Gestion publique - Page 2

  • Double national, double usage, modernité... Shaqiri et le MAH

    mah patinoire.jpg

    L'affaire de nos deux joueurs suisses d'origine kosovare a mis la FIFA dans l'embarras. Elle s'en est sortie avec une amende, bien salée, mais pouvait-elle faire mieux, prise en sandwich entre le clan russo-serbe et la crainte d'un dérapage autrement plus émotionnel. Imaginez un joueur italien..., qui pour manifester l'amour qu'il porte au nouveau gouvernement à Rome, se serait mis en tête de lever le bras, façon salut fasciste, à l'entame de Fratelli d'Italia, l'hymne national transalpin. L'aigle à deux têtes est donc une petite faute bien plus petite que ces méchants croche-patte que l'on voit trop souvent sur le terrain. Au demeurant le nationalisme n'est que la monnaie d'une coupe du monde des nations. Vivement qu'on en sorte! Je vous recommande le dernier blog de Daniel Warner...

    Des doubles nationaux de coeur ou de fait, combien y en a-t-il dans les équipes qui s'affrontent en Russie? Des origines diverses, des sangs mêlés, n'est-ce pas ce qui génétiquement et culturellement régénère un groupe humain depuis la nuit des temps? Vive donc le multinationalisme!

     

    Lire la suite

  • Et la fidélité, bordel!

    poggia protegeons nous pre 3.jpgEvidemment on va me dire qu'il vaut mieux prévenir que guérir, qu'un humain averti en vaut deux, que vivonsmieux.ch, la dernière campagne de promotion de la santé du Département de Mauro Poggia cible les jeunes (ce qui n'est dit nulle part et même si c'était le cas...), accessoirement que je suis un vieux con ou un mal baiser (ce qui revient évidemment au même)...

    Cette entrée en matière pour vous dire que les questions 9 et 10 du petit test vivonsmieux.ch qui tourne présentement sur le net m'interpellent.

    La première concerne l'usage du préservatif, la seconde le test du SIDA.

    Lire la suite

  • Monsieur du Buisson (@dalbusco) débarthasse

    dal busco fb.jpgMais qu'est donc allé faire Serge Dal Busco dans l'enfer de la mobilité, s'est-on demandé quand on a su que le ministre, ancien président des Maires, avait émis le désir ardent de quitter le très stratégique Département des impôts, du budget et des ressources humaines pour le très technique Département des infrastructures?

    Outre d'avoir l'honneur d'inaugurer le CEVA et la plage des Eaux-Vives, le ministre  marathonien allait-il infléchir la politique de son erratique prédécesseur et néanmoins camarade de parti? 

    Ce matin, 12 juin, tombe la première décision. Le test qui autorise les motards à emprunter les voies de bus est enterré. Serge Dal Busco va-t-il dans la foulée refermer la rue de l'Ecole de Médecine au trafic automobile?

    Et renoncer à la traversée du lac?

    Et quoi encore?

    Lire la suite

  • Vaud baisse ses impôts et reste bien plus cher que Genève

    broulis baisse impôts.jpg

    Gros titre ce soir au 19.30, Darius Rochebin encense le ministre vaudois des finances Pascal Broulis, qui va baisser les impôts, lequel souligne aussitôt qu'il va falloir tenir serrées les dépenses. Ah quel beau canton que le canton de Vaud qui annonce une baisse d'impôt, qui depuis des lustres montre que socialistes et PLR  peuvent s'entendre, que le couple brouillard malice est à l'évidence toujours à la  manœuvre, un canton modèle sans doute. Et bla bla bli et bli bli bla.

    On sourit...

    Lire la suite

  • De la gare des Vernets en cul de sac au sac de noeuds du PAV

    gare des vernets 1894.pngLa terre est vaste mais les hommes n'ont cessé de se chamailler pour quelques arpents, de s’entre tuer pour quelques territoires, quelques collines, quelques mers et déserts supposés riches en matières premières, de dresser des murs et des frontières pour chasser les manants, les mettre à ban (en banlieue) et protéger les propriétaires. Et les cités qu'ils forment pour se défendre.

    Aujourd'hui, ici, bon nombre de manants sont propriétaires, par le biais de leur caisse de pensions qui leur promett(ai)ent des rentes jusqu'à la fin de leurs jours (le plus tard possible selon l'échelle du bonheur actuelle).

     

    Lire la suite

  • Les silences du président Pierre Maudet

    prestation de serment 2018.jpgLe discours de Saint-Pierre suscite beaucoup d'attentes. Trop sans doute. Le risque est grand d'être déçu, de rester sur sa faim. On relit donc l'objet prononcé par Pierre Maudet ce 31 mai à 17h30 en la cathédrale de Genève. Il doit devenir le programme de la législature 2018-2023 du gouvernement de la République et que le Grand Conseil doit adopter sous forme de résolution. En décembre avec le budget 2019.

    On en apprend plus en faisant le compte des non-dits dans ce texte de 2400 mots, 35% de plus qu'en 2013: rien sur la traversée du lac, rien sur les navettes autonomes que les TPG vont bientôt tester et qui vont renvoyer le CEVA à ce qu'il est: une invention du XIXe. Rien sur la réforme des relations cantons-communes ni sur leur fusion esquissée par la Constitution. Rien sur les 4 milliards nécessaires pour renflouer la caisse de pension des fonctionnaires. Rien ou très peu sur le Grand Genève. Rien sur la justice. Rien sur la maîtrise des coûts de la santé à Genève. Sur le plan sociale, le constat que les dépenses croissent trois fois plus vite que les impôts.

    "Encourageant", note après la cérémonie Antoine Vielliard, le maire de Saint-Julien, volontiers critique. Il ajoute: "On a pris l'habitude d'être déçu par ce genre de discours."

    L'exercice est en effet formel. Il n'engage vraiment ni l'Exécutif ni le Législatif. 

    Lire la suite

  • Les thuyas d'Antonio Hodgers

    sitg zones.jpgL'actuel ministre de l'Aménagement du territoire, du logement et de l'énergie, dès le 1er juin ministre du Territoire seulement, qui, à l'urbanisme, à l'architecture et au logement ajoutera l'environnement et l'agriculture à son dicastère, était ce midi l'invité vedette d'un débat intitulé "Faire la ville dense?".

    Le point d'interrogation est superflu pour le militant écologiste qui se dit soucieux du gaspillage des mètres de carré de verdure ici et partout ailleurs (en France voisine donc aussi qui, depuis 30 ans, accueille les travailleurs - bientôt 100'000 - que le canton ne veut ou ne peut loger). 

    Le débat a été chaud.

    Lire la suite

  • Petit tour du nouveau système D genevois

    Bible prestation serment 2013.jpgNaguère tout le monde savait ce qu'était le DTP*, un grand département du gouvernement de Genève, piloté longtemps par de grands conseillers d'Etat, dont le dernier fut Christian Grobet. Ils s'appliquaient à concevoir et à défendre des politiques plutôt qu'à rebaptiser leur fief .

    En avant-première du discours de Saint Pierre (ce terme désigne la cathédrale rendu le temps d'une prestation de serment à un usage laïc et non notre nouveau président durable), à la veille du 1er juin, passons vite en revue quelques politiques que pourrait lancer le nouveau système D(épartemental) de notre chère République, de notre Canton suisse, du cœur ouvrier du Grand Genève, de la vice-capitale du monde... 

    Lire la suite