Pays, paysans - Page 8

  • Demain le film. Sans lendemain!

    image.jpegLe temps maussade d'un hiver chaud un samedi soir. Et le bouche à oreille ont rempli le cinéma City. Deux personnes me l'ont dit. Va voir Demain, tu comprendras beaucoup de chose. En effet. J'ai compris beaucoup de choses. J'ai rarement vu un documentaire autant truffé de clichés, d'idées reçues, limite malhonnête, total agitprop comme on disait naguère.

    Lire la suite

  • Pourquoi la boîte à idées du gouvernement genevois restera vide

    2016-01-22_104217.pngFaute d'avoir obtenu des réponses des députés élus - qui ont renoncé en décembre dernier à fonctionner mais qui n'ont pas eu le courage de démissionner - le gouvernement genevois a donc décidé d'inviter ses 35'000 collaborateurs à lui envoyer de bonnes idées pour réduire le train de vie de l'Etat de Genève. C'est ça où les 42 heures avait dit le président Longchamp et son ministre des Finances Dal Busco, le 8 septembre dernier, en présentant le détail des 7,8 milliards de francs de dépenses prévues pur 2016.

    Gageons que la boîte à idées restera vide ou presque. O, je ne dis pas qu'aucune proposition sera déposée. Je prétends qu'aucune ne sera réellement opérationnelle. Pour la simple raison qu'il ne viendrait pas à l'idée des serviteurs de l'Etat de se faire hara kiri.

    Or seule un élagage de certains services voire de services entiers (et des lois qui les fondent) peut amincir l'Etat.

    Cas 1: pourquoi ne pas transformer en fondation le service de l'égalité des sexes et exiger que d'ici à 3 ans il trouve la moitié de son financement via un crowfunding

    Lire la suite

  • Le tunnel du diable

    image.jpegPas un gosse de Suisse à qui l'on n'ait pas raconter l'histoire du pont du Diable. Pour franchir les gorges du Goeschelen, il fallait bien un pacte avec l'esprit du lucre sinon à défaut de sacrifier à bonne fortune. Selon les épiques, c'était l'œuvre des waldstatten ces vaillants paysans guerriers dont l'épopée est au cœur du mythe suisse ou dès même mais financer par les marchands et quelques entrepreneurs du lieu qui pariait sur les bénéfices du passage entre la vallée du Rhin jusqu'à la mer du nord et la plaine lombarde.

    Le second tunnel routier du Gothard est-il le tunnel du Diable?

    Lire la suite

  • L'argent tabou aux HUG

    pulsation.jpgC'est l'histoire d'une fumeuse invétérée.

    Depuis 14 ans, la cigarette colle aux lèvres de Nicole. Deux à trois paquets par jour. "A l'époque, raconte-elle dans Pulsation, le magazine des HUG, tout le monde fumait, A la maison, au bistrot, au bureau,... partout!" En 2005, sa mère, grande fumeuse elle aussi, décède. Nicole n'abandonne pas la clop. Six ans plus tard, le 17 avril 2011, elle ne peut plus respirer. Ses poumons sont obstrués.

    Urgence. Arrêt de travail. Claustration à domicile. Bonbonne d'oxygène. Le miracle survient le 10 décembre 2012. Deux poumons sont disponibles. Transplantation au CHUV. "Aujourd'hui, je vais en montagne je marche sans essoufflement, je voyage. Après 50 ans, on a encore de belles choses à vivre", lance-t-elle. Avec un sourire gourmand, ponctue le rédacteur, avant de poser ce constat: L'OMS estime que l'obstruction des poumons sera la troisième cause de mortalité dans le monde.

    N'est-ce pas merveilleux! Cette belle histoire clôt le numéro de janvier février de Pulsation, curieusement pas encore en ligne sur le site de l'établissement public.

    Lire la suite

  • Un Conseil fédéral démondialisé

    grand geneve parmelin.jpgIl y a un an, personne n'aurait parié sur Guy Parmelin. Le paysan vaudois dont l'exploitation est aux marges du Grand Genève, qui s'est dit candidat de l'arc lémanique, mais ne maîtrise pas la langue que parlent majoritairement ceux qui font la croissance économique de ce coin de terre.

    Le parlement a élu le moins ambitieux, le plus rond des trois candidats proposés par l'UDC. Il a ainsi affaibli le Conseil fédéral. Et ce avec les voix de la gauche. Bel autogoal! Parmelin ne pourra jamais défendre sa politique dans la langue de trois quarts des Suisses ni à Arena, l'émission politique phare de la RTS, ni à l'Abisgüetli, le "Politmusikanten" annuel de l'UDC. Le journal en ligne Watson le qualifie déjà de demi-conseiller fédéral.

    Sans doute l'UDC a présenté trois seconds couteaux en connaissance de cause. Les caciques du parti entendaient bien ainsi garder le contrôle de la politique fédérale. Après avoir affaibli le gouvernement, ils vont pouvoir continuer à tenir le parlement sous la pression des initiatives "Point sur les i", celles qui précisent comment une première initiative doit vraiment être appliquée. Nous allons voter sur l'une d'elle en février à propos de l'expulsion des étrangers criminels.

    Lire la suite

  • Qu'un sang impur abreuve nos sillons!

    image.jpegLes paysans suisses marchent à Berne, mais ils ne se mettent pas en grève. Les vaches ne le supporteraient pas et il n'est pas politiquement correct de jeter des aliments dans les rues la veille du Samedi du partage. L'avenir des fermiers tient autant à la production alimentaire qu'à l'entretien du paysage, à la production d'énergie, au recyclage des déchets biodégradables et au maintien d'un mode de vie propice au tourisme et à l'école à la ferme. Le paysan Zeller de Vernier est un précurseur.

    Les fonctionnaires genevois font grève et prennent les élèves en otages, alors qu'ils gagnent deux fois plus qu'un paysan moyen suisse (qui travaille 45 à 50 heures par semaine), ont la sécurité de l'emploi, enseignent dans des écoles bien chauffées et bénéficient d'une retraite garantie, payée aux deux tiers par les contribuables.

    Les climatocraintifs font un joli cœur dans plusieurs villes de Suisse. Pourquoi marchez-vous, ai-je demandé à un haut fonctionnaire, membre de l'Association climat Genève? "Pour que nos élus se réveillent car il y a urgence." Mais, ai-je encore demandé, n'est-ce pas le peuple qu'il faut convaincre, lui qui est la véritable société civile dans un pays démocratique? "Le peuple est lobotisė par la propagande des sociétés pétrolières." On comprend pourquoi les Verts ont perdu les dernières élections fédérales.

    La France ponctue par deux virils Marseillaise l'hommage aux 130 victimes du terrorisme du 13 novembre. Mais aucun sang impur n'abreuvera les sillons de la nation. Une sale guerre civile déjà vieille de quatre longues années se poursuit à deux mille kilomètres à l'est. Et jusqu'à présent, personne n'a compté les victimes collatérales des bombardements aériens des desalliés. Seuls les migrants qui frappent à nos portes nous épouvantent, nous font dresser des murs et regarnir les frontières d'hommes en armes.

    C'est bientôt Noël. Ce dimanche est le premier jour de l'Avent.

    http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Je-gagne-plus-a-methaniser-mon-fumier-qu-a-faire-du-lait/story/17822168

  • Tonton Pierrot est dans la page people de la Tribune

    Pierrot 16 avril 2006 - copie.jpgTonton Pierrot n'a jamais fait d'histoire, ni de grande ni de petites. Du moins, c'est le souvenir que j'en garde à l'heure de sa dernière heure. Il est né paysan. Paysan il fut, paysan il demeura bien après l'âge de la retraite, bichonnant son jardin et ses fruitiers jusqu'à plus de 80 ans. Cette photo prise en avril 2006 le montre rayonnant, presque facétieux derrière ses lunettes en écaille rouge.

    Et le voilà ces jours, à son tour, dans la page "people" de la Tribune, la page des décès, la page la plus lue de la Julie. Une page pleine d'émotions.

    Je l'ai vu pour la dernière fois mardi dernier. Dans son lit, à Vessy, il était agité, nerveux, angoissé, recroquevillé comme un pauvre diable. Encore une fois, dix fois, cent fois, mille fois, il cherchait à s'échapper.

    Lire la suite

  • Dernière leçon du premier éthicien de Suisse

    image.jpegAlexandre Mauron fut un pionnier en bioethique en Suisse. On lira avec grand profit les principes qui ont guidé son enseignement sur le site de l'Université de Genève. Il a donné ce midi sa dernière leçon au Centre médical universitaire de Geneve. Une leçon en demi-teinte qui n'a fâché personne.

    Qui oserait critiquer Darwin? Qui oserait critiquer la recherche sur les OGM? Qui oserait ne pas dénoncer le créationnisme? On était entre gens de bonne compagnie et personne n'a mis le bon Alex sur le gril.

    J'aurais préféré quelques considérations plus audacieuses et plus actuelles sur le CRISPR, par exemple, ces molécules ciseaux capables de copier coller et donc de remplacer des bouts d'ADN au cœur des cellules. Et aussi entendre quelques propositions propres à confondre les dénistes.

     

    Lire la suite