Energies - Page 4

  • Pascal Décaillet, Eric Leyvraz et le nucléaire?

    thorium.jpgPeut-on sortir du nucléaire? Dans les décisions qui sont prises ces jours d'abandonner le nucléaire, on semble avoir oublié au moins trois choses.

    • Le tremblement de terre exceptionnel qui a ravagé la péninsule nipponne et qui est à l'origine de l'accident nucléaire,
    • le mode de gouvernance japonais qui a confié la politique énergétique à quelques-uns sans grand contrôle démocratique et
    • le réchauffement climatique, dont on n'entend plus parlé alors que l'Europe vit le printemps le plus chaud depuis le début du siècle. Un mal chasse l'autre...

     

    Lire la suite

  • Le nucléaire, c'est fini?

    carte des centrales nucléaires.jpgQuand on se brûle, on devient plus prudent, mais cesse-t-on pour autant d'utiliser le feu?

    Certes, le feu nucléaire est dangereux et ses braises persistantes. Il réclame donc des précautions particulières. Faut-il pour autant le bannir de notre panoplie énergétique sous prétexte qu'un tremblement de terre et un tsunami - c'est lui qui a "éteint" les pompes de secours placées en zone inondable - a détruit trois des six réacteurs de Fukushima? Il n'est peut-être pas inutile de rappeler que la catastrophe n'est pas un accident d'origine nucléaire contrairement à ceux de Three Miles Island et de Tchernobyl.

    Lire la suite

  • Nucléaire, effet de serre: soyons sobre!

    uranium atome.jpgL'atome est mort. Les Verts jubilent. Tout le monde ou presque leur emboîte le pas. Les échéances électorales obligent les radicaux à une révolution précipitée. Pro-UDC à Genève, anti-nucléaires en Suisse, le parti radical implose. Victime colatérale de la vague des frontaliers - l'internationale des travailleurs à la sauce libérale - et de l'incurie des autorités japonaises qui ont planté six réacteurs nucléaires au bord de la mer et ont trouvé le moyen d'installer les génératrices des pompes de secours en sous-sol?!

    En attendant de multiplier les éoliennes et de multicopier les panneaux solaires, en attendant la géothermie profonde et la société sobre (2000 watts), on remplacera les centrales à uranium par des centrales à houille ou à gaz - va-t-on accélérer le projet de Vernier contre laquelle bataillent les Verts et... les radicaux? Entre deux maux, il faut sans doute choisir le moindre. On ne rediscutera pas ici du degré catasclysmique des maux en question: le réchauffement climatique et l'hiver nucléaire sont à la religion verte ce que les enfers et ses diables sont aux religions traditionnels.

    La peur est mauvaise conseillère, mais il s'est toujours trouvé des gens pour s'en servir à leur profit.

  • Des tours vertes à deux pas du centre de Genève

    building rotatif.pngToutes les villes qui manquent d'espace construisent en hauteur. Construire la ville en ville offre des gains écologiques évidents, ne serait-ce qu'en réduisant les temps de tranpsort, mais aussi économiques - les habitants peuvent se passer de voitures - et culturelles.

    • Pour n'avoir pas sur proposer des solutions de délocalisation aux habitants des villas de la zone de développement  3 dans des villages existants ou à créer,
    • pour n'avoir pa su proposer une urbanisation en grande hauteur dans ces quartiers - quelques gratte-ciel locatifs et maraîchers, sis aux carrefours, permettraient de densifier la zone sans obliger toutes les villas à disparaître,
    • pour n'avoir pas su mettre en oeuvre une politique foncière d'acquisition des terrains en zone agricole - l'Etat pourrait lancer une offre publique d'achat limitée dans le temps. Je suis sûr que nombre d'entre eux seraient prêts à céder des parcelles à 100 francs le mètre carré. De quoi créer un fonds d'échange,
    • pour n'avoir pas tempéré la sacro-sainte garantie de la propriété privée à l'aune du bien commun  -il n'est pas tolérable que les propriétaires encaissent seuls ou presque la plus-value foncière que génèrent l'activité de tous,

    Genève en est réduit à entamer sa zone agricole. Il est vraisemblable que les 58 hectares sis le long de la route de Base sur les communes de Plan-les-ouates et de Confignon seront déclassés.

    Lire la suite

  • TPG + 6,6%, SIG + 13,3%!

    tpg hausse tdg 2 spet 2010.jpgPrésident de l'Aéroport, Longchamp est la tête de Turc du syndicat de ISS. Michèle Künzler s'en sort bien. Les TPG et les SIG, dont elle est ministre de tutelle augmentent leurs tarifs de 6,6% et de 13,3% et personne ne la met en cause.

    La conseillère d'Etat de la mobilité et des énergies profite mieux que son collègue radical de l'autonomisation des grandes agences publiques - contestée par la gauche, mais pas par les Verts. Elle en récoltent les bénéfices. Au pire, c'est le Conseil d'Etat qui prendra les coups. En attendant, ce sont les Genevois qui vont casquer. Actif-trafic qui prépare la riposte ne met nulle part en cause la ministre Künzler.

    Ce matin les journaux titrent sur la hausse du ticket TPG. Personne ne parle de la hausse des SIG. L'info figure pourtant aussi dans le point de presse du Conseil d'Etat. Mais il ne l'a vraisemblablement pas évoqué lors de sa conférence de presse. Bref une hausse peut en cacher une autre, celle en l'occurrence de la taxe d'épuration des eaux qui passera de 1 fr 50 à 1 fr 70 au 1er janvier. Je vous mets donc en copie ci-dessous le communiqué concernant les SIG.

     

    Lire la suite

  • "Le pétrole a pratiquement disparu de la surface du Golfe"

    Pétrole deep horizin bp.pngUn collègue me signale la nouvelle. Publiée par le New York Time, relayée par un blogueur du journal Le Monde et quelques autres médias: "Le pétrole a pratiquement disparu de la surface du Golfe". Le titre exact est que le pétrole disparaît rapidement. Ce qui n'étonne pas le scientifique qui sommeille en moi.

    Si les bactéries semblent avoir fait leur beurre du cacao hydrocarburé, les poissons et les autres espèces plus complexes ont passé un sale quart d'heure. Reste que cette catastrophe n'est pas la fin du monde du Golfe du Mexique. Pas plus que les feux de forêts sont la mort des forêts et le réchauffement climatique la fin de l'homme sur terre.

    Lire la suite

  • Combien de vaches pour faire une centrale nucléaire?

    avenir suisse nucléaire vs vertes.jpgLa vache est à la Suisse ce que l'ours est à Berne, une mascotte, un morceau de patrimoine, une parcelle de l'identité nationale. La vache produit du lait qui rend forts les petits garçons et les petites filles, comme l'affiche si joliment Lovely la mascotte des paysans suisses.

    Lovely et ses consoeurs produisent également quelques milliers de tonnes de beuses qu'un recyclage pertinent peut tranformer en chaleur et même en électricité. Les Verts nous assurent que c'est l'énergie du futur. Un futur pas très proche. Il faudra que d'ici là nos machines consommnt très, mais vraiment très peu.

    Avenir Suisse a calculé combien de kilowatts heures produisent tous les systèmes de biogaz actuellement installés en Suisse.

    Lire la suite

  • Migros 2: après la dette le bouchon!

    m-way.jpgMigros se rachète... Enfin... Après la dette, le premier épicier de Suisse va vendre du bouchon. Non, il ne s'agit pas d'intégrer à l'intérieur des caisses les débits de boissons alcoolisées que le géant orange concède à la porte de ses "triple M" pour échapper un diktat de son géniteur Duttweiler. Le goût de bouchon est celui que pourrait générer la Think City.

    La Think City, c'est une voiture estampillée verte, zéro CO2, une mini-voiture que Migros est allée chercher en Norvège. Une voiture électrique qui sera lancée en location à raison de 40 francs par jour cet automne à Zurich. Et seulement à Zurich dans un premier temps. "M-Way, un concept révolutionnaire" titre cette semaine en première page l'hebdomadaire M.

    Lire la suite