?

    Étonnant mais parfaitement compréhensible cet arrêt du Tribunal fédéral qui met en ébullition le monde de la construction et ses financiers, en particulier les caisses de retraite qui ont besoin de gros rendements pour tenir le niveau des rentes promises. (Lire ici et )

    Investir dans la pierre rapporte. Près d'un demi million de rendement par an pour un petit immeuble admettait on jusqu'alors. Désormais il faudra se contenter d'un peu plus de la moitié de cette somme. "A ce tarif, pleure dans la Tribune Jean-Remy Roulet, gérant de la caisse de retraite des ouvriers du bâtiment, ça ne rapporte pas assez pour verser les rentes à nos assurés. Mieux vaut placer notre argent ailleurs."

    Donc si on suit bien, les ouvriers locataires paient des loyers trop élevés pour financer les retraites. Est-ce normal? Non évidemment.

    Lire la suite

  • Sicli: remarquable gaspillage!

    IMG_1098.PNGJe tombe par hasard sur une rediffusion sur Leman Bleu de Sicli, une ode au bâtiment des architectes, une coquille d'œuf en béton armé au coeur du PAV. Les présentateur d'Urban Lecture n'ont pas de mots assez forts pour chanter la qualité, l'audace, le modernisme de l'ancienne usine devenue espace dédié à l'architecture et à l'urbanisme.

    Sauf, qu'aujourd'hui on ne pourrait plus construire un tel bâtiment. C'est sans doute une des passoires à énergie les plus formidable du canton. Mais nos architectes n'en disent mot.