Affaires fédérales - Page 5

  • Pas d'abricots valaisans bio sans ogm!?

    abricot.jpgLoin de la course franco-française de la droite et du centre, la lecture de deux publications agricoles me suggère le titre de ce billet. A côté de la peur du nucléaire qui n'est pas majoritaire en Suisse, mes contemporains ont peur du réchauffement climatique, du chômage, des additifs alimentaires, du terrorisme, des barbares qui s'infiltrent à travers nos frontières, de Trump... et des OGM... (liste non exhaustive et dans le désordre)

    Entre tous ses maux, quel est le pire, quel est le moindre? Les OGM sont-ils plus dangereux que le nucléaire? 

    Lire la suite

  • Dimanches sans, sans, sans...

    co deux plus plluant commerce.jpgDimanches sans voiture, sans commerce, c'est le credo des Verts (et de quelques autres urbains qui n'ont qu'une envie: rétablir l'octroi). Sans culte ni messe, il y a belle lurette que les dimanches le sont. Aurons-nous bientôt droit (plutôt devoir) à des dimanche sans chauffage et sans Internet?... Ce serait cohérent avec le catéchisme écolo.

    La planète (sa part occidentale) doit ralentir et redécouvrir la simplicité et la sobriété, tout le monde en convient. (Au passage, on remarquera que l'économie a normalement pour but une consommation spartiate des ressources et que c'est l'abondance des biens et des services dont certains sont quasi gratuits qui nous égare, mais qui a aussi permis aux classes laborieuses d'ici - comme on disait naguère - de goûter à un certain confort).

    Lire la suite

  • Le vert contre le réchauffement climatique

    nord vert nasa.jpgL'hiver est précoce cette année et promet déjà un bel enneigement. Même le Salève s'est coiffé de blanc du côté des Pitons.

    Les météorologues, scientifiques rigoureux, avouent leur impuissance à prédire le cours du temps au-delà de dix jours. Un hiver glacial, comme le dernier fut tempéré, ça se joue à 50-50 affirment-ils au 20 Heures, ici et là.

    The Economist nous explique cette semaine que des chercheurs ont compris pourquoi le réchauffement climatique s'est atténué ou ralenti ces trois dernières années.

    Lire la suite

  • Nos CFF, Flixbus, les radios locales...

    IMG_3320.PNG

    Genève-Constance pour 18 francs. Évidemment c'est un prix d'appel. Et c'est un peu plus lent (5h45). N'empêche, l'offre de Flixbus fait flipper nos CFF. Certes il est interdit de desçendre en route. L'affaire est trop belle pour que les petites gens qu'étranglent les cotisations maladie ne profitent pas un peu de l'aubaine. 

    Le monopole des CFF doit sauter, c'est une évidence. Et notre régie ferait bien de s'y préparer. Plutôt que de compter sur une loi obsolète pour défendre son pré carré.

    Combien de temps a-t-il fallu aux émetteurs des radios pirates, perchés sur les montagnes ou ancrés dans les eaux internationales, pour faire sauter le monopole des ondes, défendu en Suisse alors par les PTT? 

    Lire la suite

  • La Tribune en 2017

    game of thrones.jpgAT&T (132 mia, 300'000 emplois) vient de racheter Time Warner (28 mia, 28'000 emplois) pour 86 milliards de dollars. Time Warner, c'est CNN, Time Magazine, The Voice, Game of Thrones entre autres. Entre nous, ça ne me dit rien ces milliards, sauf que le budget annuel de la Confédération atteint 67 milliards de francs).

    C'est un peu comme si Swisscom (11 mia, 21'000 emplois) avalait la SSR (1,6 mia, 6000 emplois). ça ne se fera pas car ces deux entreprises sont en mains publics et bardées de règlements.

    Ce que je retiens à ce stade c'est qu'aux Etats-Unis, les détenteurs des tuyaux achètent des entreprises de contenu pour les remplir, un peu comme jadis les imprimeurs ont édité des journaux pour faire tourner leur rotative.

    Lire la suite

  • Un pour tous: le modèle norvégien fait rêver les paysans suisses

    IMG_3313.PNGDans le dernier Agri, le magazine des paysans suisses, je lis un reportage sur la production du lait en Norvège, un pays donné comme modèle pour la Suisse. La Norvège, indépendante de la Suède depuis un siècle, s'étire du sud au nord sur la distance qui sépare le Gothard de Rome. Baignée par les eaux des Caraïbes, le pays élève ses vaches en plein air sur une saison courte mais intense.

    Les exploitations familiales ne sont pas très éloignées du modèle suisses, sauf sur quelques points: le parc machine y est plus modeste, les bâtiments aussi, bref les Norvégiens produisent à meilleur comptent que les Suisses. Et ils vendent leur lait à un bien meilleur prix, parce qu'il appliquent sans sourciller la devise des Suissses: un pour tous, tous pour un! 

    Lire la suite

  • L'autarcie électrique est une foutaise

    ligne haute tension electricite.jpgPourquoi la Suisse doit-elle importer 100% du pétrole et du gaz qu'elle consomme, 38% des calories, 100% des ordinateurs, ordiphones et autres tablettes, 100% des voitures... et 0% de son électricité?

    La Suisse est autarcique en matière d'électrons (#suisse importe au total 80% de ses besoins en énergie). On se demande bien pourquoi! Dans la pratique, c'est certes un peu plus compliqué car les barrages ne produisent pas régulièrement toute l'année et l'on imaginait gagner des fortunes en repompant l'eau dans les montagnes pour turbiner l'or bleu aux heures de pointe où le prix est le plus haut. On a dépenser des millions pour rien, car le soleil crache un max à midi justement, ruinant les rêves de nos électriciens et mettant en péril le capital de nos retraites investies dans les barrages.

    Mais revenons à notre autarcie  électrique...

    Lire la suite

  • Sacré Poggia, il a la santé!

    160426_Poggia_Mauro_01.jpgLa com consiste à faire du bruit pour détourner l'attention sur les sujets qui fâchent. Mauro Poggia n'est pas le moins doué en la matière. Hier sur son blog, il a accusé Berne de puiser dans les primes maladie genevoises pour alimenter les caisses des autres cantons. Ce matin, à la toute fin de l'entretien que le magistrat MCG a accordé à La Tribune de Genève, on lit cette vérité, qui n'est évidemment pas toute la vérité sur la nébuleuse de la santé:

    "Oui. Genève a un hôpital universitaire, où les salaires sont 10 à 15% supérieurs à ceux des autres cantons et une densité médicale qui incite à la consommation. C’est clairement l’ambulatoire – en cabinet privé et à l’hôpital – qui fait grimper les coûts." (Lire ci-dessous la déclaration de Maillard *)

    Plus facile d'attaquer Berne que de balayer devant sa porte. Qu'attend M. Poggia pour aligner les coûts de la santé par habitant à Genève sur ceux de Zurich ou du Canton de Vaud, dont les habitants, que je sache, ne sont pas en moins bonne santé que les Genevois?

    Lire la suite