Politique genevoise - Page 2

  • Le Conseil d'Etat se coupe la tête et se désarme

    tg maudet dece la presidence.JPGUne tragédie est une tragédie. Le héros doit se sacrifier. C'est dur, c'est injuste. Il faut bien cinq actes pour l'achever. C'est triste. C'est en direct, à Genève, en 2018. Que peut-on ajouter?

    Qu'il est le plus beau, le plus fort, le plus populaire, le promis président de la Confédération, de l'Europe même, vu que la Suisse - championne du compromis, de la juste mesure, des intérêts bien compris - est en bien des domaines déjà un baillage commun des 27...

    Son crime? Le héros a forgé une fake news, Il n'a pas menti, se défend-il, il a juste caché une partie de la vérité. Le rideau se lève sur le troisième acte. Le Conseil d'Etat désarme un des siens, le ministre de la Sécurité, et le dépossède de la présidence. Que lui reste-t-il? Un bon salaire?

    Le prochain acte aura lieu le 20 septembre à huis clos devant le parlement. L'issue est connue. Faudra-t-il attendre la sentence des procureurs? Ou Pinocchio va-t-il s'effondrer devant la statue du commandeur?

    Pour ceux qui ont raté le début, on lira l’implacable analyse que Pierre Ruetschi publie ce jour dans la Weltwoche et dans on blog

  • Le maire de Genève et la Tribune de Genève

    actmedia.JPGQui snobe qui? La question se pose à la lecture du programme #Actmedia, un raout médiatico-politique sur le thème - ô combien d'actualité - "quels journalistes demain au service de nos princes régnants", que le musée d'ethnographie - le lieu en dit long sur le quoi, le pour quoi et l'avenir plombé de la presse - accueille vendredi prochain 14 septembre. La question se pose car le nom du principal quotidien de Genève n'y figure pas. La Tribune aurait-elle déjà disparu des écrans radar de notre bon ministre de la Culture et maire éphémère de notre bonne ville de Genève? L'enquête est en cours.

    De mauvaises langues notent qu'en fait le rédacteur en chef du quotidien de la rue des Rois sera bien présent en la personne d'Ariane Dayer, rédactrice en chef Tamedia. Et voilà. 

    Que nous promet donc cet hackathon * de la presse régionale? 

    Lire la suite

  • Maudet, ses fake news, sa confession

    maudet leman bleu.JPGPierre Maudet est un être particulier. Pris en flagrant délit de mensonge par trois procureurs de la République à l'issue d'une enquête d'une année, le voilà, après une piteuse dégradation par ses collègues du Conseil d'Etat, qui admet sur le plateau de Léman Bleu n'avoir pas dit toute la vérité et demander aux Genevois de renouer le contrat de confiance qu'il a mis à mal. L'enfant prodige de la politique genevoise ne manque pas de toupet.

    Sa confession forcée est cependant bien maigre. Il n'a pas dit toute la vérité sur son voyage à Abu Dhabi, alors qu'il a sciemment falsifié les faits dans ses premières déclarations. Il a en termes d'aujourd'hui fabriqué des fake news. Faut-il rappeler ce qu'est l'acte de confession à l'encore magistrat, qui a déclaré sans rire avoir rapidement compenser les dizaines de milliers de francs de son voyage et de son hébergement en deux dons de 2000 francs aux églises protestante et catholique? Le voici:

    Lire la suite

  • Laura Flessel et Pierre Maudet

    Flessel laura.jpgPersonne ne connaît Laura Flessel de ce côté-ci de la frontière. Qui connaît Pierre Maudet en France?

    Laura Flessel vient de démissionner de sa fonction de ministre des sports de la République française en raison, dit la presse, d'une enquête ouverte contre l'ex-championne d'escrime soupçonnée d'une probable soustraction fiscale *. Un péché qui n'est puni de ce côté-ci de la frontière que d'une amende administrative. 

    Ce côté-ci de la frontière, le président du Conseil d'Etat d'un petit canton - dont le budget est tout de même presque le double du budget de la région Auvergne-Rhône-Alpes - est soupçonné non seulement d'avoir menti mais d'avoir construit une histoire pour cacher le nom du prince qui a invité en 2015 le ministre genevois de la Sécurité et de l'Economie à assister en simple spectateur à une course de formule 1. Un somptueux cadeau sans contrepartie, promis juré.

    Lire la suite

  • Quel fusible peut encore sauver Pierre Maudet?

    maudet tdg la faute.JPG

    Le président des directeurs des Départements de justice et police de Suisse aurait donc menti et tenté de cacher la véritable identité de la personnalité qui a payé son voyage et celui de sa famille à Abu Dhabi en 2015.

    L'information développée par la Tribune de Genève et la décision du Procureur général de demander la levée de l'immunité du président du Conseil d'Etat genevois au Grand Conseil est stupéfiante. On se demande bien quel fusible pourra cette fois préserver le ci-devant ministre d'un magistral court-circuit.

    Le 27 février 2012, la Tribune publiait un article intitulé "Pierre Maudet peut-il sauver le Parti libéral-radical?" On était alors en pleine affaire Mark Muller. Empêtré dans une affaire de castagne dans un bar jouxtant alors l'hôtel des finances (la goutte d'eau qui a fait déborder le vase), soumis à de fortes pressions, le magistrat PLR avait démissionné.

    On connaît la réponse. Après avoir dénié son intérêt, le maire de Genève était élu sans discussion au gouvernement cantonal. On lui promettait la lune et le Conseil fédéral. Aujourd'hui peut-on écrire: "Le Parti libéral-radical pourra-t-il soutenir longtemps Pierre Maudet?"

    Lire la suite

  • Maudet veut rendre le Grand Genève moins vaporeux

    grand geneve bassin emploi et limites 2014 rapport 2017.jpgNotre premier ministre s'exprime sur la Grand Genève qu'il trouve trop vaporeux. Il annonce donc vouloir en concrétiser les contours et les contenus. En politique le dur vaut mieux que le mou, rappelle-t-il, lui qui s'est enflammé pour le projet manqué de la fusion Vaud Genève au tournant du millénaire. Quels projets pour revigorer le Grand Genève, Pierre Maudet reste encore très vaporeux dans l'interview qu'il accorde à mon journal préféré en ce jour ensoleillé de fête des écoles genevoises.

    Mais qu'est-ce que le Grand Genève?

     

    Lire la suite

  • Monsieur du Buisson (@dalbusco) débarthasse

    dal busco fb.jpgMais qu'est donc allé faire Serge Dal Busco dans l'enfer de la mobilité, s'est-on demandé quand on a su que le ministre, ancien président des Maires, avait émis le désir ardent de quitter le très stratégique Département des impôts, du budget et des ressources humaines pour le très technique Département des infrastructures?

    Outre d'avoir l'honneur d'inaugurer le CEVA et la plage des Eaux-Vives, le ministre  marathonien allait-il infléchir la politique de son erratique prédécesseur et néanmoins camarade de parti? 

    Ce matin, 12 juin, tombe la première décision. Le test qui autorise les motards à emprunter les voies de bus est enterré. Serge Dal Busco va-t-il dans la foulée refermer la rue de l'Ecole de Médecine au trafic automobile?

    Et renoncer à la traversée du lac?

    Et quoi encore?

    Lire la suite

  • De la gare des Vernets en cul de sac au sac de noeuds du PAV

    gare des vernets 1894.pngLa terre est vaste mais les hommes n'ont cessé de se chamailler pour quelques arpents, de s’entre tuer pour quelques territoires, quelques collines, quelques mers et déserts supposés riches en matières premières, de dresser des murs et des frontières pour chasser les manants, les mettre à ban (en banlieue) et protéger les propriétaires. Et les cités qu'ils forment pour se défendre.

    Aujourd'hui, ici, bon nombre de manants sont propriétaires, par le biais de leur caisse de pensions qui leur promett(ai)ent des rentes jusqu'à la fin de leurs jours (le plus tard possible selon l'échelle du bonheur actuelle).

     

    Lire la suite