Démocratie - Page 3

  • Le directeur veut dépoussiérer le Muséum

    "Le PSC est un processus long et exigeant..." écrit Sami Kanaan en exergue du Projet scientifique et culturel 2020 du Muséum d'histoire naturel de Genève. Diable oui, voilà cinq ans que le PSC 2020 a été rédigé. C'était une première suisse. Et depuis? Rien de visible, pour le commun des mortels du moins, sinon l'étude en cours (depuis 2012) d'un projet sensé préserver les 120'000 bocaux conservant les trésors du musée dans l'alcool. C'est un risque majeur d'incendie que ces 48'000 litres d'alcool, a dit un office fédéral qui, aveugle au fait que ces bocaux n'ont jamais provoqué le moindre incendie, commande la construction d'un fortin à plus de 20 millions. Normal. Dans notre société qui ne tolère plus le risque, seul le principe de précaution fait loi. Ici comme ailleurs. 

    Que pourrait-on faire d'autres avec ces millions en réduisant le risque par une élimination critique de ces bocaux, tenant compte des outils contemporains de traitement des données? Créer avec d'autres muséums des applications permettant aux visiteurs de voir la vie des animaux empaillés en réalité augmentée via leur smartphone, des tablettes ou des casques louées? En fait cela existe déjà.

    Et puis, quelle est la valeur effective des spécimens conservés? Enfin, ce travail de conservation d'un patrimoine qu'on dit mondial est-il bien dans les attributions d'une commune? Je vais donc lire le PSC 2020 pour y chercher des réponses. En attendant, le directeur du Muséum, Jacques Ayer, a réagi à na note du 27 mars intitulée "Muséum: lugubre et poussiéreux". Voici sa réponse: 

    Lire la suite

  • Pourquoi un rentier d'Onex paie deux fois plus qu'un rentier de Genthod?

    centimes additionnels 2019.jpgLa fiscalité des communes genevoises est digne des montres mécaniques à complications multiples que les ateliers genevois taillent dans l'or et le platine et sertissent de diamants pour en faire des compte-temps tout à fait obsolètes et anachroniques à l'heure où l'électronique bat au rythme du quartz ou de l'atome de césium (la seconde est égale à 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de césium 133). 

    Mon journal préféré rappelle ce jour que sur le territoire cantonal genevois, plus petit que la commune de Bagne ou que celle de Davos, 45 municipalités taxent leurs contribuables fort différemment: de 25 centimes par francs d'impôt cantonal à Genthod et 51 centimes à Chancy, 50,5 ct à Onex. 

    Lire la suite

  • Tu ne tueras pas

    lovey.jpgQui connaît encore les Dix commandements? Le sixième dit: Tu ne tueras pas. Plus clair tu meurs. L'ancien prieur du Grand Saint Bernard, devenu évêque de Sion, a donc raison de rappeler ce qui est sa foi (sa loi) et donc qu'il est interdit de tuer et donc de se tuer.

    Peut-il pour autant imposer sa foi/loi à la société des humains? Ce serait vouloir faire de la charia - chrétienne en l'occurrence, la loi de Dieu -, la seule Constitution des hommes. C'est évidemment cohérent aux yeux de Mgr Lovey et de bien d'autres avec lui. 

    Lire la suite

  • Pas de quoi LOL!

    liberation lol.jpgAinsi donc des journalistes et des communicants - ou des qualifiés comme tels, car ces métiers ne sont guère protégés -, rassemblés dans un boys club, la ligue du LOL (dénoncée par CheckNews.fr de Libération), se sont livrés des années durant, au début du présent millénaire, quand Twitter était encore un réseau de geeks, à des harcèlements en ligne et en règle et des campagnes d'insultes et de dénigrement de la pire espèce. On n'en croit pas ses yeux. 1) 

    La vague #MeToo déferle sur ces comportements qui ne sont tout de même pas communs et qui sont restés longtemps dans le registre du banal, du LOL, du branché, voire carrément de l'art - depuis que l'art rime avec gros lard ou gros land - et gangrène le journalisme, trop souvent art de la dérision. Et tant pis pour les victimes. La riposte promet d'être aussi excessive que l'agression.

    Lire la suite

  • On va donc enseigner le fait religieux à Genève

    Calvin dessin laicite à l'école.jpgPourquoi, je suis né ici et maintenant? Pourquoi les gens souffrent? Y a-t-il quelque chose après la mort? Ces questions et quelques autres (pourquoi une bière genevoise s'appelle Calvin?) traversent l'esprit des humains depuis la nuit des temps. Elles n'ont toujours pas trouvé de réponse. Hier, un gosse de 9 ans m'a fait la liste des dieux grecs qu'il a apprise à l'école. Dans l'après-midi, je suis allé rendre visite à un ami de 73 ans frappé de diverses affections graves et qui pourrait mourir tantôt.

    Parmi les réponses forgées ou découvertes par les humains ou qui leur ont été inspirées et transmises depuis la nuit des temps, les croyances figurent parmi les plus puissantes.

    Le vote ce dimanche par les citoyens genevois (qui constitue moins de la moitié de la population du canton) de la loi sur la laïcité ouvre la voie à un enseignement renforcé du fait religieux à l'école publique et laïque de la République. Une Genferei, une de plus

    Lire la suite

  • "En démocratie, avoir la liberté de mentir, c'est avoir le pouvoir de transformer le réel"

    mensonge.jpg"En démocratie, avoir la liberté de mentir, c'est avoir le pouvoir de transformer le réel". En lisant cette aphorisme d'un philosophe de 30 ans que je ne connaissais pas - Manuel Cervera-Marzal - en titre de la rubrique Idée de Libération de ce 7 février, je me suis demandé si le titulaire du nouveau ministère - ni "croupion" ni "mineur" - du Développement économique" de la République et Canton de Genève n'était pas au fond à la fine pointe de la post-vérité.

    La réponse est non. Car son mensonge avoué a voulu préserver, pour une raison toujours inconnue, un prince d'Arabie - pas démocrate pour un sous ni héraut des droits humains - dont on ignore toujours si son amicale libéralité est liée - dans le passé ou dans le futur - à un retour d'ascenseur. Ajoutant l'entêtement, voire le déni, au mensonge, l'ex-enfant prodige de la République, qui n'est au demeurant pas si magnifique ni compétent, abuse effrontément de la patience des Genevois et ne correspond en rien à ce mensonge politique qui ferait bouger les lignes. 

    Lire la suite

  • Loi sur la laïcité: un nouveau Kulturkampf

    meque.jpgJe suis né dans la commune de Bardonnex, qui fut jusqu'en 1851 commune de Compesières (incluant Plan-les-Ouates et Perly). Un fief catholique détaché de la Savoie en 1816 et rattaché à la ville de Genève et à ses mandements - les anciennes propriétés de l'évêque de Genève, nationalisées lorsque les protestants devinrent maître de la cité, la purgeant des catholiques (sauf l'ambassadeur du roi de France, ami des Genevois, qui avait son abbé intra muros)... 

    Ce moment compte dans l'histoire genevoise de la laïcité et dans la loi idoine, soumise au vote ce 10 février, tout comme la prise de pouvoir de James Fazy en 1847, le Kulturkampf, sauce genevoise, de 1870 à 1895, la loi du 15 juin 1907 sur la séparation de l'Etat et des Eglises et la nouvelle constitution de 2012. 

     

    Lire la suite

  • Je ne marche pas... pour le climat

    cliamt manif geneve.jpgQue sont devenus les indignés, ce mouvement qui avait pris un des ouvrages de Stéphane Hessel comme le nouveau petit Livre rouge, brandi naguère par les jeunes de la Révolution culturelle d'une Chine, qui n'a gardé du maoïsme, alors à son chant du cygne, que la dictature du parti communiste? Les indignés ont-ils vieilli? Regardent-ils, l’œil humide, leurs cadets défiler pour le climat (facebook et )?

    Qui dirige ce nouveau mouvement? Des puritains, des experts en sobriété, des agitateurs de la peur? Déjà les professionnels de l'agit-prop sont en tête du cortège et manipulent la masse des gamins sans boussole que le réchauffement climatique effraie. Les Verts-libéraux qui ont défilé samedi, dénonce une main-mise des rouges sur les verts. 

    Lire la suite