Monde - Page 2

  • Surréaliste

    good bye lenin.jpgAujourd'hui, dimanche, l'App Store a fait la promo de Duolingo, une app d'apprentissage de langues - plus toute jeune puisqu'elle est née en 2009 déjà et revendique rien moins que 99 millions de téléchargements. Go! Je serai le 99'000'001e téléchargeur. Un petit hibou vert se range bien sagement sur l'écran encombré de mon ordiphone. Je teste mes maigres connaissances d'espagnol. L'hibou vert me recale au cours de base.

    Dans la soirée, je suis d'un oeil "Good bye, Lenin" sur Arte et d'un autre je feuillette Bilan de juin qui fait le tour de cent jeunes Suisses qui cartonnent. Les fils et filles de flirtent avec des business qui chiffrent en centaines de millions ou en milliards, tandis que les jeunes pousses tournent, elles, entre 2 et 50 millions. Sauf Rodger, 37 ans, bien sûr.

    Lire la suite

  • Croissance démographique et économique

    L'homme est un prédateur, il met en danger la planète. C'est le discours ambiant. Tant que nous n'étions pas trop nombreux et pas trop riches, cela n'avait pas trop de conséquence. Mais voilà qu'un double emballement s'est mis en branle depuis deux siècles: la croissance démographique et l'enrichissement d'une part croissante des individus. Comment réguler l'un et équilibrer l'autre? Personne à ce jour n'a trouvé de réponses simples. Or, disent les experts, il y a urgence. 

     

    The world's most populous cities between 1500 and 2018 from Visual Capitalist on Vimeo.

    En butinant sur Twittter, je suis tombé sur le graphique ci-dessus qui illustre la croissance démographique des dix premières villes du monde. De quoi réfléchir au lendemain de notre fête nationale. Aucune ville suisse dans ce palmarès évidemment, ce coin de terre, propre en ordre comme une maquette de chemin de fer, échappe au radar.

    Lire la suite

  • Collapsologie, gourmandise et Biorégion 2050

    www.footprintnetwork.org.jpgCe lundi, nous avions atteint le jour de la vie à crédit, rappelle ce matin Libération qui cite footprintnetwork.org et sacrifie au rituel du nostra culpa moderne. Nous - les riches - consommons trop. L'effondrement - le collapse - a déjà commencé. Les mouches qui nourrissent les oiseaux ont disparu dans nos environnement aseptisés (au fait, nos pschitt et autres bougies, bâtonnets et autres arômes d'ambiance même bio ne sont peut-être pas sans conséquence)... Alerte! Que fait la police!

    Pour faire bon poids (!), Libé cite en premier le pape pape François, "qui exhorte les Etats à agir pour lutter contre le changement climatique «parce que notre survie et notre bien-être dépendent de cela»." Le pape François est à la tête d'un peuple qui sait que s'approprier les ressources plus que nécessaire et de ce fait priver son prochain des fruits de la terre est péché de gourmandise et qu'il sera plus difficile à un riche d'entrer au paradis qu'à un chameau de passer par le chat d'une aiguille

    Lire la suite

  • 800 sans abris à Genève...

    fotnaine goulot eau.jpg"L’alerte canicule est déclenchée depuis le 23 juillet. Premier réflexe: se réfugier dans des lieux climatisés et boire beaucoup d’eau, car la chaleur extrême et prolongée n’est pas sans danger. Mais s’en protéger est un luxe pour celles et ceux qui n’ont pas de domicile – à Genève, les associations comptent environ 800 personnes dans ce cas."

    Le premier paragraphe de l'article publié ce matin par la Tribune de Genève - La canicule laisse les sans-abris démunis - nous apprend que 800 sans abris vivent donc à Genève. D'où vient ce chiffre? Est-il corroboré par une source officielle? Non, la source est ces associations qui s'alarment pour les sans abris, dont Kim Grootscholten, directrice de l’organisation Toit pour tous. Cette sollicitude est a priori de bon aloi. Mais l'on sait aussi que Genève est un des lieux d'accueil les plus attentifs aux déboires des migrants. Et que pour la plupart d'entre eux, ils viennent de régions où la canicule est monnaie courante.  

     

    Lire la suite

  • Qui pollue le Léman de plastique? Et où est la news?

    captage du plastique leman oceaneye.jpgC'est classique. Un journal tombe sur une étude menée par une association militante  - ou cette association a-t-elle privilégié un journal en lui remettant son étude? - bref le scoop est là et le pitch bien ficelé va retenir l'attention du public: le lac Léman est à peine moins pollué que les océans. 14 millions de particules de plastique polluent les eaux du plus grand lac d'Europe occidentale.

    Et sans doute de tous les autres aussi. Aussitôt les médias reprennent l'info en boucle (ici, là, et ). L’actualité est maigre en été. 

    Lire la suite

  • Genève 2050, urinoirs fleuris au menu de la Une

    prestation visiteurs accident skate.jpgSix jeunes de 12 et 13 ans ont débarqué hier à la Tribune dans le cadre de Passeport Vacances. Ce fut un plaisir de les prendre en charge et de leur transmettre quelques rudiments du métier. A quoi ça sert un journaliste? ... "A informer, à raconter des histoires, à nous distraire..." La petite cohorte n'a pas flanché face à la première question. Elle a oublié la vitesse, la réactivité, l'indépendance, le sens critique... L'actu n'attend pas. La concurrence est rude. La normalité ne fait pas le beurre des gazettes.  

    La seconde question leur demanda plus de réflexions. Mais qu'est-ce donc qu'une information de qualité? Qu'apporte le journaliste d'essentiel. Une fille finit pas donner la bonne réponse. "L'information doit être prouvée". De fait, c'est la plus-value essentielle - avec la réactivité - du journaliste. Une information n'a pas de valeur si elle n'est pas fondée sur des témoignages véridiques, plusieurs sources fiables et indépendantes, que le journaliste - le médiateur - protégera mordicus. Vastes défis. 

    Et de quoi va-t-on parler? L'info du jour, les vessies des conducteurs TPG, relatée par la Tribune en page intérieure fait la une de 20 Minutes. 

    Lire la suite

  • Voix d'Afrique à Plainpalais: blanche discordance

     

    2e gingembre gorgui ndoye 2019.jpg

    Ismaël Lo a envoûté la salle de Plainpalais hier soir, mais il n'était pas au programme du déluge de musique qui noie Genève depuis trois jours. Est-ce l'offre pléthorique qui fait la fête?

    Le chanteur sénégalais était invité par un de ses compatriotes, mon ami Gorgui Ndoye, un journaliste, correspondant au Palais des Nations, qui doit avoir un des carnets d'adresses le plus long de la profession. Hier soir, Gorgui, qui édite aussi continentpremier.com, un journal en ligne, virevoltait comme à son habitude. Non content de faire venir à Genève une vedette pour fêter dignement la Journée de l'Afrique (décalée du 25 mai en raison du ramadan).

    Et pas qu'en musique. Un débat a réuni une cinquantaine de participants autour de quelques intellectuels transcontinentaux sur le thème l'Afrique et l'ONU à l'occasion d'un deuxième Gingembre littéraire, lancé par le même Gorgui. Le premier, tenu le 1er mai à la salle Gandhi de la Maison des associations, avait davantage passionné. Le thème était plus chaud et évoquait le retour des oeuvres d'art africaines détenus dans les collections hors du continent premier. 

    Lire la suite

  • Ikea invente le 3 sur 4 pour toute une vie

    IKEA-ROGNAN.pngLucerne a (enfin, dit Konbini) son hôtel japonais. Une cellule dans laquelle on se glisse juste pour dormir. Les nouveaux trains de nuit offriront peut-être les mêmes agencements. Les touristes de l'espace payeront 58 millions leur voyage dans une capsule exiguë, sans la pension. Je me souviens d'un voyage entre Goa et Hampi couché au fond d'un bus où des couchettes étaient installés sur trois niveaux. Trop grand mes pieds débordaient sauf quand le car ralentissait. C'était le signe de l'entrée dans un bourg et d'un cassis géant qui projetait les "dormeurs" au plafond...

    Bref, la mode est à l'étui pour passer la nuit et même le jour. 

    Lire la suite