Dans quel état j'erre - Page 2

  • Le Terrestre bouge, bouleversera-t-il la politique?

    poutine libe des ecrivains.jpgIl crachine. Les stations de skis sont pleines de neige mais font grise mine. Mon app Mooncast pousse un cri de louve. C'est, en ce samedi gris, la nouvelle lune, dont une partie des écolos suit le cours sur lequel nous n'avons prise comme sur beaucoup d'autres choses. Je parcours Libé des écrivains, dont le titre en une bâillonne le portait de Poutine.

    The Economist donne à lire quelques portraits de "Puteens" désabusés. La réélection du gamin de Saint-Petersbourg à la tête du Kremlin et d'une puissance que la presse et les élites dominantes d'ici dénoncent - vieille atavisme, dirait Mettan - comme menaçante, mais qui est aux abois. La Russie est confrontée, comme l'Europe sa voisine, au vieillissement, à la dénatalité, à la pression des migrants et aux rêves un peu fous et meurtriers des islamistes, et, plus qu'elle, au défi de fonder sa future prospérité sur les générations montantes, où se concentrent le gros des désœuvrés.

    Lire la suite

  • L’Eglise catholique de Genève travaille-t-elle contre l’oecuménisme?

    Truong Desthieux Joye.JPGDans certain pays, on redécoupe les circonscriptions électorales pour conserver le pouvoir. Quel pouvoir l’Eglise catholique romaine de Genève veut-elle conserver en redécoupant ses unités pastorales? Le vicaire épiscopal Pascal Desthieux n'a pas vraiment répondu en ce vendredi de Carêmes. Il est vrai que le pouvoir de l'Eglise - et pas seulement du culte catholique - s'est réduit comme peau de chagrin dans la Rome protestante et presque partout en Europe. 

    Il est loin le temps où manquer la messe du dimanche était un péché mortel. Et je ne vous parle pas des péchés de la chair dont il fallait se confesser régulièrement pour conserver une petite chance d'être sauver de l'enfer (à ce propos je ne peux que vous recommander l'émission de France Culture consacrée au quatrième tome de L'histoire de la sexualité).

    Bref, revenons à l'ordinaire de cette matinée en l'église de Veyrier. Devant une petite cinquantaine d'adeptes, presque tous à la retraite, le peut-être futur évêque de Genève a donc ouvert un temps de consultation, dont l'issue, en septembre 2019, sera la fusion des paroisses de Veyrier, Troinex et Compesières avec celles de Carouge et des Acacias. Côté ville de Genève, sera créée l'unité pastorale de Plainpalais, qui réunira les paroisses de Saint François de sales, du Sacré Coeur et de Sainte-Clotilde

    Lire la suite

  • Chers pendulaires, navetteurs, commuter, Pendler,... frontaliers

    fiscal 2011 frontaliers.jpgDans toutes les villes du monde, vous allez et venez matin et soir dans le bruit, la poussière, les gaz d'échappement, le stress, la promiscuité des transports publics, sacrifiant des minutes précieuses, parfois des heures, que vous enlevez à votre vie familiale. La ville centre qui vous emploie tire de votre labeur une bonne part de sa prospérité.

    Vous êtes pendulaires, navetteurs, commuter, Pendler, banor i periferisë, viajante habitual, abbonato... A Genève, vous êtes des frontaliers. Parce que vous habitez de l'autre côté d'une frontière fabriquée de toute pièce il y a 200 ans, vous voilà stigmatisés, vilipendés par voie d'affiche et feu de bouche. Vos plaques européennes vous dénoncent. 

    Lire la suite

  • Federer, de GOAT à UDC

    federer 20e.jpgJe ne suis pas un fan de tennis, mais je reconnais que les champions ont quelque chose de fascinant. Federer, à entendre les panégyriques que déversent notre télévision publique et tous les journaux suisses au soir de son vingtième titre en grand chelem, est plus qu'un champion. On dirait un saint si ce mot n'était pas politiquement correct. Encore que #GOAT (greatest of all time) est sans doute trop policé pour en fait un vrai. Les saints ont rarement un parcours sans accrocs, lesquels sont d'une toute autre nature qu'une blessure qui vous tient six mois hors jeu. 

    Ce que je retiens encore, c'est que notre Rodger, notre Fedou à nous, est à moitié suisse (sa mère est comme on sait sud-africaine d'ascendance française et néerlandaise, dit wikipedia), ce qui doit nous rendre un peu modeste, à l'instar de nos voisins si cocardiers dont l'équipe de football est comme chacun sait black blanc beur. 

    Lire la suite

  • Republik, Berne-Genève, PME et politique

    republik demokratie.jpgRepublik, c'est le nouveau média qui fait parler de lui Outre-Sarine. Un projet ambitieux qui a collecté pas moins de deux millions de francs sur la promesse de faire du bon journalisme (ce qui sous-entend que les autres n'en font pas ou pas assez, le même argument qu'on entend aussi chez Bon pour la tête ou dans la douzaine de jeunes pousses en France qui veulent réinventer le journalisme à coup de souscription publique, ou encore parmi les opposants à No Billag qui laissent entendre ou disent carrément que les employés des grands éditeurs privés sont aux ordres du grand capital... ).

    Berne-Genève. Les Genevois ne décolèrent pas. Berne a sanctionné le canton en ne lui concédant que des miettes pour ses infrastructures de transport public. L'affaire va sans doute occuper le Grand Conseil du bout du lac, dont la pagaille, la loghorré et l'incapacité de se mettre d'accord sur des projets n'est pas pour rien dans la décision fédérale. J'ai tweeté ici et  six autres raisons qui à mon sens explique le désamour entre Genève et Berne en matière de mobilité.

    Lire la suite

  • Bonne année 2018, évidemment

    soleil thermo.jpgL'usine thermonucléaire qui nous tourne autour, se lève et se couche chaque jour, monte et descend dans le ciel bleu au gré de saisons est une étoile singulière sans qui nous ne serions pas.

    Il y a des siècles pourtant que plus grand monde ne lui rend un culte. Le soleil et son chapelet de planètes sont perdus quelque part dans une galaxie, elle-même est perdue dans un univers dont on pense qu'il eut un commencement, le fameux big bang, qui ne nous dit rien d'avant. A moins que cet univers ne soit qu'un des possibles et qu'en vérité bien des mystères nous échappent encore.

    Dans un blog dont il a le secret, Maurice-Ruben Hayoun s'étend ce 1er de l'an neuf sur ce temps éternel que nous autres humains, ici (ce n'est pas le cas partout), aimons rythmer, refaire sans cesse le passé à notre aise, rêver le futur, lui donner un début et une fin, batailler au présent pour partager, parfois imposer notre point de vue à nos voisins.

    Il ne viendrait à l'idée de personne de souhaiter que l'année qui s'ouvre soit mauvaise. Je forme donc des voeux pour que cette 2018e année - depuis le dernier événement fondateur de notre ère - soit toute de sérénité.

    Lire la suite

  • Vous avez dit catastrophes naturelles?

    Bondo.jpgLe Tages Anzeiger publie depuis ce mercredi une série de grandes interviews pour passer le Nouvel An, traditionnellement riche en bulles, en voeux et en lumière mais chiche en news. Période de vaches maigres pour la presse qui recycle ses bonnes émissions, tire plus ou moins habilement des bilans ou des plans sur la comète.

    Ce qui frappe dans l'offre du Tagi, c'est que les neuf interviewés sont inconnus de ce côté-ci de la Sarine. Rien de nouveau sous le ciel helvétique me direz-vous, chaque canton cuit sa cuisine dans son chaudron. Mais en ces temps où le citoyen cherche des raisons de voter non à No Billag le 4 mars prochain et donc oui à sa chère SSR, on se dit qu'elle a vraiment raté une de ses missions clés: l'entre-connaissance des Suisses et de leurs cultures.

    Ce jeudi, c'est le tour du "plus important connaisseur des Alpes" (dixit le quotidien zurichois), Werner Bätzing, un Allemand, le second de la série après Campino. Campino est, comme chacun sait, le chanteur du groupe punk Die Toten Hosen, qui s'est découvert un amour pour Merkel...

    Lire la suite

  • C'est l'histoire d'un chauffeur TPG...

    mathias avion catenaires.jpgMathias a resurgi sans crier gare... "Cela fait un bail que nous ne nous sommes plus vu, et je suis désolé de te contacter abruptement. Après mes débuts dans la photographie, j’ai bifurqué sur des voies plus rapides, celles du transport. Aux TPG depuis 2009 comme conducteur, je suis actuellement en arrêt de travail. De gros ennuis de santé m’empêchent de reprendre mon métier de wattman depuis plus d’un an, et il est vraisemblable que je ne pourrai plus jamais conduire professionnellement...

    Lire la suite