Démocratie - Page 5

  • Queue de poisson à Bardonnex

    poisson.jpgL'information diffusée hier 1er avril sur ce blog, faisant état d'une prochaine construction de l'école communale de Bardonnex non plus à Compesières mais à La Croix-de-Rozon et de l'abandon collatéral du projet de déclassement de la zone agricole jouxtant la salle communale, a été formellement démentie par un communiqué officiel de la mairie. "Des plaisantins ont pris leurs rêves pour réalité", écrivent les autorités communales, qui disent envisager le dépôt d'une plainte contre x pour atteinte à leur crédit.

    Une réaction musclée qui confirme les échos entendus vendredi soir par le lynx de Compesières.

    Lire la suite

  • Le maire de Bardonnex a l'oeil de lynx

    lynx compesieres.jpgContrairement à ce que pensent la plupart des habitants de Bardonnex, l'oeil de lynx, chronique sarcastico-humoristique de Bardonnex Information, journal local du PDC, ne fait pas référence au lynx qui surveille le centre communal de Compesières mais à la mythologie grecque*.

    L'oeil de lynx fait référence à un héros qui voit loin. C'est ainsi qu'hier soir, les participants à la soirée annuel du PDC de Bardonnex, ont eu la surprise, heureuse pour certains, d'entendre le maire de Bardonnex démontrer qu'il avait bien l'étoffe des héros, ceux qui savent voir loin et prendre les décisions qui s'imposent pour le bien de leur communauté.

    Or donc, le maire de Bardonnex a annoncé qu'il changeait son fusil d'épaule et que la toujours future école communale serait construite à La Croix-de-Rozon.

    Lire la suite

  • François sera président des Français

    force tranquille.jpgAutant le débat, lundi soir sur TF1, des cinq grands présidentiables était difficile à suivre et sans grand intérêt au fond, autant l'interview serrée de François Fillon sur France 2 est éclairante. Fillon est imperturbable, tenace et pertinent. Un seul exemple, il prône la préférence nationale sans le dire mais en disant comment le faire. 

    Il réclame que les travailleurs détachés polonais ou roumains paient les mêmes charges sociales que celles auxquelles sont soumis les travailleurs français. Et, à ceux des ses amis libéraux qui contestent ces prélèvements, considérant qu'ils sont excessifs par rapport au filet social dont bénéficient ces travailleurs détachés chez eux, il lance l'idée de verser dans un fonds européen, qui collectiviserait ses charges sociales payées "en trop", créant l'embryon d'une politique sociale européenne. On peut rêver, mais c'est bien joué.

     

    Lire la suite

  • Comment les journalistes peuvent-ils regagner la confiance du public?

    irak tirs bagdad.jpgDans Edito, le magazine suisse des médias, Alain Maillard pose une question existentielle: "Comment regagner la confiance du public?"

    "Les "fake news", le "post-truth" ou encore les attaques directes de politiciens s'ajoutent à des sondages montrant que les médias d'information inspirent moins confiance. Faut-il revenir aux bases du métier ou changer nos pratiques?" demande le réd en chef?

    Ces questions m'inquiètent. Les journalistes d'information ont donc eu la confiance du public, naguère (quand l'état des technologies cachaient au commun les rapports des élus)? Nous aurions aussi abandonner les bases du métier. Les journalistes seraient en outre les victimes collatérales des politiciens qui nous entraîneraient dans leur chute de bonnes opinions.

    Lire la suite

  • Building Global Community: première épître du Livre des faces

    IMG_3430.PNGMais de quoi il se mêle ce mec!

    Le mec, c'est Marc Montagne de Sucre. Il a créé en moins de 15 ans le plus grand média du monde. Et pas un média traditionnel qui ne fonctionne que dans un sens - celui des journalistes vers les lecteurs - qui ne laissent à ceux-ci que le choix de payer ou de ne pas payer. Non, le Livre des faces - c'est le nom de l'entreprise de M. Montagne de Sucre - est tout au contraire construit sur l'interaction gratuite des usagers. Le Livre des Portraits ne produit rien, il met en relation des amis. (Et se finance entièrement, tout comme 20 Minutes, TF1 ou CNN, grâce à la pub, mais aussi grâce aux mises de fonds de ceux qui ont cru dans ce projet.)

    Au fond, c'est comme une religion. Une religion ne produit rien, elle met les croyants en relation directe ou non avec une ou des divinités, ou le contraire dans les religions révélées. Et par voie de conséquence entre les humains eux-mêmes, qui sont (ou devraient être) aussi des amis, voire des enfants de Dieu.

    il manquait cependant au Livre des faces un Evangile. Building Global Community est sans doute sa première Épître.

    Lire la suite

  • Genève est une ville sûre

    twitter police.jpgMardi 14 février, jour de la Saint-Valentin. Voilà cinq jours que @GenevePolice n'a rien tweeté. Pas le moindre fait divers, pas le moindre petit dealers de quartier. Qui a dit que Genève est une ville peu sûre?

    Heureux pays. Pourtant la prison Champ Dollon, dont la surpopulation ne fait plus la Une des gazettes, reste bien pleine. Comment  font donc les Bataves qui parviennent même à faire des thunes en louant des cellules aux Belges?

     

    Lire la suite

  • La gauche est majoritaire dans le pays

    IMG_3428.PNGUne fois n'est pas coutume, la gauche est majoritaire en Suisse. Sans le lancement par le Parti socialiste du référendum contre la RIE3, nous ne l'aurions pas su. En France, le Parti socialiste gouverne par décret (49.3) et impose une loi également disputée sur le travail... Deux nations, deux médiations des divisions...

    Si la gauche l'a emporté ce dimanche et sans discussion - pas comme l'UDC le 9 février 2014 - est-ce qu'en Suisse comme ailleurs les repères sont bousculés, la géographie politique brouillée, les frontières entre les partis poreuses ou n'est-ce qu'un incident de parcours qui vient jeter un caillou dans une chaussure qui reste bien ficelée à droite ou encore n'est-ce pas qu'au fond le vote de dimanche est un vote de repli, un vote UDC, par lequel on refuse que l'étranger, ce dimanche le grand capital, à d'autres occasions le migrants, l'idéologie étrangère, viennent faire la loi chez nous?

     

    Lire la suite

  • Une gouvernance d'experts pour le PAV?

    hodgers carre.jpgEn août 2009, j'ai rédigé sur le blog Métropole Genève un billet intitulé Comment piloter le PAV. Le libéral Mark Muller, alors aux commandes des Travaux publics rebaptisés avait déjà usé deux directeurs qu'il avait chargé de créer la Geneva green dowtown avec des gratte-ciel en son cœur. Huit ans plus, tard, on n'a toujours pas planté un clou. Sauf les CFF, maître et seigneur sur leurs terres, qui érigent, en marge du PAV, Pont Rouge entre le parking de l'Etoile et la gare du RER lémanique.

    Cette semaine, le Vert Hodgers sort de sa manche une Fondation PAV, le bras armé qui aura pour tâche, à l'abri des regards politiques et médiatiques et dans une dynamique propre, détachée d'une administration paralysée par le principe de précaution, de jouer au jeu du carré vide. Car ce qui plombe le PAV, c'est que son espace est plein, tout entier occupé par les quelque 1600 entreprises qui n'ont pas l'intention de partir à moins qu'on les paie très cher pour migrer.

    L'idée d'une Fondation est classique à Genève. Cependant il manque un étage démocratique à la fusée.

     

    Lire la suite