Ecole - Page 4

  • L'école genevoise: un dinosaure, une église

    ge home du 2 mars.jpgJ'ai assisté jeudi soir, dans ma chère commune de Bardonnex, au point de situation organisé par la Mairie sur le projet de la nouvelle école de Compesières. Il y a plus de 20 ans, la commune a acheté la ferme de Compesières et six hectares attenants. Une nouvelle école devait y trouver place et remplacer ou agrandir l'école actuelle construite en 1899 par l'architecte Camoletti, alors en vogue à Genève, qui a laissé à la République nombre d'écoles et le musée d'art et d'histoire, devenu monument intouchable.

    En 2013, l'ancienne école est toujours là, pleine d'élèves, flanquée de trois pavillons provisoires, le premier a passé 30 ans d'âge, le dernier en date a été bâti en urgence au printemps 2011 par la commune à la demande du DIP qui un an auparavant avait demandé et obtenu la fermeture d'une petite école à Croix-de-Rozon, où vivent deux Bardonésiens sur trois. Ce dernier pavillon qui a coûté 2 millions doit être démoli en 2017, car il est au bénéfice d'une autorisation de construire précaire...

    On trouvera le compte rendu de cette soirée sur le blog de Bardonnex à cette adresse http://bardonnex.blog.tdg.ch.

    Lors de cette soirée, rien n'a été dit sur ce que pourrait être l'école dès 2020 ou en 2030. Cette absence de perspectives et d'information dans un domaine aussi crucial m'a d'autant plus interpellé qu'au début février l'Etat de Genève a convié "une centaine de leaders d'opinion et dirigeants d'entreprises genevois à échanger leurs vues sur l'impact de l'innovation digitale dans leur travail et leur vie quotidienne". Voir à ce propos la FAO de cette semaine reproduite sur le site de l'Etat de Genève.

    L'école serait-elle un dinosaure rebelle à la déflagration de l'Internet qui ne l'a pas encore tuée ou une église dans laquelle on se réfugie contre les hordes de sauvages bardés de smart phones et parlant un étrange langage? Genre: "Ok g nial mé j doi etre 2 aven 00h kar je ve D je né ché gran-mer pr dimanch"

    Lire la suite

  • Olivier Jornot signe une "motion absurde"

    Routes douanières fermées m2018.jpgC'est le plus connu des députés. Il vient d'être élu procureur général de la République. Un bon moyen pour échapper à cette motion maudite que l'avocat a signée et déposée le 23 septembre 2011, avec une poignée de députés UDC, PLR et PDC - vive l'Entente élargie! Voici leurs noms: Stéphane Florey, Fabiano Forte, Eric Bertinat, Christina Meissner, Patrick Lussi, Céline Amaudruz, Antoine Bertschy, Eric Leyvraz, Christo Ivanov, Marc Falquet, Pierre Conne, Olivier Jornot, Michel Forni, Antoine Barde, Bertrand Buchs, Vincent Maitre, Jean Romain, Nathalie Schneuwly.

    La motion porte le numéro 2028. Je la découvre en lisant ce soir la page 2 de mon journal préféré, où deux invités croisent la plume: la blogueuse Christina Meissner contre le blogueur Antoine Vielliard. C'est lui qui qualifie la motion d'"absurde". je partage son avis. Honte à ces députés qui méconnaissent la réalité de la région franco-valdo-genevoise et veulent dresser un mur au coeur du Genevois!

    Lire la suite

  • Un blog de classe: une première, une suite?

    andante con moto roman photos.png«Un travail tout à fait remarquable!» Jean-Didier Loretan a chaudement félicité merdreci après-midi les élèves de la classe d'italien de Daniela Rossi.  Le directeur du collège de Staël a même demandé à projeter, ce jeudi, dans le cadre de la conférence annuelle des professeurs, le diaporama réalisé par une élève. Quatre minutes, le temps du making of d'un projet pédagogique original,  imaginé et réalisé par l'écrivaine Viola Nevers. [cliquez sur l'image pour l'agrandir]

    L'expérience a été éditée tout au long de ce printemps dans un blog de classe hébergé par la Tribune de Genève andante.blog.tdg.ch. Une première qui répond à une idée lancée dans le blog des blogs en 2009 déjà. Aura-t-il une suite?

    Lire la suite

  • Le retour de la Bible à l'école genevoise

    décalogue.jpgCertains radicaux, grands prêtres de la laïcité genevoise, vont-il gober la solution Charles Beerienne? Le ministre de l'instruction de la République devrait annoncer jeudi la manière dont la Bible pourrait faire son retour sur les bancs de l'école. Emoi garanti dans les chaumières. En face cependant, une certaine frustration pourrait s'exprimer. Car leur revendication ancienne, l'enseignement du fait religieux dans l'enseignement public genevois, sera noyée dans les "Grands Texte pour interroger le monde".

    Telle est l'expression qui sera consacrée ce 19 mai à 11h45. Elle ne mettra sans doute pas fin au différend qui oppose les laïcistes aux partisans d'un enseignement du fait religieux en bonne et due forme.

    Lire la suite

  • L'école est finie, les ipad au feu, le prof virtuel au milieu

    tic école élève.JPGCourses d'école, temps de chien, trims, larmes, joie, soulagement, félicitations, encouragements, Genève circulable, vacances.

    L'école est finie ou presque, l'Ipad au milieu, le prof virtuel au milieu. Une chansonnette futuriste pour Genève, où les élèves ne sont toujours pas équipés d'un pc basique, tandis que les élèves sont bientôt tous armés d'un mobile sans parler des consoles de jeux qui sont à l'ordinateur d'antan ce qu'est l'avion à réaction est au coucou du début de l'aviation.

    Au fait, où en sont les TIC au DIP. Petite recherche via google et le moteur de recherche du DIP et de la SPG. Frustrante au début, fructueuse avec un peu de patience grâce notamment à educa.ch et Espace Ecole au SEM. A suivre.

     

    Lire la suite

  • Célian, Aurélie, Guillaume, Adrien, Caroline... ça dépend du quorum!

    hirsch celian dessin matu mars 10.pngPascal Décaillet a invité ce matin sur Radio Cité une brochette de jeunes politiciens... Grande diversité, grande vacuité politique. Normal. Les questions du maître d'école, qui coupe sans arrêt la parole à ses interlocuteurs, brassent un thème éculé: est-ce que la jeunesse est un atout? Ne s'engage-t-on pas en politique, parce qu'on a des idées, des envies, des ambitions pour soi et pour la société. Par les hasards des amitiés aussi.

    "La Suisse marche au paiement de galons", dit le conseiller municipal Adrien Genecand, brûler les étapes, c'est risquer de se brûler les ailes."

    Le socialiste Romain de Sainte Marie parvient un court instant à recentrer le débat sur l'action, mais sans réussir encore à cibler un projet précis: "On ose taper là où ça fait mal, faire des coups. C'est plus visible dans les partis de gauche qu'à droite où l'on est davantage carriériste." La députée Aurélie Gavillet abonde. PAscal Décaillet dérape:

    - Vous avez voté Longet?

    - Non, je n'étais pas au congrès de samedi, j'aurais voté Velasco. On entend le sourire béat de l'animateur, qui s'en prend à au président des Jeunes socialistes Romain de Sainte-Marie, qui a, lui, voté Longet, le coupe dans son argumentation, l'accuse d'avoir un discours de vieux, d'apparatchik.

    Vite une autre victime...

    Lire la suite

  • Cycle: d'orientation, de sélection ou de promotion?

    classe d'école africaine rooms_building.jpgHier soir à Uni Dufour, les discours des partisans de l'initiative 134 (plus de sélection, plus de discipline), comme ceux du contre-projet ont enterré un peu plus l'objectif soixante-huitard de porter 80% des élèves à la maturité. Le grand idéal d'un cycle capable de promouvoir la grande majorité des élèves vers des études longues, prometteuses de perspectives professionnelles diversifiées et d'une rémunération supérieure a vécu. Il est vrai que les partisans de l'initiative 138 ("Tous ensembe, tous ensemble!") n'avaient pas été invités au débat, puisque ce n'est qu'en septembre qu'on votera sur leur proposition d'élargir l'hétérogénéïté des classes jusqu'en 9e du Cycle.

    Ce qui au passage démontre l'absurdité du mode de scrutin proposé, qui empêche les Genevois de trancher directement entre deux initiatives aux antipodes l'une de l'autre. Comme si nous n'étions pas capable de voter en même temps sur trois sujets et de choisir ensuite dans une question subsidiaire lequel nous préférons au cas où deux voire trois auraient été accepté au premier tour. Manifestement, il n'y a pas que le Cycle à réformer, avis à la Constituante.

    Lire la suite

  • CO: Yves Scheller plombe l'initiative 134 malgré lui

    Il n'avait pas tort Yves Scheller de dénoncer les dérives de l'enseignement genevois, notamment le "pack" des pédagogues de la Faculté de psychologie des sciences de l'éducation et ses dérives, qui, ayant mis l'enfant au centre de la classe et donc du monde, a fini par faire tourner une bonne partie des profs en bourrique. Mais il fut bien seul, hier soir, devant un auditoire Piaget à demi-plein, venu se forger une opinion à 12 jours de la clôture du scrutin du 17 mai sur la réforme du Cycle.

    Sa défense de l'initiative 134 prononcé du ton doctoral du prof du collège - qui rêve au fond d'élèves brillants, à son niveau - a fait long feu. Personne ne l'a vraiment défendu. Au contraire, plusieurs intervenants dans les vingt minutes dévolues aux questions ont fustigé parfois maladroitement l'indiscipline et le bavardage de l'élève Scheller.

    La critique était excessive. Elle a presque tourné au procès-d'intention. La tension est telle au sein du sanctuaire des enseignants que le premier déviant devient vite un bouc-émissaire. Le laïc Scheller a failli boire la coupe jusqu'à la lie. Mais au fond, il avait tressé les verges qui l'ont battu en infligeant, au baromètre de la Tribune, un 1 infamant au Cycle d'orientation sur un total de 10. C'était trop pour les profs de ce troisième cycle de l'enseignement obligatoire. Celui de l'âge ingrat. Le doyen des doyens s'est levé pour les défendre.

    On ne fait pas ramer des matelots à coups de trique. Surtout lorsque les matelots sont des profs. Les élèves non plus d'ailleurs.

    Lire la suite