Politique - Page 5

  • Facebook est le Gutenberg du XXIe siècle

    gutenberg zuckerberg.jpgGutenberg a tué les copistes du Moyen Âge et favorisé la réforme protestante en réduisant le coût de production de la bible, en favorisant la diffusion des thèses de Luther, dont on commémorera en 2017 le 500e anniversaire.  En 1814, l'installation au Times de Londres d'une rotative à vapeur inaugura deux siècles de journaux imprimés à toujours plus grande vitesse, très bon marché, soutenant la diffusion de l'information (pas toujours citoyenne) des idées et des opinions (pas toujours républicaines), l'émergence de la démocratie, l'émancipation citoyenne.

    Nous vivons une troisième révolution technologique.

    L'Internet et ses millions de sites, Facebook et ses avatars ont "volé" aux éditeurs des journaux deux de leurs atouts: la lucrative réclame (emploi, immobilier, voitures et petites annonces) et la diffusion - désormais gratuit et instantanée - des idées et des opinions. La transformation s'est passée sous nos yeux.

    Lire la suite

  • Sacré Poggia, il a la santé!

    160426_Poggia_Mauro_01.jpgLa com consiste à faire du bruit pour détourner l'attention sur les sujets qui fâchent. Mauro Poggia n'est pas le moins doué en la matière. Hier sur son blog, il a accusé Berne de puiser dans les primes maladie genevoises pour alimenter les caisses des autres cantons. Ce matin, à la toute fin de l'entretien que le magistrat MCG a accordé à La Tribune de Genève, on lit cette vérité, qui n'est évidemment pas toute la vérité sur la nébuleuse de la santé:

    "Oui. Genève a un hôpital universitaire, où les salaires sont 10 à 15% supérieurs à ceux des autres cantons et une densité médicale qui incite à la consommation. C’est clairement l’ambulatoire – en cabinet privé et à l’hôpital – qui fait grimper les coûts." (Lire ci-dessous la déclaration de Maillard *)

    Plus facile d'attaquer Berne que de balayer devant sa porte. Qu'attend M. Poggia pour aligner les coûts de la santé par habitant à Genève sur ceux de Zurich ou du Canton de Vaud, dont les habitants, que je sache, ne sont pas en moins bonne santé que les Genevois?

    Lire la suite

  • Flutsch et les Dix commandements

    darbellay.jpgDarbellay s'est donc assis sur le septième commandement. Tu ne commettras pas l'adultère. Pour le défenseur de la famille qui a cédé à la pipolisation, l'affaire tient du gag de l'arroseur arrosé. Elle fait toujours rire, dit Flutsch à Infrarouge avec une gueule d'enterrement. Amen.

    L'émission était un peu brouillonne. Les femmes s'en sont mieux tirée que les hommes. Et on n'a pas de réponse à la question outre les échappatoire, c'est le lecteur qui veut savoir et en redemande et ce sont le politiciens spontanément qui se mettent à nu. L'Illustré refuse des sollicitations a dit son red en chef. Personne pour revisiter l'affaire a l'aune des neuf autres Dix commandements. Dommage... 

    Lire la suite

  • J'ai rencontré Topo

    topo.jpgLe hasard est toujours étrange. C'est ainsi que, quelques heures après avoir publié mon dernier billet qui s’interrogeait sur les capacités des sciences politiques à améliorer le fonction des démocraties - le pire des systèmes politiques à l'exception de tous les autres déjà essayés dans le passé, selon le mot de Churchill - j'ai rencontré Topo.

    Topolitique.ch, pour être exact, se présente ainsi: Topo est depuis 2013 le média étudiant de Science politique de l’Université de Genève. Il est réalisé par des étudiants qui cherchent à développer un sens critique dans un environnement pluriel et contradictoire, sans utiliser de jargon.

    Belle ambition!

    Lire la suite

  • Ségolène, la reine Royal que les Français aimeront

    image.jpegIls l'ont aimée, ils l'ont adulée, les Français, du moins la moitié d'entre eux, comme ils aiment Jeanne, la Pucelle, devenue sainte. Ségolène n'est pas pucelle, elle a quatre enfants de François, le président le plus mal aimé de la Ve république. Ségolène pourrait-elle faire son retour et affronter, cette fois en victorieuse, l'is-no-good Sarkozy, 10 ans après leur duel de 2007?

    Les avis étaient partagés lorsque la question fut posée, tard hier soir sur FR3, au terme d'un documentaire tout entier consacré à la fille du lieutenant-colonel ultracatholique Royal, ex-compagne du prince consort, devenu moi-président, qu'elle a longtemps aimé - et qui est toujours son complice préféré - Francois Hollande.

    Quelle belle et surprenante sortie ce serait...

    Lire la suite

  • Les économistes sont des météorologues qui voudraient faire le beau temps

    thune 5 fr.jpgLe franc fort, un bien ou un mal? Le franc fort mépuré la force et la résilience de l'économie suisse et le souci de quelques étrangers fortunés de protéger (relativement) leurs biens. Il est la préoccupation des Suisses depuis longtemps (les consommateurs s'en plaignent moins que les travailleurs et encore moins que les exportateurs). La plainte est récurrente depuis que la Banque nationale, sous la pression de la planche à billets europenne (assouplissement quantitatif ou quantitative easing si vous préférez, dans ce monde qui ne comprend que l'anglais - et encore), que la BNS donc s'est trouvée contrainte de s'y mettre aussi, tout en laissant à nouveau flotter le francs qu'elle avait arrimé à l'euro depuis 2011, au taux de 1 fr 20.

    Du jour au lendemain, on s'en souvient, les acheteurs de biens et de services suisses virent leurs factures flamber de 20% et plus, mais assez vite moins en raison des efforts consentis par les entreprises et leurs travailleurs (efforts dont la fonction publique a été peu ou pas solidaires). Depuis, le franc fort est devenu la rengaine plaintive des exportateurs (plus d'un francs sur trois est gagné grâce aux marchés, une vérité qu'on ne rappelle jamais assez dans ce pays volontiers xénophobe).

    "Le franc fort", c'est aussi le dernier opuscule de l'économiste PLR vaudois Jean-Christian Lambelet. 

    Lire la suite

  • Lombardi aussi à gauche que Sanders. Et moi et moi et moi

    compass political.jpg

    Le conseiller aux Etat et chef du groupe PDC aux Chambres fédérales, Filippo Lombardi, est aussi à gauche - ou presque - que le socialiste Bernie Sanders, qui a longtemps bataillé contre Hillary Clinton avant se se rallier. Laquelle Hillary se trouve à peine plus à droite que Trump sur l'axe gauche-droite et à peine plus libérale que Trump. Ce résultat plutôt étonnant mis en exergue dans un article du Tages Anzeiger résulte d'un positionnement politique effectué par The political Compass, un site qui dresse une cartographie à partir d'une batterie de questions (ce que fait smartvote en Suisse).

     

    Lire la suite

  • Athée et pourtant croyante, Sophie

    spritz.jpgSophie ne manque pas d'aplomb. Elle a répondu sans faillir dimanche soir aux questions un peu convenues de la RTS. A l'heure de Forum, notre radio publique occupe l'antenne en mettant sur le grill une brochette de jeunes politiciens.

    Mieux la secrétaire du PDC genevois a servi un joli spritz estival en ne tournant pas autour du pot. On a donc appris que Sophie était athée, une franchise qui a choqué Olivier. La secrétaire du PDC a aussi affirmé qu'une famille n'était plus seulement le fruit d'un homme et d'une femme et que le parti genevois n'avait rien à redire au mariage gay. 

    Bref, le PDC aurait abandonné la dictature du Vatican comme les socialistes ont renvoyé à l'histoire la dictature du prolétariat. Il serait temps que les libéraux renoncent officiellement à la dictature des marchés.

    Les socialistes n'ont plus besoin de croire en Marx. De même, on peut être démocrate-chrétien sans croire en Dieu. Pour tout le monde, l'argent fait foi.

    Lire la suite