Dans quel état j'erre - Page 3

  • Ni grippe, ni bug, ni Europe dans Genève 2050

    but de Genève 2050.jpg

    Quatre scénarios - complexes et un peu catastrophistes - pour imaginer les futurs possibles de Genève en 2050. C'est l'exercice de prospective que propose, depuis septembre 2018, le Conseil d'Etat, un projet évoqué lors de son discours de législature 2019-2024 en la cathédrale Saint-Pierre, mais concocté depuis avril 2017 et traité sans tambours ni trompettes depuis, en raison de l'affaire M et d'autres priorités.

    Quatre scénarios, c'est peu tant les possibles sont nombreux. Sans compter les aléas. Imagine-t-on pareille entreprise lancée en 1918, quelques jours avant la défaite de l'Allemagne, à la veille de la grippe espagnol dont la voracité en vies humaines fut plus grande que la Grande guerre, 20 ans avant le deuxième conflit mondial, né en bonne partie des lourdes pénalités imposées à l'Allemagne qui mit à genou la République de Weimar et fit le lit d'un certain AH...

    C'est dire 1) combien nous sommes incapables de prévoir l'avenir, 2) combien le monde est plus serein en ce début du XXIe siècle, 3) combien les Cassandre et autres collapsologues jouent à se et nous faire peur. Or la peur est mauvaise conseillère. 

    Lire la suite

  • Le Mur, le patrimoine, la vidéosurveillance

    mur reformateurs colore.jpgLe Mur des réformateurs a pris des couleurs.

    - Normal, c'est l'été! Ils reviennent de vacances...

    - Ce que tu es bête! Le Mur des réformateurs, c'est notre patrimoine, le coeur de la Genève protestante avec la cathédrale, bref un gros morceau de notre identité. Et une attraction touristique, avec l'horloge fleurie, the Geneva fountain, le pont Wilsdorf, l'ONU etc. Eh bien des vandales l'ont couvert de peinture. c'est un scandale! Que fait la police!  Les réseaux sociaux s'échauffent. GHI s'émeut ce matin et tance nos édiles de ne pas avoir bardé le monument aux morts d'une batterie de caméras qui auraient permis à la maréchaussée d'attraper les voyous arc-en-ciel

    - Nous y voilà

     

    Lire la suite

  • Bonne marche des fiertés

    lgtbiqa couleurs.jpgVernissage de l'exposition (organisée par la Ville de Genève): "Genève, fière de son histoire lgbtiq+" m'annonce une page Facebook. (FB investit l'espace des meetings et groupements de festivaliers-fêtards et autres marcheurs pour une "bonne" cause, bref les sites d'ici, comme La Décadanse et plein d'autres, et n'a pas dit son dernier mot pour demeurer le premier réseau social et glocal).

    La vie étant faite de variété et de métissage, je suis heureux de vivre dans un temps de tolérance accrue - il y a encore à faire ici et partout ailleurs. Je m'interroge cependant. 

    Lire la suite

  • La femme en blanc et l'homme en noir

    Truong Troinex.jpegAprès 15 ans de bons et loyaux services, notre curé Robert Truong a dit adieu en beauté, en ce dimanche de la saint Joseph Cafasso*, à ses trois paroisses de Veyrier, Troinex et Compesières, regroupées depuis 2004 dans l'unité pastorale Salève. Dès le 1er septembre, il sera le curé de l'UP Champagne et habitera Confignon. L'UP Salève voguera sans curé résident et sera donc rattachée à Carouge. Pour la première fois à Genève, le répondant du curé de Carouge pour l'UP Salève sera un laïc, Isabelle Hirt, assistante pastorale à 70%, qui recevra sa lettre de mission le 25 août prochain.

    L'abbé Truong dit d'expérience que les paroisses sans prêtre se dépeuplent. En vérité, celles qui en ont un aussi, mais peut-être un peu moins vite. De fait, les peurs d'antan - maladies, famine, insécurité, diable - ne remplissent plus les temples tandis que les peurs d'aujourd'hui - réchauffement climatique, pollution, OGM, surpopulation, traquage électronique - remplissent les rues et nourrissent de nouveaux gourous. Quant au paradis, la vie est devenue trop longue pour l'attendre et les humains - les verts et les rouges en particulier - ont toujours espoir de le bâtir ici et maintenant.

     

    Lire la suite

  • Et si c’était moi?

    Et si c'était moi ? Cette question me poursuit depuis que mon cousin Benoît a fait connaître urbi et orbi qu'il souffrait d'un « cancer au stade 4 avancé ». Facebook, le premier média du monde, qui a recueilli cette annonce, bruit de nombreux commentaires (plusieurs centaines), où l'émotion, la tristesse le disputent à la résistance, au combat qu'il doit mener, aux trèfles à quatre feuilles et autres emoji quand les mots manquent.

    Un seul est signé d'un proche parent. La pudeur nous tient-elle en marge du réseau social et nous confine-t-elle à un courriel, à WhatsApp, à une visite, au silence?

    Lire la suite

  • Pentecôte: esprit es-tu là?

    Les réformés me paraissent mois coincés que les catholiques. A preuve cette vidéo, trouvée ici un peu par hasard, produite par Michel Kocher. Elle ne casse pas des briques mais elle est tout de même une façon originale, plus branchée d'expliquer ce qu'est la Pentecôte - selon Sylvain Thévoz, la fête des spiritualités (on parlerait de matérialisme, du virtuel, d'existentialisme) et selon moi l'irruption d'un ami qui nous veut du bien. Pour la plupart un week-end prolongé que l'on souhaite libérateur.

    Au fait qu'en pensez-vous?

    Lire la suite

  • La grève des flemmes

    réformés juin 2019.jpgJe sais, le titre de ce blog va m'attirer des ennuis. Mais je fais sans doute partie des flemmes. Des braves gens qui ne se bougent pas trop pour que les choses changent. Rien à voir avec les femmes qui vont battre le pavé le 14 juin prochain.

    Certes le mouvement a des relents électoralistes. Nous sommes à quatre mois des élections fédérales. Mais la manifestation et les réflexions qui l'entourent dépassent de loin le slogan A travail égal salaire égal. C'est la place des femmes et donc des hommes qui est en cause. Partout. Dans toutes les institutions. Dans toutes les conditions. Aujourd'hui et demain. Toujours.

    Le titre à la une de Réformés, le mensuel des protestants romands, l'explicite parfaitement: Egalité entre hommes et femmes: pourquoi on n'y arrive pas?

    Lire la suite

  • Le 14 juin, les cloches des églises sonneront pour l'égalité. Laquelle?

    eglise de veyrier.jpg

    Au pied du Salève, la petite église de Veyrier ressemble à celle dont le clocher point dans la chanson de Jacques-Dalcroze, Amis voyez au loin là-bas... En ce jour d'Ascension, quelques irréductibles s'y sont rassemblés mus par une foi mystérieuse ou par l'habitude, un devoir, un service, une culture, qui sait? Le curé Truong, d'origine vietnamienne, officie, fidèle depuis 15 ans, tandis que les églises de ses trois paroisses Veyrier, Troinex, Compesières (15'000 habitants) n'accueillent plus que de rares têtes blanches ou presque...

    En septembre prochain, les trois paroisses qui forment l'unité pastorale Salève seront rattachées de facto à Carouge qui accueillera pour servir l'UP un nouveau prêtre, un jeune Guinéen. Et l'UP sera la première à Genève à être dirigée par une femme, Isabelle Hirt. Quelle fêtes leur feront-ils, les irréductibles?

    A l'issue de la messe, le curé annonce que le 14 juin prochain les cloches sonneront à toute volée durant 15 pleines minutes à l'occasion de la grève des femmes. Je ne peux m'empêcher de lever la main: "Et pour l'égalité pleine des femmes dans l'église aussi?"  Il fait mine de ne pas comprendre et poursuit ses annonces.

    Lire la suite